window.dataLayer = window.dataLayer || []; function gtag(){dataLayer.push(arguments);} gtag('js', new Date()); gtag('config', 'UA-46820753-43');

ÉDITO DU TRIMESTRE

CHOISIR SON CAMP La prose sur les restaurants envahit l'espace Internet. Sauf que la presque intégralité des bavardages ne relève pas de la gastronomie mais de la vie gastronomique. Faudrait séparer la critique pure du strict commérage mondain. Le critique parle de ce qu'il mange… quand il mange. Et quand il mange, il n'est pas anodin de savoir s'il paye: on aurait des surprises. Le bavard du genre blogueur relève plutôt du profil commun de l'agité publicitaire qui tapote compulsivement son nifone pour ne pas rater le communiqué d'un grand nom de la sauce, vibre du cornichon à l'idée qu'on l'appellera en primeur pour un scoop du mercato-gastro lors de la grande valse permanente des chefs! Du commérage et des potins, donc. Ce plumitif mondain de la gamelle est souvent porteur de l'air détaché des faux-rebelles se croyant libre comme l'odeur de l'ail, alors qu'ils se courbent devant les chefs influents et/ou "amis" potentiellement arroseurs de "budgets pub". Il lui arrive plus rarement d'être face à l'humble chef discret qui avec madame fait un bon boulot au quotidien dans son coin, cherchant simplement à gagner sa croûte et rendre ses clients heureux. Dans ce cas le bavard blogueur gonfle les pectoraux et pointe du doigt les failles d'humanité d'un travail artisanal autant que volontaire. Intransigeant avec le petit, déférent avec le grand: la signature des serviles qui aiment le pouvoir. Compliqué d'exister pour un brûlot impertinent comme Le Bouche à Oreille. Usant à fabriquer, aussi. Nous mangeons et payons [...]

2020-08-24T11:34:05+02:00

LA TABLE DU MOMENT

  • Le Bouche à Oreille

MANON DES SOURCES

2020-09-21T17:43:14+02:00Le Bouche à Oreille|

Depuis 3 ou 4 ans, y œuvre un couple de bel esprit, à vingt-mille lieues du tumulte plagiste et de ses camouflets de tables décevantes. Avec Mauricette qui malgré son grand âge entend comme personne la musique des casseroles, on vous le dit: on y mange bigrement bien! Saine ambition lisible que de juste faire le boulot en sustentant le chaland! Employés des bureaux alentours, retraités qui viennent à pied (ou pas), touristes plus malins que les autres.

AVIS

AMI(E)S LECTEURS ET LECTRICES,

IL EST POLI ET PRUDENT DE RÉSERVER VOTRE TABLE AU RESTAURANT: C’EST MIEUX POUR L’ORGANISATION DES CUISINIERS QUI UTILISENT DES PRODUITS BRUTS ET FRAIS.

POUR L’AUTRE CATÉGORIE DE RESTAURATEURS, VOUS FAITES COMME VOUS VOULEZ, C’EST PAS TELLEMENT GÊNANT.

MERCI DE COMPRENDRE QUE LES PLATS TESTÉS NE SONT PEUT-ÊTRE PLUS D’ACTUALITÉ AU MOMENT OÙ VOUS LISEZ LA CRITIQUE.

                                      LA RÉDACTION

Coups de crayons

LES DERNIERS RESTAURANTS TESTÉS

Charger plus d’articles

Géolocalisation des restaurants

5CH-grExceptionnel
4CH-grGrand Chef
3CD-grCuisine très raffinée
3CH-grCuisine raffinée
2CD-grTrès bonne table
2CH-grBonne table
1H-grTable moyenne
1Z-grTable médiocre
2Z-grMauvaise table
3Z-grTable à éviter
4Z-grUn scandale

LES DERNIERS RESTAURANTS TESTÉS

Charger plus d’articles
>