pizza

Le nouveau propriétaire est calé devant le four à pizza. Il est sympathique, il aurait même embauché la non moins sympathique fille des précédents tauliers. Autrement dit, tout le monde est sympathique. L’adresse n’ambitionne pas de se glisser dans le top 50 des adresses incontournables des Alpilles mais on me chante aux oreilles que le nouveau proprio est super, qu’on va voir ce qu’on va voir. Alors on a vu. Enfin j’ai vu et j’ai aussi goutu, Lulu.

Lire la suite AU GRAIN DE SEL

Pas sympa. Vous savez, quand autour d’un verre ou de la machine à café on évoque un restaurant avec des amis, on dit souvent oué, untel est sympa. Et bien Lou Cigalou, il n’est pas sympa. C’est idiot car il ne manque pas grand-chose pour passer du bon côté. Peut-être être des connaissances du patron, ça doit aider. Dans ce cas, vous serez servis avant les anonymes pourtant arrivés avant. Je le sais, je suis anonyme. En plus quand je suis entré, ça causait au comptoir. Elle comme lui, le moins qu’on puisse dire, c’est que chez ces gens-là, la notion de l’accueil est proche de zéro.

Lire la suite LOU CABANON

LE FIRST restaurant à Six-Fours – Des changements de mains en cascade pour cette adresse. Cette fois-ci, l’affaire semble familiale avec le père, la mère, le fils, et peut-être la fille, allez savoir. Comme elle est située à un jet de pomme de pin de l’active Zone des Playes, on suppose d’instinct le genre culinaire dévolu au registre strictement alimentaire des midis chronométrés des bureaux alentours. Bien supposé, alimentaire mon cher Watson. Des pizzas complètent la proposition de base, je ne me souviens pas en avoir vu ici précédemment. Elles sont une trentaine, rien que ça. Et puis des salades, des pâââtes, magret, entrecôte et un peu d’originalité au rayon poisson avec un crumble de cabillaud au chorizo et un steack de thon grillé sauce Porto. Pas mal non? Mais non.

Lire la suite LE FIRST

Un des rares ouverts dans le coin en ce moment. Il remplace par ailleurs le Delano, bofbof.

Comme quoi, un bofbof peut en cacher un autre. Je suis le seul client ce midi sinon un ami de la maison accoudé au bar clope au bec qui causette avec le taulier mal rasé lui aussi. Pour essayer de couvrir le bruit en forme de musique qui sort des haut-parleurs, la jeune dame met des coups de burin penché dans le congélo, histoire de décoller la glace. Atmosphère surréaliste face aux bateaux. Par contre, question confort de l’arrière-train, chapeau bas mes petits lapins. Les sièges sont épatants, on ne sait même pas qu’on est assis! Tout neuf en plus! Comme le reste de l’établissement! Bref! A table!

Lire la suite L’ULTIMO

LE BISTROT DE LA PASTIERE

On savait que Philippe Gouven n’avait pas les pieds dans le même sabot, m’enfin quand même. Il s’ennuyait sans sa merveilleuse « Maison de Celou » posée à un jeu d’olive d’ici, alors quand l’occasion de reprendre la boutique au cœur du village de son enfance s’est présentée, il a foncé. Ni d’étude de marché savante, ni …

Lire la suite LE BISTROT DE LA PASTIERE

C’est écrit en gros du côté de l’entrée: « changement de propriétaire ». Ouééé, un nouveau. Mais non. Dès le début, le « nouveau » taulier avoue qu’avant, c’était déjà lui. Un effet d’annonce, une ruse d’indien. Bref! Pas mal de monde, la terrasse au fond y est sans doute pour beaucoup, et l’ombre du grand vélum apaise la …

Lire la suite LE BIEN-ÊTRE