Au Vieux Pressoir

3.5

AU VIEUX PRESSOIR restaurant à BRIGNOLES - Le Bouche à OreilleQuand on arrive de Marseille par la route, une auberge intemporelle encore dans le vert juste avant la ville. Dedans, horloge et cheminée dans une grande salle tenue avec une rigueur presque obsessionnelle, ce qu’on ne voit plus tellement souvent chez nos chers restaurateurs contemporains, sinon chez quelques exceptions notoires. L’opiniâtreté n’est plus tellement dans le professionnalisme au quotidien, plus sûrement dans la gestion du tiroir-caisse à court terme. Genre « tout le monde doit payer sauf moi ». Enfin bon, revenons « Au Vieux Pressoir ». Et puis à l’extérieur on trouve des fleurs et des plates-bandes entretenues, une terrasse ombragée avec vaporisateur l’été! Extra! La drolatique Mauricette absente ce jour pour cause de révision annuelle de chapeau vert aurait commenté « ici, on arrose donc les fleurs et le client ». En attendant l’été et en respirant le printemps, j’ai tenté le « velouté de butternut à la crème et jambon Speck ». Une rondeur rassurante pour laquelle aucun assaisonnement supplémentaire n’est utile! Comme il faut! Dans le mille Emile! Le jambon de caractère taillé en fin bâtonnets titille. 15/20.

AU VIEUX PRESSOIR restaurant à BRIGNOLES - Le Bouche à Oreille J’ai toujours apprécié le poisson d’eau douce, et c’est pas celui qui contredira mon constat! Le « dos de sandre snacké, chantilly aux herbes fraiches ». Joli pavé bien traité dans sa cuisson sur peau. Chantilly à part, rigolote. A côté un peu stylisé, une purée de pomme de terre sur laquelle le cuisinier ajoute avec générosité un confit de poivrons. Le service devrait quand même prévenir: on tombe de fait dans une idée « sucrée-salée » qui fonctionne bigrement… si on aime! Ce qui est mon cas puisque 15/20. Si j’ai déjeuné ce jour « à la carte » (entrée à 11,50€ et plat à 18,50€), la clientèle locale d’habitués se frotte surtout au quotidien à la formule à 15,70€ des midis de semaine. Amusant: je retrouve cette année la même table de 4 d’une entreprise du coin observée lors de mon test de l’an passé! Même philosophie: 4 menus et une bonne bouteille! En avant Guingamp! Pour mesurer le sérieux d’une boutique, ya pas mieux de recenser les abonnés! C’est à coup sûr un restaurant et peut-être une église! L’église de Luc-Laurent Gramond mes frères! Service dévoué qui sait, les jeunes apprennent en observant les plus anciens. Un état d’esprit qui me va bien, à tous points de vue.

AU VIEUX PRESSOIR restaurant à BRIGNOLES - Le Bouche à Oreille

PORTAGE DE REPAS A DOMICILE AUX PERSONNES AGÉES – LIVRAISON PLATEAUX-REPAS ENTREPRISES – MARIAGES 110 PERSONNES – ACCUEIL AUTOCARS