Le Maréchal restaurant à Carnoux – De l’extérieur, rien ne donne envie de s’y asseoir pour casser une graine. Ça peut expliquer que la terrasse du restaurant mitoyen soit bien garnie d’attablés, elle. Faut dire que la clientèle y traine la sandale comme au bar, set en papier en terrasse et intérieur délaissé pendant la saison d’été avec les chaises empilées, les tables repliées, les sacs des courses au sol…

Je suis donc le seul à y être installé avant d’être pris en main par un serveur amateur qui me donne la carte, comme un copain du patron qui rend service. Visiblement, le service n’est pas le seul à être approximatif: celui qui rédige la carte aussi! Une carte faite pour se lever et fuir, loin si possible. Une contre-pub parfaite! Nuggets, mozza stick, bouchées camembert bref: du congelé « tapassable » comme dit Mauricette! Aussi des sushis, 4 salades de 13€ à 15€, 3 viandes, 2 pâtes, des burgers, des pizzas. Vas-y coco: fais-toi plaisir! Devant le choix vertigineux de ce mélange des genres, je me dis que le plat du jour à 12,5€ sera le meilleur reflet. Chuis malin, vous pensez bien. Sauf que « ya pas de plat du jour ce jour ». Bon. Sans illusion je me grimpe escalope milanaise. Autant vous dire que c’est sans illusion ni états d’âme que je m’apprêtais à dégainer les zéros. Mes petits canards, m’arrive une véritable milanaise comme on en observe rarement. Belle tranche de veau panée ici, poêlée au beurre mousseux, frites fraiches admirables de très belle tenue un peu idiotement aspergées d’herbes de Provence (à dégager). Quartier de citron pour arroser, salade verte fraiche (pas du sachet) délicatement assaisonnée. Si j’m’attendais… un joli plaisir à 14,5/20 et 18€. Alors que les escrocs de la gamelle vous refilent des milanaises-foutaises épaisse comme du papier à musique décongelées à la friteuse pour 22€. Bref! Chapeau le cuisinier!

Je n’ai pas poussé au dessert, préférant rester sur une belle impression. Autant dire que le concept global est à revoir, sauf la milanaise très recommandable. On se fera un plaisir à revenir y tremper les ballerines après recentrage éventuel de la direction récente (2021) qui semble beaucoup communiquer sur les réseaux sociaux. On préfèrerait qu’elle se concentre sur son métier de restaurateur, elle en visiblement a les moyens puisque un cuisinier sait faire les milanaises.

- Table testée par Le Bouche à Oreille - 2022 3/5★ À Revoir
Adresse
10 boulevard du Maréchal Juin
13470 CARNOUX
Tél:04.42.32.39.86
Mobile:06.52.82.02.09
Réseaux Sociaux :
Accueil:
7/20
Service:
10/20
Qualité/prix:
14/20
Cadre:
11/20
Pain:
14/20
Café:pas pris
Thé:
Toilettes:
14,5/20.
Vin:
Environnement:
Aux fourneaux
  • Chef : je sais pas
Spécialités
  • un tas!
Menus
  • Plat du jour 12,5€
  • Carte de tapas, pizzas, burgers, salades, pâtes, viandes, sushi
Fermetures
    Plus…
    • A emporter et livraison
    • Terrasse
    Sur place et...
    A emporter
    Livraison
    - Table testée par Le Bouche à Oreille - 2022 3/5★ À Revoir
    Adresse
    10 boulevard du Maréchal Juin
    13470 CARNOUX
    Tél:04.42.32.39.86
    Mobile:06.52.82.02.09
    Réseaux Sociaux :
    Accueil:
    7/20
    Service:
    10/20
    Qualité/prix:
    14/20
    Cadre:
    11/20
    Pain:
    14/20
    Café:pas pris
    Thé:
    Toilettes:
    14,5/20.
    Vin:
    Environnement:
    Aux fourneaux
    • Chef : je sais pas
    Spécialités
    • un tas!
    Menus
    • Plat du jour 12,5€
    • Carte de tapas, pizzas, burgers, salades, pâtes, viandes, sushi
    Fermetures
      Plus…
      • A emporter et livraison
      • Terrasse
      Sur place et...
      A emporter
      Livraison

      Le Maréchal restaurant à Carnoux – De l’extérieur, rien ne donne envie de s’y asseoir pour casser une graine. Ça peut expliquer que la terrasse du restaurant mitoyen soit bien garnie d’attablés, elle. Faut dire que la clientèle y traine la sandale comme au bar, set en papier en terrasse et intérieur délaissé pendant la saison d’été avec les chaises empilées, les tables repliées, les sacs des courses au sol…

      Je suis donc le seul à y être installé avant d’être pris en main par un serveur amateur qui me donne la carte, comme un copain du patron qui rend service. Visiblement, le service n’est pas le seul à être approximatif: celui qui rédige la carte aussi! Une carte faite pour se lever et fuir, loin si possible. Une contre-pub parfaite! Nuggets, mozza stick, bouchées camembert bref: du congelé « tapassable » comme dit Mauricette! Aussi des sushis, 4 salades de 13€ à 15€, 3 viandes, 2 pâtes, des burgers, des pizzas. Vas-y coco: fais-toi plaisir! Devant le choix vertigineux de ce mélange des genres, je me dis que le plat du jour à 12,5€ sera le meilleur reflet. Chuis malin, vous pensez bien. Sauf que « ya pas de plat du jour ce jour ». Bon. Sans illusion je me grimpe escalope milanaise. Autant vous dire que c’est sans illusion ni états d’âme que je m’apprêtais à dégainer les zéros. Mes petits canards, m’arrive une véritable milanaise comme on en observe rarement. Belle tranche de veau panée ici, poêlée au beurre mousseux, frites fraiches admirables de très belle tenue un peu idiotement aspergées d’herbes de Provence (à dégager). Quartier de citron pour arroser, salade verte fraiche (pas du sachet) délicatement assaisonnée. Si j’m’attendais… un joli plaisir à 14,5/20 et 18€. Alors que les escrocs de la gamelle vous refilent des milanaises-foutaises épaisse comme du papier à musique décongelées à la friteuse pour 22€. Bref! Chapeau le cuisinier!

      Je n’ai pas poussé au dessert, préférant rester sur une belle impression. Autant dire que le concept global est à revoir, sauf la milanaise très recommandable. On se fera un plaisir à revenir y tremper les ballerines après recentrage éventuel de la direction récente (2021) qui semble beaucoup communiquer sur les réseaux sociaux. On préfèrerait qu’elle se concentre sur son métier de restaurateur, elle en visiblement a les moyens puisque un cuisinier sait faire les milanaises.