Restaurant L’Estable à Garéoult – Pour ce qui est de la formidable convivialité du maitre des lieux, rien n’a changé. On ne change pas un Richard Collombel qui gagne. Ce récent quadra père de famille nombreuse discrètement secondé par sa femme Johanna, s’est échappé de la stricte gastronomie (Taillevent époque Vrinard, Le Georges V) et des étoiles pour vivre en Provence où il œuvra un bon moment à La Bastide Enchantée, Solliès-Toucas. Non, vraiment mes petits canetons jolis, rien n’a changé chez Richard Collombel. La nouveauté est assurément dans la cuisine mise en place.

La plupart des cuissons sont réalisées désormais « à la cheminée » et le préposé à la gamelle qui y officie est bien connu de nos services. Il s’appelle Eric Zaragoza, et nous avions repéré ce talent précoce voilà quelques années, il avait… 21 ans! Il en a désormais 26, et si nous connaissions sa culture culinaire ancrée dans le gourmand bourgeois, nous ignorions tout de son savoir-faire devant un feu de bois. Autant vous dire qu’avec la majorette à la retraite Mauricette, notre repas n’a pas versé dans le moléculaire avec sa bectance à la loupe, mais dans le fin et copieux qui vous met les papilles en joie. En vitrine, les viandes de race maturées 6 semaines proposées au poids font un effet bœuf: Angus, Black Angus, Salers, Wagyu, Galice… A l’ardoise, le strict cuisiné œuvre dans le rabelaisien et la dame au chapeau vert obsessionnelle du champignon se régale de la poêlée de champignons cuisiné avec doigté. Persil et ail comme il se doit, sauf que l’ail en abondance parfume en délicatesse, comme torréfié à la poêle, c’est au poil Martial. 15,5/20 et 16€. Impossible de résister à l’appel de la planche de l’os à moelle à la braise forme gouttière, sel, poivre pain de campagne: 14,5/20. Merveille de cuisson du dodu pavé: échine de cochon confite au sirop d’érable. Ne faites pas la grimace je vous prie. Vous ne savez pas. Mauricette sait désormais. Une cuisson longue comme un hiver canadien mais de « seulement » 24h, purée gourmande, jus de cuisson travaillé au fond de l’assiette. 21€ pour un 15,5/20 conclu par un « je ne prendrais pas de dessert » éloquent. Registre de cuisine de mousquetaire: Pithiviers de canard.

Qu’un jeune chef sorte une recette pareille me filerait presque la larme à l’œil. Comme une jolie tourte de pâte feuilletée au beurre dressée avec grand soin, magret de canard, confit effiloché, vert de blette, foie gras… Une sauce pour lubrifier, comme une réduction de bouillon de pot-au-feu au balsamique. 28€ pour un sacré boulot: 15,5/20. Carte des vins non millésimée mais dodue dans les 3 couleurs. Laissez-vous porter par un Meursault ou un Moulis, sauf si vous préférez un flacon régional. Une des plus belles terrasses référencées, sous la vigne vierge et planquée derrière. Non moins jolie salle qui reste claire même en hiver. Belle équipe, soudée. Le phénomène Richard Collombel est passé à la vitesse supérieure, confirme. Autrement dit: table majeure du canton à inscrire dans son calepin.

RICHARD COLLOMBEL 
ACCUEIL

STÉPHANE BRICE
SERVICE

ERIC ZARAGOZA 
COUP DE COEUR

BAPTISTE HUBERT 
APPRENTI

FAMILIAL - CUISINE A LA CHEMINÉE – CONVIVIAL – ACCUEIL GROUPES
- Table testée par Le Bouche à Oreille - 2021 4/5★ ΨΨΨ½
Adresse
ZAC Le Tilleul d'Alfred
83136 GARÉOULT
Tél:04.94.37.50.45
Réseaux Sociaux :
Accueil:
15/20
Service:
16/20
Qualité/prix:
15/20
Cadre:
16/20
Pain:
individuel 14,5/20
Café:Henri Blanc 2€
14,5/20
Thé:
Toilettes:
15/20
Vin:
Environnement:
Aux fourneaux
  • Chef : Éric Zaragoza
Spécialités
  • cuisine à la cheminée
  • Viandes de races maturées
Menus
  • Pas de menu (sauf groupe)
  • Ardoise
Fermetures
  • Fermé mardi et mercredi
Plus…
  • Terrasses ombragées
  • Groupes: se renseigner
  • Privatisation possible
  • Soirées concerts (se renseigner)
  • Parking privé devant le restaurant
Sur place et...
A emporter
Livraison
- Table testée par Le Bouche à Oreille - 2021 4/5★ ΨΨΨ½
Adresse
ZAC Le Tilleul d'Alfred
83136 GARÉOULT
Tél:04.94.37.50.45
Réseaux Sociaux :
Accueil:
15/20
Service:
16/20
Qualité/prix:
15/20
Cadre:
16/20
Pain:
individuel 14,5/20
Café:Henri Blanc 2€
14,5/20
Thé:
Toilettes:
15/20
Vin:
Environnement:
Aux fourneaux
  • Chef : Éric Zaragoza
Spécialités
  • cuisine à la cheminée
  • Viandes de races maturées
Menus
  • Pas de menu (sauf groupe)
  • Ardoise
Fermetures
  • Fermé mardi et mercredi
Plus…
  • Terrasses ombragées
  • Groupes: se renseigner
  • Privatisation possible
  • Soirées concerts (se renseigner)
  • Parking privé devant le restaurant
Sur place et...
A emporter
Livraison

Restaurant L’Estable à Garéoult – Pour ce qui est de la formidable convivialité du maitre des lieux, rien n’a changé. On ne change pas un Richard Collombel qui gagne. Ce récent quadra père de famille nombreuse discrètement secondé par sa femme Johanna, s’est échappé de la stricte gastronomie (Taillevent époque Vrinard, Le Georges V) et des étoiles pour vivre en Provence où il œuvra un bon moment à La Bastide Enchantée, Solliès-Toucas. Non, vraiment mes petits canetons jolis, rien n’a changé chez Richard Collombel. La nouveauté est assurément dans la cuisine mise en place.

La plupart des cuissons sont réalisées désormais « à la cheminée » et le préposé à la gamelle qui y officie est bien connu de nos services. Il s’appelle Eric Zaragoza, et nous avions repéré ce talent précoce voilà quelques années, il avait… 21 ans! Il en a désormais 26, et si nous connaissions sa culture culinaire ancrée dans le gourmand bourgeois, nous ignorions tout de son savoir-faire devant un feu de bois. Autant vous dire qu’avec la majorette à la retraite Mauricette, notre repas n’a pas versé dans le moléculaire avec sa bectance à la loupe, mais dans le fin et copieux qui vous met les papilles en joie. En vitrine, les viandes de race maturées 6 semaines proposées au poids font un effet bœuf: Angus, Black Angus, Salers, Wagyu, Galice… A l’ardoise, le strict cuisiné œuvre dans le rabelaisien et la dame au chapeau vert obsessionnelle du champignon se régale de la poêlée de champignons cuisiné avec doigté. Persil et ail comme il se doit, sauf que l’ail en abondance parfume en délicatesse, comme torréfié à la poêle, c’est au poil Martial. 15,5/20 et 16€. Impossible de résister à l’appel de la planche de l’os à moelle à la braise forme gouttière, sel, poivre pain de campagne: 14,5/20. Merveille de cuisson du dodu pavé: échine de cochon confite au sirop d’érable. Ne faites pas la grimace je vous prie. Vous ne savez pas. Mauricette sait désormais. Une cuisson longue comme un hiver canadien mais de « seulement » 24h, purée gourmande, jus de cuisson travaillé au fond de l’assiette. 21€ pour un 15,5/20 conclu par un « je ne prendrais pas de dessert » éloquent. Registre de cuisine de mousquetaire: Pithiviers de canard.

Qu’un jeune chef sorte une recette pareille me filerait presque la larme à l’œil. Comme une jolie tourte de pâte feuilletée au beurre dressée avec grand soin, magret de canard, confit effiloché, vert de blette, foie gras… Une sauce pour lubrifier, comme une réduction de bouillon de pot-au-feu au balsamique. 28€ pour un sacré boulot: 15,5/20. Carte des vins non millésimée mais dodue dans les 3 couleurs. Laissez-vous porter par un Meursault ou un Moulis, sauf si vous préférez un flacon régional. Une des plus belles terrasses référencées, sous la vigne vierge et planquée derrière. Non moins jolie salle qui reste claire même en hiver. Belle équipe, soudée. Le phénomène Richard Collombel est passé à la vitesse supérieure, confirme. Autrement dit: table majeure du canton à inscrire dans son calepin.

RICHARD COLLOMBEL 
ACCUEIL

STÉPHANE BRICE
SERVICE

ERIC ZARAGOZA 
COUP DE COEUR

BAPTISTE HUBERT 
APPRENTI

FAMILIAL - CUISINE A LA CHEMINÉE – CONVIVIAL – ACCUEIL GROUPES