pizza

La boutique a pignon sur rue depuis 1984, c’est vous dire si les tauliers ont vu passer du monde. Nappes en papier blanc gaufré, kleenex en papier pour la moustache, set en papier avec la liste des plats, Badoit 50 cl en plastique vendue 3€, et service qui pousse à la consommation comme le camelot de la place du marché.

Lire la suite CHEZ DIDIER ET BRIGITTE

Le nouveau propriétaire est calé devant le four à pizza. Il est sympathique, il aurait même embauché la non moins sympathique fille des précédents tauliers. Autrement dit, tout le monde est sympathique. L’adresse n’ambitionne pas de se glisser dans le top 50 des adresses incontournables des Alpilles mais on me chante aux oreilles que le nouveau proprio est super, qu’on va voir ce qu’on va voir. Alors on a vu. Enfin j’ai vu et j’ai aussi goutu, Lulu.

Lire la suite AU GRAIN DE SEL

Pas sympa. Vous savez, quand autour d’un verre ou de la machine à café on évoque un restaurant avec des amis, on dit souvent oué, untel est sympa. Et bien Lou Cigalou, il n’est pas sympa. C’est idiot car il ne manque pas grand-chose pour passer du bon côté. Peut-être être des connaissances du patron, ça doit aider. Dans ce cas, vous serez servis avant les anonymes pourtant arrivés avant. Je le sais, je suis anonyme. En plus quand je suis entré, ça causait au comptoir. Elle comme lui, le moins qu’on puisse dire, c’est que chez ces gens-là, la notion de l’accueil est proche de zéro.

Lire la suite LOU CABANON