LA FARIGOULE restaurant à LE CASTELLET - Le Bouche à OreilleLa Farigoule restaurant Le Castellet – Plein cœur village. Frédéric Flosi a réétudié l’endroit de rêve. Il est entamé la cinquantaine de printemps, dont plus de 30 à naviguer dans la tortore fine pour régaler ses ouailles. Il n’a rien perdu de son entrain, n’a pas le regard éteint. Il s’est organisé pour ne pas être blasé en réduisant le nombre de veinards par service, avec une équipe resserrée dont Eric Gantel, un as de la salle.

Dans le centre village piétonnier, quand il y a autant d’estivants au mètre carré que de poils dans l’artichaut, vous le reconnaitrez: c’est lui qui mouline du mollet sous la terrasse ombragée. Bref! La cuisine se passe désormais en salle sous les yeux du client et devant le feu de bois, où Frédéric Flosi se démène entre casseroles et poêles, trempe le doigt, ajuste, surveille les cuissons, faisant parfois un furtif coucou au client qui entre alors qu’il n’a pas le temps, mais alors pas du tout. Salle chaleureuse dans un esprit d’autrefois avec éclairages douillets et rayons pour les flacons. Mauricette, celle pour qui le chemin le plus court reste la ligne droite avec des bonnes vibrations dans le guidon vise poêlon de champignons retour de cueillette, lard. Ail en chemise aussi. Cinq sortes qu’elle a dénombrées, et pas l’ombre d’un champignon de Paris. Cuissons séparées. Dans son vieux pardessus râpé et sous son chapeau vert usé, elle a tout saucé son caquelon cuivré: 15,5/20. Mon entrée est parfait de saumon mariné, mandarine, coriandre, pain de campagne. J’imaginais un parfait inspiré du célèbre dessert glacé, mais non. Le Parfait ici, c’est le bocal en verre des recettes de grand-mère. Dedans, empilage malin de saumon confit, agrume mondé, rondelle de citron vert, belles câpres, perles de balsamique, et un jus fruité rempli de soleil grâce à la mandarine corse. 15/20. Ma suite avec encornet rouge de Méditerranée farci aux paquets de Provence. Avec lui, on entend bien la malice du cuisinier finaud de la recette. La sauce discrète assure la jonction entre les éléments de la copieuse composition terre/mer. Haricots blancs cuisinés à part, casserole en cuivre. 15/20. Mauricette? Elle a beaucoup hésité. C’est une indécise née, sauf quand elle se décide vite. Poitrine de cochon fermière marinée au sirop d’érable, vinaigrette au bacon? Cocotte de rognons de veau, girolles, crème d’ail et lardons corses? Ça pouvait! Son regard capricieux s’éclaire avec le rôti de chasse à la broche, poires confites au vin d’épices, jus de cuisson relevé aux groseilles. En l’occurrence, chevreuil. Doré au feu de bois, rosé à cœur, tendre partout. A quoi sert le gros Laguiole “Bougna”? A faire joli sur la photo. Photo ne prouvant pas que la sauce est formidable, va donc falloir me croire sur paroles. 15,5/20. Tout est juste, incisif, savoureux et bien servi. Les fondements se partagent entre beurre et huile d’olive pour ce chef passé les cuisines de Saint-Tropez et de Bandol, Antilles et Australie, et Bocuse aussi.

Jolie maison à fréquenter hors saison, si vous pouvez. Sinon déménagez dans le coin. Et puis ce brillant cuisinier n’a vraiment pas le melon, ne se prend pas pour Vatel ou un cador de la cuistance. C’est marrant comme sa gamelle est encore meilleure, du coup.

 FRÉDÉRIC FLOSI
COUP DE COEUR

 ÉRIC GANTEL
ACCUEIL

 LAURENT CASSIER
CHEF DE PARTIE

VILLAGE MÉDIÉVAL – TERRASSE OMBRAGÉE – CUISINE FINE – ACCUEIL GROUPES
- Table testée par Le Bouche à Oreille - 2021 4/5★ ΨΨΨ½
Adresse
2 place du Jeu de Paume
83330 LE CASTELLET
Tél:04.94.32.64.58
Site : www.lafarigoule-restau.fr/
Réseaux Sociaux :
Accueil:
15/20
Service:
15/20
Qualité/prix:
15/20
Cadre:
16/20
Pain:
14/20
Café: Henri Blanc 2€
13/20
Thé:
Toilettes:
15/20
Vin:
Environnement:
Aux fourneaux
  • Chef : Frédéric Flosi
Spécialités
  • cuisine provençale de saison
  • Cuissons au feu de bois
Menus
  • Formule 26€ et menu 30€ suivant disponibilité
  • Carte
  • Enfant 11€
Fermetures
  • Fermé lundi soir, mardi soir et tout le mercredi hors-saison
  • En saison se renseigner
Plus…
  • Terrasse ombragée
  • Groupes 40
  • Privatisation possible
Sur place et...
A emporter
Livraison
- Table testée par Le Bouche à Oreille - 2021 4/5★ ΨΨΨ½
Adresse
2 place du Jeu de Paume
83330 LE CASTELLET
Tél:04.94.32.64.58
Site : www.lafarigoule-restau.fr/
Réseaux Sociaux :
Accueil:
15/20
Service:
15/20
Qualité/prix:
15/20
Cadre:
16/20
Pain:
14/20
Café: Henri Blanc 2€
13/20
Thé:
Toilettes:
15/20
Vin:
Environnement:
Aux fourneaux
  • Chef : Frédéric Flosi
Spécialités
  • cuisine provençale de saison
  • Cuissons au feu de bois
Menus
  • Formule 26€ et menu 30€ suivant disponibilité
  • Carte
  • Enfant 11€
Fermetures
  • Fermé lundi soir, mardi soir et tout le mercredi hors-saison
  • En saison se renseigner
Plus…
  • Terrasse ombragée
  • Groupes 40
  • Privatisation possible
Sur place et...
A emporter
Livraison

LA FARIGOULE restaurant à LE CASTELLET - Le Bouche à OreilleLa Farigoule restaurant Le Castellet – Plein cœur village. Frédéric Flosi a réétudié l’endroit de rêve. Il est entamé la cinquantaine de printemps, dont plus de 30 à naviguer dans la tortore fine pour régaler ses ouailles. Il n’a rien perdu de son entrain, n’a pas le regard éteint. Il s’est organisé pour ne pas être blasé en réduisant le nombre de veinards par service, avec une équipe resserrée dont Eric Gantel, un as de la salle.

Dans le centre village piétonnier, quand il y a autant d’estivants au mètre carré que de poils dans l’artichaut, vous le reconnaitrez: c’est lui qui mouline du mollet sous la terrasse ombragée. Bref! La cuisine se passe désormais en salle sous les yeux du client et devant le feu de bois, où Frédéric Flosi se démène entre casseroles et poêles, trempe le doigt, ajuste, surveille les cuissons, faisant parfois un furtif coucou au client qui entre alors qu’il n’a pas le temps, mais alors pas du tout. Salle chaleureuse dans un esprit d’autrefois avec éclairages douillets et rayons pour les flacons. Mauricette, celle pour qui le chemin le plus court reste la ligne droite avec des bonnes vibrations dans le guidon vise poêlon de champignons retour de cueillette, lard. Ail en chemise aussi. Cinq sortes qu’elle a dénombrées, et pas l’ombre d’un champignon de Paris. Cuissons séparées. Dans son vieux pardessus râpé et sous son chapeau vert usé, elle a tout saucé son caquelon cuivré: 15,5/20. Mon entrée est parfait de saumon mariné, mandarine, coriandre, pain de campagne. J’imaginais un parfait inspiré du célèbre dessert glacé, mais non. Le Parfait ici, c’est le bocal en verre des recettes de grand-mère. Dedans, empilage malin de saumon confit, agrume mondé, rondelle de citron vert, belles câpres, perles de balsamique, et un jus fruité rempli de soleil grâce à la mandarine corse. 15/20. Ma suite avec encornet rouge de Méditerranée farci aux paquets de Provence. Avec lui, on entend bien la malice du cuisinier finaud de la recette. La sauce discrète assure la jonction entre les éléments de la copieuse composition terre/mer. Haricots blancs cuisinés à part, casserole en cuivre. 15/20. Mauricette? Elle a beaucoup hésité. C’est une indécise née, sauf quand elle se décide vite. Poitrine de cochon fermière marinée au sirop d’érable, vinaigrette au bacon? Cocotte de rognons de veau, girolles, crème d’ail et lardons corses? Ça pouvait! Son regard capricieux s’éclaire avec le rôti de chasse à la broche, poires confites au vin d’épices, jus de cuisson relevé aux groseilles. En l’occurrence, chevreuil. Doré au feu de bois, rosé à cœur, tendre partout. A quoi sert le gros Laguiole “Bougna”? A faire joli sur la photo. Photo ne prouvant pas que la sauce est formidable, va donc falloir me croire sur paroles. 15,5/20. Tout est juste, incisif, savoureux et bien servi. Les fondements se partagent entre beurre et huile d’olive pour ce chef passé les cuisines de Saint-Tropez et de Bandol, Antilles et Australie, et Bocuse aussi.

Jolie maison à fréquenter hors saison, si vous pouvez. Sinon déménagez dans le coin. Et puis ce brillant cuisinier n’a vraiment pas le melon, ne se prend pas pour Vatel ou un cador de la cuistance. C’est marrant comme sa gamelle est encore meilleure, du coup.

 FRÉDÉRIC FLOSI
COUP DE COEUR

 ÉRIC GANTEL
ACCUEIL

 LAURENT CASSIER
CHEF DE PARTIE

VILLAGE MÉDIÉVAL – TERRASSE OMBRAGÉE – CUISINE FINE – ACCUEIL GROUPES