L'OS ET L'ARÊTE du Bouche à Oreille n°49 Fév 2004

LA TELE, C’EST MAUVAIS POUR LA SANTE !

Un restaurant. Pile 13h00, le 15 janvier 2004. La télé est allumée en haut à droite. Ça y est : j’ai choisi mon menu. Mon entrée, je l’ai sous le nez. Et devant les mirettes, les infos de la 2, avec le Bilalian de service qui nous passe un reportage sur le saumon frelaté de nos assiettes. Comme si le métier de cobaye n’était déjà pas suffisamment “à risques” ! Bref. Je dois quand même avoir l’air un peu ahuri à lever les yeux vers la lucarne magique, bouche pleine. Mais je suis fier de ne pas avoir choisi du saumon dans mon repas. Bouche pleine oui, mais de crudités fraîches. Sourire béat d’autosatisfait, donc. Suit mon plat : “poulet rôti”. Une grosse cuisse bien musclée comme ça ! Sûr ! y avait un club de musculation dans la basse-cour ! Et v’la ti pas que le Bilalian, y fait quoi ? Paf ! Un sujet sur “la grippe du poulet” ! Elle arrive chez nous ! Une douche froide d’épinglé du poulet sur mon optimisme d’épargné du saumon ! Je vire donc du “rose saumon” au… “blanc de poulet” ! Mais toujours la bouche pleine ! Bref ! A peine avalée la moitié de la cuisse bodybuildée du poulet qu’on croirait une de celle du champion olympique du 100 m, vous savez quoi ? Vlan ! Estocade finale ! Reportage ! Cyclisme ! Sur le dopage des rois de la pédale ! Des hypertrophiés de la cuisse ! Voilà. Depuis que je suis tout petit, Mauricette me martèle que “regarder la télé en mangeant, c’est mauvais pour la santé” ! Je viens de comprendre pourquoi !

Olivier Gros