La Table du Moulin restaurant à Lorgues – Humainement ce gars-là, c’est pas du fade, du transparent. Pas du genre non plus à se complaire dans le génie incompris façon cuisinier maudit que lui seul comprend comme disent ceux qui tournent en rond. Les cuisines d’étoilés et autres médaillés, il a fréquenté, il connait. Frank George entame sa soixantaine de printemps risette au minois, recettes dans le ciboulot, et esprit libre comme étendard. Il officie chez lui en cuisine et en salle. Ça permet au client de profiter de sa bonne humeur chronique.

Entre principes obligés et bon mots rigolos, ce phénomène de bon vivant se lâche parfois le frein à main en passant entre les tables, ça passe ou ça casse, moi j’ai bien ri. Point de vue assiettes, elles savent se faire belles et aiment la couleur, évitant soigneusement les codes d’une gastronomie modeuse. Le plus souvent 4 entrées et 4 plats dans la lignée des saisons: galantine de pintade sauce moutarde ancienne, bonbons de foie gras aux mirabelles au jus acidulé, timbale d’escargots au Champagne, rôti de lotte aux 5 baies et mousse de vitelotte, fleurs de courgettes soufflées à la mousseline de brochet, demi-queue de langouste rôtie au risotto citron et café, tourte de cuisses de grenouilles, pavé de turbot poché sauce hollandaise, épaule d’agneau en tatin aux oignons confits, onglet de veau au jus de truffe… Magrets et saumons fumés maison, miam. Et une célèbre lyonnaiserie: l’artichaut au foie gras de la mère Brazier. Foie gras en sandwich entre deux fonds du célèbre chardon (et oui!)! Vinaigrette citronnée et tonique salade de mâche. C’est la fin du printemps, une fleur pour la déco. Un peu trop froid mais 15/20 pour ce classique de la cuisine bourgeoise. J’ai fait connaissance avec le turbot rôti, fondue de poireaux. Oui, le chef est peu bavard de l’intitulé de plat, ne cause pas pour rien dire. Surprise: du légume tourné et travaillé, courgette, carotte, généreux quartier de gros fenouil rôti, et une patate Roseval cuite 5 heures dans le bouillon avec les lardons avant d’être polie au beurre. Impec pour se dérider le tiroir: 15/20. A cause d’un contrat passé avec mon médecin, j’évite le baba au rhum… pour une coupe de fraises Mara des bois fruitée, pas de l’espagnole dure comme du taureau de réforme. Peu acide, parfumée et aromatique. 14,5/20. Chef né en Lorraine qui fut second au Château d’Adoménil (54) à 20 ans. 6 ans aux Etats-Unis et un peu les Antilles. Le Luxembourg (Clervaux) et un jour, le soleil de la Côte d’Azur (06) à gérer des golfs.

Et depuis 13 ans dans cet ancien moulin à huile planqué au centre-village, Frank George chouchoute ses ouailles avec une cuisine classique bourgeoise bien servie, dans une prestation décalée des habitudes. Nappage et serviettes en tissu y compris sur la terrasse au calme, on est bien au “Moulin”. N’oubliez pas la formule à 15€ du midi en semaine. Voilà. Si vous préférez fréquenter les adresses touristiques qui vous attendent au coin de la CB, je ne peux rien pour vous.

FRANK GEORGE
BONNE SURPRISE

THIERRY HESS
CHEF DE PARTIE

REPAS DE GROUPES – TERRASSE – PARKING DEVANT LE RESTAURANT
- Table testée par Le Bouche à Oreille - 2021 4/5★ ΨΨΨ
Adresse
5 rue des Climènes
83510 LORGUES
Tél:04.94.47.43.91
Réseaux Sociaux :
Accueil:
15/20
Service:
15/20
Qualité/prix:
15/20
Cadre:
15/20
Pain:
15/20
Café: 2,3€
14/20
Thé:
Toilettes:
15/20
Vin:
Environnement:
Aux fourneaux
  • Chef : Frank George
Spécialités
  • cuisine classique et bonne humeur
Menus
  • Formule midi semaine 15€
  • Formules 26€ et 30€
  • Menu 38€
Fermetures
  • Fermé samedi midi, dimanche soir et tout le lundi
Plus…
  • Terrasse au calme
  • Groupes
  • Parking gratuit devant
  • Marchés mardi et vendredi
Sur place et...
A emporter
Livraison
- Table testée par Le Bouche à Oreille - 2021 4/5★ ΨΨΨ
Adresse
5 rue des Climènes
83510 LORGUES
Tél:04.94.47.43.91
Réseaux Sociaux :
Accueil:
15/20
Service:
15/20
Qualité/prix:
15/20
Cadre:
15/20
Pain:
15/20
Café: 2,3€
14/20
Thé:
Toilettes:
15/20
Vin:
Environnement:
Aux fourneaux
  • Chef : Frank George
Spécialités
  • cuisine classique et bonne humeur
Menus
  • Formule midi semaine 15€
  • Formules 26€ et 30€
  • Menu 38€
Fermetures
  • Fermé samedi midi, dimanche soir et tout le lundi
Plus…
  • Terrasse au calme
  • Groupes
  • Parking gratuit devant
  • Marchés mardi et vendredi
Sur place et...
A emporter
Livraison

La Table du Moulin restaurant à Lorgues – Humainement ce gars-là, c’est pas du fade, du transparent. Pas du genre non plus à se complaire dans le génie incompris façon cuisinier maudit que lui seul comprend comme disent ceux qui tournent en rond. Les cuisines d’étoilés et autres médaillés, il a fréquenté, il connait. Frank George entame sa soixantaine de printemps risette au minois, recettes dans le ciboulot, et esprit libre comme étendard. Il officie chez lui en cuisine et en salle. Ça permet au client de profiter de sa bonne humeur chronique.

Entre principes obligés et bon mots rigolos, ce phénomène de bon vivant se lâche parfois le frein à main en passant entre les tables, ça passe ou ça casse, moi j’ai bien ri. Point de vue assiettes, elles savent se faire belles et aiment la couleur, évitant soigneusement les codes d’une gastronomie modeuse. Le plus souvent 4 entrées et 4 plats dans la lignée des saisons: galantine de pintade sauce moutarde ancienne, bonbons de foie gras aux mirabelles au jus acidulé, timbale d’escargots au Champagne, rôti de lotte aux 5 baies et mousse de vitelotte, fleurs de courgettes soufflées à la mousseline de brochet, demi-queue de langouste rôtie au risotto citron et café, tourte de cuisses de grenouilles, pavé de turbot poché sauce hollandaise, épaule d’agneau en tatin aux oignons confits, onglet de veau au jus de truffe… Magrets et saumons fumés maison, miam. Et une célèbre lyonnaiserie: l’artichaut au foie gras de la mère Brazier. Foie gras en sandwich entre deux fonds du célèbre chardon (et oui!)! Vinaigrette citronnée et tonique salade de mâche. C’est la fin du printemps, une fleur pour la déco. Un peu trop froid mais 15/20 pour ce classique de la cuisine bourgeoise. J’ai fait connaissance avec le turbot rôti, fondue de poireaux. Oui, le chef est peu bavard de l’intitulé de plat, ne cause pas pour rien dire. Surprise: du légume tourné et travaillé, courgette, carotte, généreux quartier de gros fenouil rôti, et une patate Roseval cuite 5 heures dans le bouillon avec les lardons avant d’être polie au beurre. Impec pour se dérider le tiroir: 15/20. A cause d’un contrat passé avec mon médecin, j’évite le baba au rhum… pour une coupe de fraises Mara des bois fruitée, pas de l’espagnole dure comme du taureau de réforme. Peu acide, parfumée et aromatique. 14,5/20. Chef né en Lorraine qui fut second au Château d’Adoménil (54) à 20 ans. 6 ans aux Etats-Unis et un peu les Antilles. Le Luxembourg (Clervaux) et un jour, le soleil de la Côte d’Azur (06) à gérer des golfs.

Et depuis 13 ans dans cet ancien moulin à huile planqué au centre-village, Frank George chouchoute ses ouailles avec une cuisine classique bourgeoise bien servie, dans une prestation décalée des habitudes. Nappage et serviettes en tissu y compris sur la terrasse au calme, on est bien au “Moulin”. N’oubliez pas la formule à 15€ du midi en semaine. Voilà. Si vous préférez fréquenter les adresses touristiques qui vous attendent au coin de la CB, je ne peux rien pour vous.

FRANK GEORGE
BONNE SURPRISE

THIERRY HESS
CHEF DE PARTIE

REPAS DE GROUPES – TERRASSE – PARKING DEVANT LE RESTAURANT