L'OS ET L'ARÊTE du Bouche à Oreille n°88 Déc 2013

Quand les étoilés font des soldes

BRADE-PITRE!

Lors du reportage de l’émission “66 Minutes” diffusé le 29 septembre 2013 sur M6 intitulé “la gastronomie, une passion française”, on observe Silvestre Wahid, chef-cuisinier du navire bi-étoilé des Baux de Provence (13) “L’Oustaou de Baumanière” propriété du parrain local de la sauce Jean-André Charial, antenne locale de l’église Michelin.

Le reportage ne vibre pas par sa grande originalité: vue des cuisines avec le chef, le chef aime très beaucoup ses clients contents, le chef aime son personnel presque autant, le chef aime son métier le plus beau du monde sur la terre, ainsi soit-il, gnagnagna. Bref! Toutes les caractéristiques d’un publi-rédactionnel en bonne forme pour inciter le chaland à venir poser son appétit sur les chaises de la boutique! Faux-reportage bidonné à l’instar de la plupart des articles de journaux à la gloire des chefs de pouvoir qui passent un coup de fil aux copains des médias, des “amis” comme ils disent! C’est tellement lisible que c’est même plus risible! Bref! Sauf que dans un élan semblable à celui d’un bonimenteur de foire qui veut vous fourguer contre monnaie sonnante et trébuchante une casserole brevetée par la NASA made in China qui fait téléphone et épluche les oignons toute seule, le commentateur précise qu’il faut réserver “très longtemps à l’avance” à L’Oustaou. Histoire de faire monter la température dans le ciboulot du gogo nez collé à son écran plat qui sirote sa pizza. Plus c’est gros, plus ça passe!

Alors je pose une question: si la boutique Charial est pleine comme un œuf matin-midi et soir comme le prétend le zélé reporter-analyste, pourquoi fait-elle des soldes du genre Groupon en bradant la prestation à 50%? J’ai rien contre et ça regarde le commerçant! Mais faire croire qu’il faut réserver “très longtemps à l’avance” et qu’il n’y en aura pas pour tout le monde, la facétie devient pantalonnade! Et l’apprenti-journaliste de M6 est complice de la blague! Enfin bon. Notez bien que Jean-André Charial n’est pas le seul restaurateur à brader puisque la mono-étoilée “Villa Madie” à Cassis (13) se mettra au rythme avec le menu à 194€ vendu 97€! 50% de remise! Ça fait sérieux non, 50% de remise pour un menu? Sans compter que ce principe promotionnel contribue à laisser supposer au consommateur que l’intégralité des restaurants s’en met plein les fouilles! Mais c’est une autre histoire dont nous avons déjà parlé.

Olivier Gros