Le Patio

4

LE PATIO restaurant à LA CRAU - Le Bouche à OreilleNous autres fouineurs et inlassables observateurs de l’invisible pas tellement facile à voir, on sait bien que derrière l’apparente limpidité d’une prestation de restaurateur sérieux se cache un considérable travail de fond. Pour sortir au quotidien autant d’assiettes soignées, faut pas mollir de la rigueur! Une performance d’autant plus remarquable que l’établissement central du village pourrait dérouler une gamelle moyenne de brasserie vite-fait et sans âme. Seulement le récent quadra Julien Févriero tient bon le guidon, il pédale à fond. Equipe de cuisine sérieuse, équipe de salle affutée. Et inversement. Ça donne une salle tirée à quatre épingles avec serviettes en tissus et verres à « coup » de girafe, et dehors une terrasse ombragée avec nappages à carreaux rouge et blanc façon bal populaire sur la place du marché devant le terrain de jeu de boules. Ce qui est très exactement le cas. Mauricette, qu’on reconnait de loin avec son chapeau vert et sa démarche de Marie-Antoinette à Versailles, est restée conforme à sa réputation de carnassière. Elle opte pour la potence. Normal pour Marie-Antoinette. Autrement dit, une brochette suspendue! La « thaï », bœuf mariné aux parfums d’Asie. Viande tendre (onglet) servie avec une salade verte équipée d’un tas de bricoles, et de fines frites de patates douces de belle tenue. A part la sauce est un peu terne pour s’ambitionner « sauce thaï ». Je sais la question réglée aujourd’hui. 14,5/20.

LE PATIO restaurant à LA CRAU - Le Bouche à Oreille Le grand jeu pour moi! Le menu à 29€ avec alternative est avantageux. « Soupe de favouilles » presque veloutée, qui appuie sur la carcasse, valse des croutons et rouille maison! 14,5/20. Une belle création avec « noisettes d’espadon sauce chien », sans doute baptisées ainsi par ressemblance visuelle avec les fameuses noisettes d’agneau. Chair saisie et colorée, lardées. Avec, riz sauvage mélangé et cuisiné… lui aussi! La sauce chien n’appuie pas trop sur le piment, servie à part. 15/20. Pour finir j’avais dans le viseur le baba au rhum maison. J’ai pourtant bifurqué vers le « Banoffee ». Un pot considérable étagé: sablé, caramel, bananes, chantilly maison. Le méchant serveur a également amené une cuillère à Mauricette pour qu’elle me prive de 80% de mon dessert. Enfin bon. 15/20. Service de ce midi un peu chahuté, beaucoup de monde prétendument pressé, comme d’indélicats retraités qui voudraient des dérogations pour passer devant tout le monde, y compris devant les employés des bureaux alentours qui se régalent de la formule du jour à 14,90€ les midis en semaine. Cuisine appliquée, service enjoué. Et vous pouvez même y taquiner le cocktail et des coupes de glace en dehors des stricts horaires de restauration. Energique adresse qui tire noblement le genre brasserie pourtant mis à mal vers le haut. L’effet Févriero continue! Bravo!

LE PATIO restaurant à LA CRAU - Le Bouche à Oreille

TERRASSE – CENTRE VILLAGE – BISTRONOMIE – ACCUEIL GROUPES; COQUILLAGES A VOLONTÉ 30€ JEUDI SOIR (EN SAISON)