L'OS ET L'ARÊTE du Bouche à Oreille n°76 Déc 2010

LE JOURNAL DE LA PROFESSION “L’HOTELLERIE-RESTAURATION”

PASSE-PLATS DE L’INDUSTRIE AGRO-ALIMENTAIRE

Disponible également sur Internet, la gazette des cafés-hôtels-restaurants “L’Hôtellerie-Restauration” se pose comme référence dans le métier. Chaque jour, infos parfois intéressantes sur le monde de la tambouille y côtoient potins variés façon Voici, transferts de chefs, recettes de cuisiniers célèbres ou pas, ouvertures et fermetures d’établissements etc. Sauf qu’à lire, il semble évident que la plupart des “articles” sont de simples “copié-collé” à peine retouchés de communiqués de presse reçus par une rédaction avide de contenu. Mais le plus embêtant dans ces pages est la contradiction entre des articles mettant en avant le plus beau métier du monde (législation, éthique, produits frais, artisans et patati et patata) et la publicité rédactionnelle décomplexée vantant les produits fabriqués par Nestlé et d’autres encore (1). Produits qui déciment à feu doux le reliquat de cuisiniers sérieux de la place, ceux qui s’esbignent le tempérament à passer des heures devant leurs fourneaux, travail, fatigue, problèmes de personnel, divorce, charges, et pour finir, gagner moins pour travailler plus. Nestlé ose même avancer des arguments scientifiques pour vendre sa propre soupe (2). Lire à propos du lobbying de l’industrie de la bouffe la chronique parue sur chrisoscope.com (3) et qui résume bien la situation. Bref. Le “tout prêt” existe, pas question de l’ignorer. Seulement voilà: “L’hôtellerie-restauration” ne donne pas son avis personnel sur certaines questions gênantes, ne prend jamais partie. Sans doute la rédaction estime que son boulot n’est pas de signaler que tel produit est mauvais, de dire que celui-ci est bien mais à quoi bon l’acheter tout prêt en congelé alors qu’il est enfantin de le faire soi-même etc. Un peu de critique dans la sauce bon sang! Bref! A nos yeux, voilà un cas supplémentaire et flagrant de la docilité de la presse face aux coups de boutoir de l’industrie, celle de l’agroalimentaire en l’occurrence. Et puis un journal sérieux et bien élevé ne doit se fâcher avec personne, se doit de rester “objectif”. Surtout avec les annonceurs qui aiment faire de la publicité dans les journaux obéissants.

Olivier Gros


(1) http://www.lhotellerie-restauration.fr/journal/produit-boisson/2010-07/Joues-de-porc-vigneronne-Creation-Brigade-de-Davigel.htm
http://www.lhotellerie-restauration.fr/journal/produit-boisson/2010-09/Les-nouveautes-Davigel.htm et tant d’autres encore.
(2) http://www.lhotellerie-restauration.fr/journal/produit-boisson/2010-09/Nestle-lance-Nesfluid-une-boisson-new-age-au-service-de-l-hydranutrition.htm
(3) http://chrisoscope.com/2010/10/01/semaine-du-degout-toujours-plus-dabus/