Au Vieux Pressoir

4

AU VIEUX PRESSOIR restaurant à BRIGNOLES - Le Bouche à OreilleÇa pourrait être un restaurant de plus sur la Nationale 7, mais non. C’est bien mieux que ça, si vous permettez. Vous permettez? L’équipe en salle frise l’excellence et ne simule pas sa compétence, la cuisine du chef est capable de répondre aux exigences de rapidité de la clientèle pressée du midi comme de celle du gourmand patient, et tout ce petit monde est sous l’égide du grand timonier répondant au doux nom de Luc-Laurent Gramond. Du genre à savoir ce qu’il veut, une sacrée ténacité, il ne lâche rien… et surtout pas sa fidèle équipe! C’est la raison pour laquelle la maison roule sur des rails et file un bon train. La carte des propositions s’est raccourcie avec pertinence, et les menus vont à l’essentiel. Que voulez-vous, j’ai craqué sur « os à moelle rôti sauce gribiche et toasts tièdes ». Pour tout dire, l’association n’est pas aussi formidable qu’on le pense: deux bonnes choses ne s’additionnent pas forcément. J’ai toutefois tout boulotté… 14/20.

AU VIEUX PRESSOIR restaurant à BRIGNOLES - Le Bouche à Oreille Fameux plat que « dos de sandre à la mode forestière »! Quand on entre dans le détail, on pige que vive le printemps! Du vert avec petits pois et mangetouts, peut-être même des fèves mais j’ai la mémoire qui flanche, j’me souviens plus très bien. Poêlé avec des patates et quelques champignons. Qu’on retrouve dans une courte sauce sur le dos du dos… de sandre coloré et doré au poil, enfin à l’écaille. Un 15,5/20. La formule rapide du midi est faite pour, non sophistiquée dans son essentiel à prix doux. Les plats de la carte sont plus pensés, cherchent l’adhésion du gourmand tout en cultivant l’originalité, lisez les spécialités ci-dessous. Aujourd’hui le soleil étant de la partie, la clientèle hétéroclite en terrasse avait des airs de dimanche à la campagne, dames en chapeau et messieurs aux manches retroussées. Arrivé parmi les derniers du service, je partirais avant la plupart d’entre eux. Faut dire qu’on est bigrement bien à se griller le poil comme un lézard sous le soleil de printemps, vous me refaites un café siouplé, on reviendra avec des amis n’est-ce pas chérie?

AU VIEUX PRESSOIR restaurant à BRIGNOLES - Le Bouche à Oreille

PORTAGE DE REPAS A DOMICILE – AUX PERSONNES AGEES – LIVRAISON PLATEAUX-REPAS ENTREPRISES – MARIAGES 120 PERSONNES – ACCUEIL AUTOCARS