La Cuisine des Halles restaurant à Salernes – Que je vous dise d’abord: lors de ma réservation un peu gênée au téléphone pour 13h30 (c’est tard), la dame me dit « ne vous inquiétez pas, on vous attend ». Voilà qui vous imprime d’emblée un état d’esprit. In situ, mignonne et claire salle bistrotière née en juin 2020 (une ex-boucherie), moins d’une vingtaine de veinards peuvent s’y lubrifier le vilebrequin. Ils ne font pas tellement les malins, se tiennent à carreau: ils sont assiégés par une sacrée collec’ de flacons bio ou nature aux murs. Gaffe, si une bouteille nous saute dessus, faudra la boire!

Côté cuistance, ardoise ramassée ce jour sur 3 entrées, 3 plats et 2 desserts. Du traditionnel français plein d’amour pour le produit: brouillade aux truffes du pays, terrine de campagne faite ici (le patron maitrise), rémoulade de céleri vinaigrette de lentilles au miel, entrecôte limousine aux herbes, cabillaud sauce vierge et demain sera un autre jour et je serais ailleurs. Aucune frime littéraire dans les intitulés, exercice adoré des grands communicants de la tambouille qui se la pètent dru. Juste épaule d’agneau au four, simplement. Voilà un agneau de l’Aveyron bien traité par le cuisinier, qui a pris son temps. Il a cuit doucement, sans stress. L’agneau. Pas Frédéric Meunier, le cuisinier. Grande assiette avec chair confite qui s’effiloche juste sous le regard, sauce formidable: j’ai bien trempé avec l’excellent pain! Ramequins à part, macaroni au gorgonzola et légumes frais du moment. Un peu de cette cuisine bourgeoise et généreuse d’avant, sauf que je l’ai dégustée aujourd’hui. Vraiment bien. Avec mon verre de rouge bio de Correns, j’avais envie de faire des bisous à la planète entière. 24€ et 15/20. Ça fait pas tellement longtemps que Ferdy et Frédéric Meunier tiennent table ici. Avec leur fille, ils tiennent déjà les mitoyennes « Halles de Salernes », croquignolette boutique toute aussi haute en couleurs! Légumes, fruits, miel, fromages, charcuteries et produits de saison et même des Gillardeau qu’on retrouve parfois au resto, le patron les adore. Une flopée de fournisseurs sain et sérieux: porc d’Anjou, agneau de l’Aveyron, agrumes de Berre, asperges et tomates de Pertuis, volailles de Varages, poisson livré tous les jours, et donc, une merveilleuse cave à prix caviste avec conseils du patron. Vu la méthode de travail, la carte bouge chaque jour, n’allez pas pester si mon agneau de plat est aux abonnés absents! Terrasse sur la place en saison, juste devant. Jamais plus de 30 clients par service.

Dans un canton habitué à profiter de la manne touristique, voici un exemplaire de table avec des proprios qui ont choisi de travailler à l’échelle humaine pour des individus, de cuisiner comme pour leur propre famille. Ça fait la différence entre taule obsessionnelle du tiroir-caisse et saine humanité.

FRÉDÉRIC MEUNIER 
BONNE SURPRISE

FERDY MEUNIER 
ACCUEIL

TERRASSE - A L'ANNÉE - VINS BIO ET NATURES A PRIX CAVISTES
- Table testée par Le Bouche à Oreille - 2022 4/5★ ΨΨΨ
Adresse
17 Cours Théodore Bouge
83690 SALERNES
Tél:04.83.08.50.08
Réseaux Sociaux :
Accueil:
16/20
Service:
14,5/20
Qualité/prix:
15/20
Cadre:
15,5/20
Pain:
15/20
Café: pas pris
Thé:
Toilettes:
15/20
Vin:
Environnement:
Aux fourneaux
  • Chef : Frédéric Meunier
Spécialités
  • brouillade aux truffes
  • Foie gras de canard
  • Terrine et rillettes de cochon
  • Moules sautées provençales
  • Ceviche de maigre, lait de coco épicé
  • Pâtes brocolis et poutargue
  • Côte de cochon aux morilles
  • Cuisse de lapin aux 3 moutardes
  • Tête de veau gribiche
  • Ris de veau
Menus
  • Plats végétariens
  • Enfant "½ plat ½ tarif"
Fermetures
  • Eté: ouvert du mardi soir au dimanche midi
  • Hors-saison: ouvert du mercredi midi au dimanche midi
Plus…
  • Traiteur pour 15 personnes
  • Cave à vins bio et nature
Sur place et...
A emporter
Livraison
- Table testée par Le Bouche à Oreille - 2022 4/5★ ΨΨΨ
Adresse
17 Cours Théodore Bouge
83690 SALERNES
Tél:04.83.08.50.08
Réseaux Sociaux :
Accueil:
16/20
Service:
14,5/20
Qualité/prix:
15/20
Cadre:
15,5/20
Pain:
15/20
Café: pas pris
Thé:
Toilettes:
15/20
Vin:
Environnement:
Aux fourneaux
  • Chef : Frédéric Meunier
Spécialités
  • brouillade aux truffes
  • Foie gras de canard
  • Terrine et rillettes de cochon
  • Moules sautées provençales
  • Ceviche de maigre, lait de coco épicé
  • Pâtes brocolis et poutargue
  • Côte de cochon aux morilles
  • Cuisse de lapin aux 3 moutardes
  • Tête de veau gribiche
  • Ris de veau
Menus
  • Plats végétariens
  • Enfant "½ plat ½ tarif"
Fermetures
  • Eté: ouvert du mardi soir au dimanche midi
  • Hors-saison: ouvert du mercredi midi au dimanche midi
Plus…
  • Traiteur pour 15 personnes
  • Cave à vins bio et nature
Sur place et...
A emporter
Livraison

La Cuisine des Halles restaurant à Salernes – Que je vous dise d’abord: lors de ma réservation un peu gênée au téléphone pour 13h30 (c’est tard), la dame me dit « ne vous inquiétez pas, on vous attend ». Voilà qui vous imprime d’emblée un état d’esprit. In situ, mignonne et claire salle bistrotière née en juin 2020 (une ex-boucherie), moins d’une vingtaine de veinards peuvent s’y lubrifier le vilebrequin. Ils ne font pas tellement les malins, se tiennent à carreau: ils sont assiégés par une sacrée collec’ de flacons bio ou nature aux murs. Gaffe, si une bouteille nous saute dessus, faudra la boire!

Côté cuistance, ardoise ramassée ce jour sur 3 entrées, 3 plats et 2 desserts. Du traditionnel français plein d’amour pour le produit: brouillade aux truffes du pays, terrine de campagne faite ici (le patron maitrise), rémoulade de céleri vinaigrette de lentilles au miel, entrecôte limousine aux herbes, cabillaud sauce vierge et demain sera un autre jour et je serais ailleurs. Aucune frime littéraire dans les intitulés, exercice adoré des grands communicants de la tambouille qui se la pètent dru. Juste épaule d’agneau au four, simplement. Voilà un agneau de l’Aveyron bien traité par le cuisinier, qui a pris son temps. Il a cuit doucement, sans stress. L’agneau. Pas Frédéric Meunier, le cuisinier. Grande assiette avec chair confite qui s’effiloche juste sous le regard, sauce formidable: j’ai bien trempé avec l’excellent pain! Ramequins à part, macaroni au gorgonzola et légumes frais du moment. Un peu de cette cuisine bourgeoise et généreuse d’avant, sauf que je l’ai dégustée aujourd’hui. Vraiment bien. Avec mon verre de rouge bio de Correns, j’avais envie de faire des bisous à la planète entière. 24€ et 15/20. Ça fait pas tellement longtemps que Ferdy et Frédéric Meunier tiennent table ici. Avec leur fille, ils tiennent déjà les mitoyennes « Halles de Salernes », croquignolette boutique toute aussi haute en couleurs! Légumes, fruits, miel, fromages, charcuteries et produits de saison et même des Gillardeau qu’on retrouve parfois au resto, le patron les adore. Une flopée de fournisseurs sain et sérieux: porc d’Anjou, agneau de l’Aveyron, agrumes de Berre, asperges et tomates de Pertuis, volailles de Varages, poisson livré tous les jours, et donc, une merveilleuse cave à prix caviste avec conseils du patron. Vu la méthode de travail, la carte bouge chaque jour, n’allez pas pester si mon agneau de plat est aux abonnés absents! Terrasse sur la place en saison, juste devant. Jamais plus de 30 clients par service.

Dans un canton habitué à profiter de la manne touristique, voici un exemplaire de table avec des proprios qui ont choisi de travailler à l’échelle humaine pour des individus, de cuisiner comme pour leur propre famille. Ça fait la différence entre taule obsessionnelle du tiroir-caisse et saine humanité.

FRÉDÉRIC MEUNIER 
BONNE SURPRISE

FERDY MEUNIER 
ACCUEIL

TERRASSE - A L'ANNÉE - VINS BIO ET NATURES A PRIX CAVISTES