L'OS ET L'ARÊTE du Bouche à Oreille n°60 Déc 2006

A PROPOS DE L’EMISSION TELE “VIVE LA CANTINE” SUR M6

TAPIS ROUGE POUR SODEXHO

Juste après avoir éteint la télé après l’émission “vive la cantine” sur M6, le premier sentiment est plutôt positif. On se dit qu’enfin, quelqu’un met les pieds dans le plat (pas bon), que les choses vont bouger, que chaque parent d’élève va faire pression sur sa mairie et son Conseil Général pour que sa chère petite tête blonde mange sain, des légumes du jardin et pourquoi pas, boivent du thé vert pendant le repas en écoutant du Mozart. Seulement voilà! Deux catégories de cantoche : celle qui fait la tambouille pour les enfants avec du personnel communal (les deux exemples de “vive la cantine”) et celle qui sous-traite à des entreprises comme SODEXHO (2831 millions d’euros de CA, 85000 personnes). Actuellement responsables des cantines des maternelles et des primaires sur leur commune, les maires déjà surchargés de responsabilités à l’égard de leurs administrés ne sont pas très “chauds” pour faire évoluer la tambouille scolaire, même en supposant qu’ils soient sensibles à la question des cantines. La solution la plus simple et la plus rassurante (pour eux) reste la sous-traitance! Heureusement que SODEXHO est là, avec ses menus équilibrés, ses nutritionnistes, des budgets précis, son propre personnel le cas échéant. Et SODEXHO est responsable des assiettes. Pour info, faut savoir que pour se protéger d’éventuels procès de consommateurs contrariés, l’industrie alimentaire vend de plus en plus de produits portionnés, emballés individuellement. Les cuisiniers des hôpitaux, administrations et bien sûr des cantines se dégagent ainsi du risque d’infection potentiel du à l’utilisation du… couteau! Sus au couteau en cuisine! Non vous ne rêvez pas! Ce qui revient à dire que par peur du procès, de moins en moins de maires prendront le risque d’un travail “à l’ancienne”. La conclusion est que l’émission télé “vive la cantine” n’est que le VRP déguisé et sans doute involontaire de SODEXHO. Encore que “Le Canard Enchaîné” du 20 septembre 2006 suppute l’existence de fâcheuses collusions dans les rapports entre SODEXHO et Jean-Michel Cohen, le nutritionniste intervenant dans l’émission de Cyril Lignac. C’est que les véritables “monsieur propre” de l’histoire ne passent pas à la télé: ce sont les maires et les cuisiniers qui font le choix devenu courageux de nourrir sainement les enfants de leur commune.

Olivier Gros