L'OS ET L'ARÊTE du Bouche à Oreille n°54 Mai 2005

Les petits plus de la vie Marseillaise :

La mode est au Parcmètre à Marseille. Aux alentours de la rue Sainte dans le 1er arrondissement, la tendance a une saveur un peu particulière. Cette mode s’accompagne de travaux pour les installer, et bien sûr de PV pour amortir le système et remplir les caisses, c’est toujours ça de pris. Pour vous dire l’ambiance, le jeudi 7 avril un restaurateur aura même pris une prune alors qu’il déchargeait son véhicule. Un autre fermera son restaurant à peine ouvert (Le Chamarel) pour cause d'”eau coupée”. Le patron remarquera le robinet vide, posera des questions aux ouvriers travaillant devant chez lui (la rue est en travaux depuis au moins 15 jours !) puis sans autre choix possible, fermera sa boutique. Pas d’eau : rideau ! Bien sûr, ce genre de péripéties peut se produire un peu partout ailleurs, dans d’autres villes de France. Sauf que là où le 1er arrondissement de Marseille se démarque, c’est que le maire de secteur s’appelle Jean Roatta. On se souvient de l’homme : il avait envoyé un courrier à tous les restaurateurs du secteur pour leur dire qu'”il est inadmissible qu’un guide (le BAO NDRL) critique d’honnêtes commerçants”. Prétextant ainsi défendre les intérêts de la toque locale juste avant des élections. Bref. Comme on sait Mr Roatta plein de bonnes intentions à l’égard de ses administrés restaurateurs, on voudrait bien savoir ce qu’il propose pour défendre leurs intérêts, en ce moment, aux alentours de la rue Sainte… Une proposition de loi visant à déduire de la TVA reversée les amendes pour stationnement non payées et les factures d’eau ?

Olivier Gros