Le Bistrot du Potager restaurant à Salon-de-Provence – Adresse du centre-ville idéale avec des amis, une ancienne boutique où on fabriquait des anis. Ne trébuchez pas en lisant. Deux portes: l’officielle vitrée donne sur une chaleureuse salle colorée au mobilier chiné, j’y ai déjeuné. L’autre est escamotée et aux beaux jours, ouvre ses hauts battants de portes bourgeoises sur une cour où avant, s’enfilaient les carrioles pour charger la marchandise. Cour depuis transformée en croquignolette terrasse intérieure avec plantes grimpantes sur le crépi décrépi d’époque, un superbe figuier, aussi. La cuisine est singulière et totale, une cuisine à 4 mains et 4 yeux ici depuis septembre 2019. Bistrotière affûtée ou avec des ondes bistronomiques, elle swingue entre traditionnel fringant et savoureux dans l’air du temps. D’un côté Guillaume Triponel, cuisinier-saucier qui trempe le doigt pour ajuster, se colle au foie gras au Cognac et mirabelles confites, entrecôte Simmental et frites maison, daube de joues de bœuf et risotto, wok de poitrine de cochon fondante, linguines aux palourdes. Tel le papier buvard qui aspire tout ce qu’il voit, la salonaise Ambre Galland chope les influences du moment et l’air du temps pour les retranscrire avec personnalité dans de belles assiettes: tartare de légumes, graines en tout genre, sauce ponzu. Tataki de bonite, hummous, panisse, condiment framboise. Salade crevettes, pousses d’épinards, suprêmes de pamplemousse.

Chirashisushi, riz japonais (et un tas d’autres choses). Mignon de porc, petits pois frais, oignons nouveaux grillés, jus de viande cacao/chorizo. Et même un burger doté d’un pain maison et une sauce cheddar du diable: il me l’a lui-même soufflé dans l’oreille, ça brûle! Entame avec poulpe de Galice purée de mais, sel fumé, pickles de betterave. Un univers, comme une comète dans le pif. Les associations fonctionnent, textures et saveurs vous galochent le palais. Faut juste aimer ce qu’on ne connait pas, être curieux: 15,5/20 pour 14,5€. Toujours vicelard dans mes introspections, je prends le plat du jour: paleron braisé aux légumes d’antan. Viande cuite lentement dans une sauce confiturée gorgée de sucs et de soleil, légumes frais de saisons! Racines, tubercules, bulbes, pousses, graines taillés en cubes, bâtonnets ou brunoise. Je dégaine mon 15/20 après avoir léché couverts et assiette. Et 13,5€. Cuisine sincère d’une grande fraicheur. Service plein d’entrain masculin/féminin partagé entre salle et terrasse bondée. Le midi, Beaucoup de pressés qui ne sacrifient pas pour autant à la qualité avec la formule à 16,5€.

Le soir plus peinard été comme hiver, entre copains qui fricotent avec la vingtaine de flacons fins à prix copains, et amoureux transis qui se frôlent le dessus de la main. Sourions jusqu’aux oreilles en observant une fois encore que les meilleures adresses ne sont pas celles qui font le plus de boucan. Formidable endroit.

X

GUILLAUME TRIPONEL 
COUP DE COEUR

AMBRE GALLAND 
COUP DE COEUR

LUCIEN DIDIER 
SERVICE

JUSTINE D’HAILLECOURT 
SERVICE

PRODUITS FRAIS – CUISINE A 4 MAINS – TERRASSE FERMÉE – A L'ANNÉE
- Table testée par Le Bouche à Oreille - 2021 3.5/5★ ΨΨΨ½
Adresse
13 place Eugène Pelletan
13300 SALON-DE-PROVENCE
Tél:04.42.86.35.01
Site : www.lebistrotdupotagersalon.com/
Réseaux Sociaux :
Accueil:
14,5/20
Service:
14,5/20
Qualité/prix:
14,5/20
Cadre:
15,5/20
Pain:
15/20.
Café:pas pris
Thé:
Toilettes:
15/20
Vin:
Environnement:
Aux fourneaux
  • Chefs : Ambre Galland et Guillaume Triponel
Spécialités
  • ardoise du marché
Menus
  • Formule 16,5€ midi semaine
  • Ardoise entrée dès 9€
  • Plats dès 13,5€
Fermetures
  • Ouvert à l'année du lundi au samedi midi et du jeudi au samedi soir
  • En été, ouvert 6j/7 sauf dimanche
Plus…
  • Groupes 15
  • Climatisation
  • Terrasse intérieure
Sur place et...
A emporter
Livraison
- Table testée par Le Bouche à Oreille - 2021 3.5/5★ ΨΨΨ½
Adresse
13 place Eugène Pelletan
13300 SALON-DE-PROVENCE
Tél:04.42.86.35.01
Site : www.lebistrotdupotagersalon.com/
Réseaux Sociaux :
Accueil:
14,5/20
Service:
14,5/20
Qualité/prix:
14,5/20
Cadre:
15,5/20
Pain:
15/20.
Café:pas pris
Thé:
Toilettes:
15/20
Vin:
Environnement:
Aux fourneaux
  • Chefs : Ambre Galland et Guillaume Triponel
Spécialités
  • ardoise du marché
Menus
  • Formule 16,5€ midi semaine
  • Ardoise entrée dès 9€
  • Plats dès 13,5€
Fermetures
  • Ouvert à l'année du lundi au samedi midi et du jeudi au samedi soir
  • En été, ouvert 6j/7 sauf dimanche
Plus…
  • Groupes 15
  • Climatisation
  • Terrasse intérieure
Sur place et...
A emporter
Livraison

Le Bistrot du Potager restaurant à Salon-de-Provence – Adresse du centre-ville idéale avec des amis, une ancienne boutique où on fabriquait des anis. Ne trébuchez pas en lisant. Deux portes: l’officielle vitrée donne sur une chaleureuse salle colorée au mobilier chiné, j’y ai déjeuné. L’autre est escamotée et aux beaux jours, ouvre ses hauts battants de portes bourgeoises sur une cour où avant, s’enfilaient les carrioles pour charger la marchandise. Cour depuis transformée en croquignolette terrasse intérieure avec plantes grimpantes sur le crépi décrépi d’époque, un superbe figuier, aussi. La cuisine est singulière et totale, une cuisine à 4 mains et 4 yeux ici depuis septembre 2019. Bistrotière affûtée ou avec des ondes bistronomiques, elle swingue entre traditionnel fringant et savoureux dans l’air du temps. D’un côté Guillaume Triponel, cuisinier-saucier qui trempe le doigt pour ajuster, se colle au foie gras au Cognac et mirabelles confites, entrecôte Simmental et frites maison, daube de joues de bœuf et risotto, wok de poitrine de cochon fondante, linguines aux palourdes. Tel le papier buvard qui aspire tout ce qu’il voit, la salonaise Ambre Galland chope les influences du moment et l’air du temps pour les retranscrire avec personnalité dans de belles assiettes: tartare de légumes, graines en tout genre, sauce ponzu. Tataki de bonite, hummous, panisse, condiment framboise. Salade crevettes, pousses d’épinards, suprêmes de pamplemousse.

Chirashisushi, riz japonais (et un tas d’autres choses). Mignon de porc, petits pois frais, oignons nouveaux grillés, jus de viande cacao/chorizo. Et même un burger doté d’un pain maison et une sauce cheddar du diable: il me l’a lui-même soufflé dans l’oreille, ça brûle! Entame avec poulpe de Galice purée de mais, sel fumé, pickles de betterave. Un univers, comme une comète dans le pif. Les associations fonctionnent, textures et saveurs vous galochent le palais. Faut juste aimer ce qu’on ne connait pas, être curieux: 15,5/20 pour 14,5€. Toujours vicelard dans mes introspections, je prends le plat du jour: paleron braisé aux légumes d’antan. Viande cuite lentement dans une sauce confiturée gorgée de sucs et de soleil, légumes frais de saisons! Racines, tubercules, bulbes, pousses, graines taillés en cubes, bâtonnets ou brunoise. Je dégaine mon 15/20 après avoir léché couverts et assiette. Et 13,5€. Cuisine sincère d’une grande fraicheur. Service plein d’entrain masculin/féminin partagé entre salle et terrasse bondée. Le midi, Beaucoup de pressés qui ne sacrifient pas pour autant à la qualité avec la formule à 16,5€.

Le soir plus peinard été comme hiver, entre copains qui fricotent avec la vingtaine de flacons fins à prix copains, et amoureux transis qui se frôlent le dessus de la main. Sourions jusqu’aux oreilles en observant une fois encore que les meilleures adresses ne sont pas celles qui font le plus de boucan. Formidable endroit.

X

GUILLAUME TRIPONEL 
COUP DE COEUR

AMBRE GALLAND 
COUP DE COEUR

LUCIEN DIDIER 
SERVICE

JUSTINE D’HAILLECOURT 
SERVICE

PRODUITS FRAIS – CUISINE A 4 MAINS – TERRASSE FERMÉE – A L'ANNÉE