Le Barrio restaurant Sanary-sur-Mer – Ce midi d’automne, un restaurant sur deux est fermé dans le village balnéaire. Les autres ont des terrasses gorgées de clients, une clientèle lascive qui s’ennuie un peu, elle prend un bain de soleil plein pif qui sont l’occasion de montrer ses lunettes Dolce Gabbana, et les quelques courageuses gambettes exposées contrastent avec les doudounes Dior ou Ralph Lauren sorties du dressing. Bref!

Avant ça s’appelait Grigno’Thé et ça fait deux années que le remplaçant se planque ici: on était passé à côté jusqu’alors. Ça n’est pas sérieux de notre part. Oui je sais, mais les tables du littoral nous gonflent, y compris celles de Sanary où le jeu préféré des restaurateurs est d’arriver à soutirer 40€ par tête de pipe de client le midi. Le Barrio ne déroge pas, et même en serrant les vis c’est toujours trop quand même vu que c’est pas bon. 3 entrées à 10€ et 12€, 7 plats/salades de 14€ à 23€. Salade de chèvre chaud ou italienne, souris d’agneau, tartare de bœuf ou saumon. Et même un camembert au four à 13€. Même si y a pas de quoi osciller de l’endive, ça pourrait nous satisfaire point de vue recettes, fussent-elles d’assemblage sans originalité. Sauf que y a pas de cuisinier. Pratique, ça fait faire des économies au patron et vues les propositions de plats, pas besoin. Restaurant de cette nouvelle tendance décomplexée qui estime qu’un cuisinier s’avère inutile et coûte de l’argent, alors même que des plats existent tout prêts! Juste une jeune femme en cuisine et tenue de ville, et le patron-serveur qui fait sa dinette en cuisine entre deux prises de commande en salle. Il a le temps, la petite salle bloque à 16 clients. Alors pour rire (car il vaut mieux en rire) et comme la direction évoque une “cuisine méditerranéenne” j’ai pris la formule avec coq au vin. J’vous jure. En plus j’adore ça. Le jeune patron s’autolâtre quand il commente: “on est 1er sur TripAdvisor, sur La Fourchette et dans le Gault et Millau“. On en apprend de belles! Bref! De cette assiette, seul le riz basmati est fait maison. J’ai même la preuve: il n’est pas salé. Comment croire au “fait maison” de ce coq au vin quand le riz servi avec n’est même pas salé? Jus gélifié, viande froide à cœur… ruse d’indien: seules les carottes fraiches ont été ajoutées au contenu du sachet. 7/20. Elle est maison votre tarte tatin? “Bien sûr m’sieur, mais pas la chantilly”. Culotté le minot. Une tarte tatin circulaire plutôt agréable malgré l’œuf cuit qui fait joint entre les tranches de pomme trop fines, mais pas trop sucrée. 11/20.

Voilà, formule facturée 19€ avec le café. Pour le prix, on mange sur un set de table blanc en peau de bête à poil long impeccable pour stocker les miettes pour les hivers difficiles. Et les rillettes de thon de la mise en bouche sont mauvaises, probablement du fait maison. Terrasse. A l’année. Jeunesse. Pas grand. Sympa. Cynique. A éviter.

- Table testée par Le Bouche à Oreille - 2022 0.5/5★ 0
Adresse
11 impasse Granet
83110 SANARY-SUR-MER
Tél:
Mobile:07.70.00.44.72
Réseaux Sociaux :
Accueil:
11/20
Service:
15/20
Qualité/prix:
9/20
Cadre:
15/20
Pain:
14/20
Café:Noailles
14,5/20
Thé:
Toilettes:
14,5/20
Vin:
Environnement:
Aux fourneaux
  • Chef : allez savoir!
Spécialités
  • ose tout
Menus
  • Formule 19€ midi
  • Carte
Fermetures
  • Ouvert 7j/7
Plus…
  • Terrasse
Sur place et...
A emporter
Livraison
- Table testée par Le Bouche à Oreille - 2022 0.5/5★ 0
Adresse
11 impasse Granet
83110 SANARY-SUR-MER
Tél:
Mobile:07.70.00.44.72
Réseaux Sociaux :
Accueil:
11/20
Service:
15/20
Qualité/prix:
9/20
Cadre:
15/20
Pain:
14/20
Café:Noailles
14,5/20
Thé:
Toilettes:
14,5/20
Vin:
Environnement:
Aux fourneaux
  • Chef : allez savoir!
Spécialités
  • ose tout
Menus
  • Formule 19€ midi
  • Carte
Fermetures
  • Ouvert 7j/7
Plus…
  • Terrasse
Sur place et...
A emporter
Livraison

Le Barrio restaurant Sanary-sur-Mer – Ce midi d’automne, un restaurant sur deux est fermé dans le village balnéaire. Les autres ont des terrasses gorgées de clients, une clientèle lascive qui s’ennuie un peu, elle prend un bain de soleil plein pif qui sont l’occasion de montrer ses lunettes Dolce Gabbana, et les quelques courageuses gambettes exposées contrastent avec les doudounes Dior ou Ralph Lauren sorties du dressing. Bref!

Avant ça s’appelait Grigno’Thé et ça fait deux années que le remplaçant se planque ici: on était passé à côté jusqu’alors. Ça n’est pas sérieux de notre part. Oui je sais, mais les tables du littoral nous gonflent, y compris celles de Sanary où le jeu préféré des restaurateurs est d’arriver à soutirer 40€ par tête de pipe de client le midi. Le Barrio ne déroge pas, et même en serrant les vis c’est toujours trop quand même vu que c’est pas bon. 3 entrées à 10€ et 12€, 7 plats/salades de 14€ à 23€. Salade de chèvre chaud ou italienne, souris d’agneau, tartare de bœuf ou saumon. Et même un camembert au four à 13€. Même si y a pas de quoi osciller de l’endive, ça pourrait nous satisfaire point de vue recettes, fussent-elles d’assemblage sans originalité. Sauf que y a pas de cuisinier. Pratique, ça fait faire des économies au patron et vues les propositions de plats, pas besoin. Restaurant de cette nouvelle tendance décomplexée qui estime qu’un cuisinier s’avère inutile et coûte de l’argent, alors même que des plats existent tout prêts! Juste une jeune femme en cuisine et tenue de ville, et le patron-serveur qui fait sa dinette en cuisine entre deux prises de commande en salle. Il a le temps, la petite salle bloque à 16 clients. Alors pour rire (car il vaut mieux en rire) et comme la direction évoque une “cuisine méditerranéenne” j’ai pris la formule avec coq au vin. J’vous jure. En plus j’adore ça. Le jeune patron s’autolâtre quand il commente: “on est 1er sur TripAdvisor, sur La Fourchette et dans le Gault et Millau“. On en apprend de belles! Bref! De cette assiette, seul le riz basmati est fait maison. J’ai même la preuve: il n’est pas salé. Comment croire au “fait maison” de ce coq au vin quand le riz servi avec n’est même pas salé? Jus gélifié, viande froide à cœur… ruse d’indien: seules les carottes fraiches ont été ajoutées au contenu du sachet. 7/20. Elle est maison votre tarte tatin? “Bien sûr m’sieur, mais pas la chantilly”. Culotté le minot. Une tarte tatin circulaire plutôt agréable malgré l’œuf cuit qui fait joint entre les tranches de pomme trop fines, mais pas trop sucrée. 11/20.

Voilà, formule facturée 19€ avec le café. Pour le prix, on mange sur un set de table blanc en peau de bête à poil long impeccable pour stocker les miettes pour les hivers difficiles. Et les rillettes de thon de la mise en bouche sont mauvaises, probablement du fait maison. Terrasse. A l’année. Jeunesse. Pas grand. Sympa. Cynique. A éviter.