BAO : 65

QUAND LE MENSUEL DU VAR “MÉTROPOLE”
TROUVE PRÉTEXTE AVEC DES QUESTIONS DE SANTÉ PUBLIQUE POUR OFFRIR UNE PAGE DE PUB PAYÉE
AUX FRAIS DU CONTRIBUABLE À
STÉPHANE LELIÈVRE DES “PINS PENCHÉS” À TOULON

Faire un journal de promotion maquillée pour en faire comme de l’info, voilà tout un art! Qui? Le journal départemental “Métropole” vendu 1,7€ dans les kiosques et ironiquement appelé “la voix de son maître” par les mauvaises langues pour ses accointances avec le monde politique et patronal varois. Alors même que ses revenus proviennent en grande partie de publicités “publiques” comme celles provenant des tirelires des villes de Bandol, Six-Fours, Carqueiranne, La Seyne, Fréjus, Toulon, mais aussi du Conseil Général du Var et d’autres encore. Un procédé confortable pour faire un journal “privé” avec de l’argent “public” toujours d’après ces mêmes odieuses mauvaises langues! Dans ses conditions, on voit mal le patron de ce journal critiquer et “mordre la main de celui qui le nourrit”. Bref! Dans le numéro 113 (du 15 décembre 07 au 15 janvier 08) et photos de trombines à l’appui, Métropole interroge le célèbre Stéphane Lelièvre des “Pins Penchés” sur le thème de “la diététique gourmande”. Dans cette promo-interview, notre cuisinier et homme d’affaire avisé dont l’entregent et les relations le hissent sans peine jusqu’à certaines oreilles haut-placées se transforme pour le coup en diététicien averti et militant. Extraits: “Mais, pour mieux vivre, pour mieux vieillir et vivre plus longtemps, on va devoir-tous, sans exception-savoir mieux se nourrir. C’est déjà commencé. Tant mieux. Dans ce changement positif, les grands chefs du monde de la gastronomie* sont “sur le front”. Pour eux, comme pour nous tous, c’est un bon et noble combat” ou encore “Vous mesurez les formidables répercussions sur la société, sur la joie de vivre, sur la diminution de l’agressivité, sur la réduction des dépenses publiques et sociales, etc.” Vraiment de quoi se faire vibrer la glotte et trembler les poils du dos! Mais il fallait une bonne raison pour justifier d’un article-pub! Méthode:

  • Le journal complice et entremetteur: Métropole!
  • L’objet central de l’article: promotion de Stéphane Lelièvre!
  • L’alibi-caution: la diététique!

Méthode déjà appelée à l’époque par nous-autres du BàO “le triangle des Bermudes” dans un “os et l’arête” du siècle passé toujours disponible sur notre site web. Les hommes changent, les méthodes restent. Et puis ça n’est guère plus déshonorant que d’écrire une recette dans un coin de page de “télé 7 jours” non?

Olivier Gros et Damien


* sous-entendu “comme moi”