L'OS ET L'ARÊTE du Bouche à Oreille n°78 Juin 2011

LABEL QUALIVAR

LABEL CANULAR

Un label supplémentaire démasqué par le BàO! Un nouveau dans la collèque! Çui-là vaut son pesant d’épinard! Emanation fumeuse de la CCIV (Chambre de Commerce et d’Industrie du Var) qui bénéficie du soutien financier du Conseil Général du Var, le “label Qualivar” “est sensé former à la qualité ses ressortissants (notamment les restaurateurs) à s’engager dans la voie du tourisme de qualité!”. Bravo! On applaudit! Et puisque nous avons affaire à des gens sérieux, figurez-vous que “des audits” ont été effectués en 2009 pour faire un constat de la situation!

Sauf que le bilan est poilant: “92,30% des établissements inscrits dans la démarche peuvent prétendre immédiatement à une labellisation tenant compte des critères imposés par le référentiel, ce score important permet de mettre en lumière les efforts consentis par les restaurateurs présents depuis de nombreuses années dans cette démarche.”

92,3%! Un score de dictateur! La bonne blague! Poufpouf! Ils sont allés dans quels établissements, les “audits”? Dans le Var 92,3% des restaurants sont conformes? Poufpouf! C’est vous dire le niveau d’exigence du label Qualivar! Soit les restaurants “inspectés par des clients mystères” sont prévenus par avance histoire qu’ils nettoient les frigos et se lavent les mains, soit l'”audit” est très coulant sur les critères! On pencherait pour… les deux hypothèses! Car voilà: pour entrer dans le club très peu fermé de Qualivar et bénéficier d’un magnifique autocollant sur la devanture, il en coûte 210€ au restaurateur! Et surtout le restaurateur s’engage contractuellement à prendre en charge l’étape de l’auditeur lors de l’audit client-mystère! Autrement dit, l’auditeur ne paye pas ses repas! C’est écrit noir sur blanc dans l’acte d’engagement!* Vous parlez d’un audit-mystère! “Bonjour Mr le restaurateur! Je suis le client mystère de Qualivar! Je viens manger chez vous mais je ne paye pas!”. Quel sérieux! Quelle crédibilité!

92,3% des restaurants sont conformes… Qui peut croire un tel mensonge? Il y aurait bien une solution… et si on demandait l’avis des clients?.. Et puis quoi encore? C’est bien connu: le client n’y connait rien! Il est tout juste bon à payer et à la fermer!

Olivier Gros


*idem, cliquez à droite “dossier de demande d’adhésion Qualivar” (pdf)