L'OS ET L'ARÊTE du Bouche à Oreille n°54 Mai 2005

“Un petit pas dans la presse culinaire, un grand pas pour la rigolade” Duschmul

On ne s’en lasse pas. On vous le serine à coup de plumes depuis belle lurette : le copinage entre “les guides” et les toques bizness, c’est un peu notre marronnier à nous, au BàO. Que voulez-vous. Comment peut-on se faire à l’idée qu’un guide informatif tombe dans les travers du copinage à outrance, quitte à se décrédibiliser ? Comment accepter que la sphère Ducasse (et sa cour de cuisiniers lèche-toque) ait les faveurs du Miche 2005, alors que dans le même temps la boutique parisienne de Robuchon reste sur le carreau. Boutique vierge de médailles peut-être, mais pas de clients. Exemple type de la dissonance entre marketing du guide et le vote du client. Dans le genre et plus localement, qui peut nous expliquer par quel miracle indécent “Une table au Sud” de l’inénarrable Lionel Lévy (alias “Ducasse m’a dit”) se dégote une étoile dans le Miche cette année ? Vous me direz qu’à Marseille si y a “Michel” aux Catalans, peut y avoir Lévy !…ça fait pas tâche !.. pas trop ! Mais enfin bon, l’argument ne convainc pas. D’autant que si ces deux-là ont l’étoile dans le Miche, au moins une douzaine sur la ville la mérite. Dont Christian Ernst, Jean-Philippe Lequien ou encore Dominique Frérard. Ne croyez pas que le Miche soit le seul risible ! Tiens ! Prenez le Gantié. Le quoi ?.. Le guide Gantié…vous connaissez ?.. pas trop ? Bref. Et ben la collaboratrice de ce guide sur les Bouches-du Rhône s’appelle Brigitte Vuibert. A Marseille, elle note “Les Arcenaulx” de Jeanne Laffitte au même niveau que “le Charles Livon” ou “le café des épices”. Faut dire que Brigitte Vuibert a écrit un livre “Marseille, cinq circuits découvertes”. Edité par… la proprio des Arcenaulx ! Restauratrice certes mais aussi…célèbre libraire-éditrice bien connue sur la ville ! Hasard ou coïncidence ? Dans le genre rigolo, on n’a rien vu de mieux depuis…. le guide Champérard et sa notation de “La Cadière” à Marignane supérieure à celle de “L’Aixquis” à Aix !.. un guide lyonnais aide un ” ami” lyonnais…cherchez pas plus loin !.. le lecteur : on s’en tape ! De toutes façons, personne ne lit les guides !.. sauf pour en détecter les failles …comme celle-ci : la deuxième étoile accordée par le miche à “Chez Bru” d’Eygalières (13) ! ça doit aider de connaître Michel Drucker, habitué de la maison ! Parce que deux étoiles pour cette cuisine (au demeurant fort belle, lire le BàO N°52) alors que le guide rouge pinaille du groin quand y a pas de table ronde dans d’autres resto au moins aussi bon, ça fait désordre dans la besace à critères “objectifs”! Et le BàO ? Parfait ? Surtout pas ! Mais au moins une chose est sûre : les restaurants référencés par nous ont été testés depuis moins de 12 mois!

Olivier Gros