Le Milazzo

3.5

LE MILAZZO restaurant à ÉGUILLES - Le Bouche à OreilleL’adresse a changé aussi souvent de noms que de propriétaires sauf qu’en moins de deux années, Véronique et Albert Facciolo ont bâti une institution mes jolis raviolis mignons! Sans brusquerie médiatique, juste par la force d’un travail sérieux au quotidien. Faut dire que nos archi-discrets quinquas déroulent une cuisine exempte de cabrioles gastro-machin, du bon et bien cuisiné dans le respect de tradition familiale à l’italienne, sicilienne en particulier. Puisque « Milazzo » est une ville de la province de Messine, Nord de la Sicile. Bref! Ce midi avec Mauricette s’était mise sur son 31 avec ses talons-aiguilles 47. Son grand chapeau vert faisait parasol sur une terrasse aussi garnie qu’un arancini! Plus de place pour le moindre petit pois! Quel succès! Choix torture: que manger? Si vous aimez la charcuterie de la Botte, ne passez pas à côté de celles sélectionnées par le patron! « Fantaisie italienne », une assiette de charcuteries avec notamment jambon de Parme et mortadelle, je raffole de la (bonne) mortadelle. Pas vous? Légumes grillés faits maison courgettes/poivrons/aubergines, pas du genre huileux sortis d’un pot de sous-traitance. Et diverses versions de pecorino: fromage nature, piment et poivre. Du qualitatif à l’italienne impec’ à partager. Sinon venez seul, ça vous en fera plus: 14,5/20.

LE MILAZZO restaurant à ÉGUILLES - Le Bouche à Oreille Mauricette a discrètement observé le pizzaiolo Albert Facciolo devant ses fourneaux, geste précis et œil en alerte sur les cuissons, généreux dans les garnitures. Du coup, elle s’enthousiasme pour une pizza « Zola e melé ». Dans le mille Émile! Sauce tomate, origan, mozza, gorgonzola et… pomme-fruit! Très bien, une initiative sucrée-salée réussie. Quoiqu’il lui mette sur le dos, c’est la pâte croustillante et gonflée d’Albert Facciolo dont il faut louer le talent. Un monument maturé 72h, lait, farine de grande qualité, sel et levain naturel. Point barre. « Punto e basta » dans la langue de Sacco et Vanzetti. Les participations régulières aux championnats du monde de pizzas ne sont pas usurpées. 15/20. De mon côté, « braccioles siciliennes »: escalopines de bœuf farcies d’une persillade douce, chapelure et fromage. A côté, un tas de légumes frais cuisinés au naturel, sauce tomate pimentée dans une tasse, huile d’olive vierge de Raineri et balsamique de Modène Fattoria Estense sur table… 14,5/20. Voilà pour nous. Pas de dessert, on peut plus. Pas de tiramisu, pas de cannoli sicilien. Pour info, l’amateur pourra s’amouracher ici de la véritable recette des « pâtes carbonara »: sans lardons, ni champignons, ni crème… Œuf, pecorino, guanciale (joue de cochon séchée). Bières italiennes, la vingtaine d’étiquettes de vins d’Italie dans les 3 couleurs. Donc, en gros comme en général, c’est au Milazzo qu’il faut aller pour qu’un repas italien vous botte.

LE MILAZZO restaurant à ÉGUILLES - Le Bouche à Oreille

TERRASSE – CARTE DES VINS D'ITALIE – BIÈRES D'ITALIE – PIZZAS À EMPORTER SUR COMMANDE