L'OS ET L'ARÊTE du Bouche à Oreille n°83 Sep 2012

CAUCHEMAR DANS LE VAR

LE SYNDICAT UMIH

VAMPIRISE LES MAITRES-RESTAURATEUR

Seul statut par décret officiel de la chose qui vaille: “Maitre-Restaurateur”. Au moins il existe, même s’il est imparfait! Sauf que l’idée même de “label” fait toujours saliver le goulu de médailles et d’honneurs. Faut quand même savoir que ce statut très officiel fleure bon l’aubaine financière! L’Etat refile de l’argent à l’élu pour refaire sa cuisine*, acheter du matériel! Bonne idée pour valoriser la filière des cuisiniers traditionnels exigeants. Sauf que du coup, une procession d’opportunistes de la tambouille frappe au portillon des “Maitres-Restaurateurs”. En particulier dans le Var! Où l’UMIH, le syndicat fort utile au restaurateur quand il n’a besoin de rien, se met dans le sillage du label pour rameuter ses ouailles. Et fomente ainsi “le club de la gastronomie varoise” grâce aux deniers du contribuable via la branche tourisme du Conseil Général. Vous voulez une preuve des assertions du bào qui fait rien qu’à ronchonner? Héhé! Fastoche! Jean-Pierre Ghiribelli cumule sans sourciller les fonctions de “président du Club de la gastronomie du Var” et “président de l’UMIH”. Qu’on m’explique un tel mélange des genres! Car enfin, que vient faire un syndicat, fut-il l’UMIH, sur le terrain des Maitres-Restaurateur? A quand la CGT ou FO, au moins aussi légitimes? De plus, à manger quotidiennement au restaurant comme nous le faisons depuis tant d’années, on a repéré les usurpateurs de la sauce qui frayent dans ce fameux “club de la gastronomie”! On a déjà causé de certains dans nos pages! Bref! Qu’une bande de restaurateurs se fréquentent et se trouvent des affinités au sein d’un club de copains, pourquoi pas. De vouloir faire un groupe de pression aux frais du contribuable totalement inefficace quant aux attentes du client du restaurant: non!

Olivier Gros


*sous forme de crédit d’impôts (30000€)