Gault et Millau

C’est un peu bienvenue chez les sudistes. Devant le client la cuisinière envoie bouler le serveur qui dit être le patron. Mais gentiment hein, rien de méchant. M’enfin quand même, on pourrait se méprendre. Cela dit la terrasse pré-saisonnière est avenante et une des trois copines quadra voisines dira bien fort faut que j’me rase les jambes, il commence à faire beau en tendant la gambette et soulevant ses lunettes en fronçant du nez.

Lire la suite LA TABLE DE LA FONTAINE

Adresse du centre village tonique, vivante, heureuse. On voit vite les adresses heureuses. Elles vous regardent avec un pli rieur dans le coin de l’œil, s’intéressent à votre cas d’individu au milieu des autres et c’est pareil pour chacun, ne cherchent pas à paraitre mais à faire. Bref! Un petit paradis dans Fontvieille qui manque …

Lire la suite L’AMI PROVENCAL

Le gros malin refait son propre guide de restaurants en nous expliquant comment faire notre métier. Un classique. Le gros malin fait partie de cette catégorie de personnes se croyant infiniment plus maligne que ses contemporains. Et qui, au lieu de chercher à savoir la vérité sur notre fonctionnement économique (notamment en nous questionnant), érige sa propre vérité en certitude, puis l’étaye en la noyant d' »informations » qui confortent ses propres préjugés. Comme par exemple, l’idée selon laquelle le « BàO menacerait les restaurants d’une mauvaise critique quand ils n’achètent pas de publicité ».

Lire la suite Le Gros Malin

Le Bouche à Oreille existe depuis plus de 25 ans! Un recul qui permet la mesure de l’évolution des comportements. On constate avec amusement que si les supports évoluent, les comportements du lecteur finalement assez peu! Avec un zest de nostalgie, on se souvient que le papier avait le monopole de nos mirettes dans les années 90 et déjà, l’effronté Bouche à Oreille se lisait « sous le manteau »! Notamment par des restaurateurs ne voulant pas paraitre déloyaux devant les confrères épinglés qui lisaient aussi ce « torchon »… comme le qualifient nos élégants détracteurs! Rendez vous compte! De quel droit critiquez-vous mon dos de cabillaud décongelé trop cuit, servi avec des haricots verts en conserve à la pulpe d’ail de Chine? Bref! Le monde crispé de la sauce et du fumet était attaqué frontalement sur le terrain par un guide rigolard qui parlait de ce qu’il mange… et paye son repas! 380 par an mes cocos! Forcément, tant d’assiduité à la tâche dérange. C’est que les chefs qui se pensent intouchables parce qu’ils sont chefs n’avaient pas l’habitude qu’un vrai guide de restaurants mange au restaurant. Ou alors ce guide devait être « autorisé »! Achète moi ma plaque et je te note bien (le Petit Futé), sois « mon ami, mon frère » (Champérard) ou je te passe de 14/20 à 16/20 si tu me prends de la pub dans mon journal (Gault et Millau). Mais c’est une autre histoire…

Lire la suite « SOUS LE MANTEAU »

LES BONS TUYAUX DU BOUCHE A OREILLE POUR TRAVAILLER: SOYEZ RICHES! Amusons-nous à comparer les tarifs du restaurant dans différentes régions. Sans tomber dans la caricature ni les généralités, dans les endroits touristiques ensoleillés, provençaux en particulier, il n’est mystère pour personne que le restaurant est cher. J’entends par « cher » qu’à qualité égale et dans …

Lire la suite POUR TRAVAILLER: SOYEZ RICHES!

DE QUOI JE ME MÊLE? Les sorties des guides gastro-comiques nationaux (Michelin et Gault et Millau en tête) en début d’année auront été, comme souvent, sujet à avalanches de commentaires plus ou moins intéressants émanant de la nouvelle sphère des « blogueurs influents » qui gravitent dans le microcosme de la tambouille. Avec pour motivation essentielle –lisible …

Lire la suite DE QUOI JE ME MÊLE?

« TOP CHEF » ET « MASTERCHEF » LES GRANDES ILLUSIONS Aaah! Les émissions télé du type « top chef » ou « masterchef »… Les mises en scène laissent à penser qu’on devient chef en deux coups de cuillère à pot et deux coups de projecteurs! Ça fait un mal fou au métier de cuisinier! Je veux dire, surtout à ceux qui …

Lire la suite LES GRANDES ILLUSIONS

UN NOYAU DANS LA MAYO (3) LE MAGAZINE GAULT ET MILLAU Le BàO fera connaissance avec sa rédactrice en chef Patricia Le Naour suite aux nombreux reportages encenseurs sur son chouchou Lionel Lévy alias « Ducasse m’a dit », le plus connu des chefs marseillais. Qui faut dire, adore faire copain-copain avec les médias. Et puis pour …

Lire la suite UN NOYAU DANS LA MAYO (3)