L'OS ET L'ARÊTE du Bouche à Oreille n°92 Déc 2014

L’ÉGLISE “RESTAURANTS DE QUALITÉ”

MES BIEN CHERS FRÈRES

Parcourons le listing hiérarchique des restaurateurs de “Provence Alpes Côte d’Azur” entrés dans le giron de l’écurie restaurants de qualité“. L’évidence saute aux yeux: organisation similaire à une église. En effet, une douzaine d’apôtres multi-étoilés entourent le messie bicéphale des co-fondateurs Alain Ducasse et Joël Robuchon adoubé par le vaticanesque “Collège Culinaire de France” où ils sont déjà encartés.

Parfois les apôtres “fondateurs” (terme employé par l’organisation elle-même) sont missionnés pour prêcher en province la bonne parole du Saint-Siège parisien auprès des curés-cuisiniers “référents” ou simples “adhérents”, soutiers au quotidien. Comme en septembre 2014, lorsque Gérald Passédat se rendra aux Etoiles de Mougins (06) pour honorer les “laboratores” de sa présence à l’occasion du cocktail apéritif de la réunion régionale du “Collège Culinaire de France” réalisé par les impétrants de l’association Gourméditerranée du côté de Marseille. C’est toujours bien d’aller encourager le peuple lors d’une croisade.

Il aime ça, le peuple. Ça lui montre qu’au fond, on est comme lui, qu’on lui ressemble. On se prend en photos en veste blanche, on se commente nos recettes, on se tape sur le ventre, j’aime beaucoup ce que vous faites, nous sommes tous frères même ma sœur, nous faisons tous le même métier poil au nez, nous communions sur les mêmes valeurs passe-moi le beurre, pas de hiérarchie entre-nous pince-moi le genou. Bref: on se dit ce qu’on aime entendre!

Et puis parfois, des moments exceptionnels de magie cocasse nous font descendre de notre nuage de Chantilly délicatement parfumé à la cardamome où nous sommes entre-nous, bien au chaud, où rien ne peut nous arriver. Nous rappelant que même protégés par la bénédiction du pain, du vin et de la béchamel, nous ne sommes que des humains.

Quand tel un saint de son vivant, un MOF canonisé par ses pairs-cuisiniers prévoit de venir bénir ses coreligionnaires en empruntant la voie des airs. Ça a bien failli être le cas de Guillaume Gomez, cuisinier en chef de l’Elysée qui prévoyait la virée sudiste. Sauf que ce jour là de septembre, impossible de se rendre à Mougins: il y avait la grève d’Air France. Les voies aériennes sont parfois impénétrables, même par les saints, fussent-ils cuisiniers.

Olivier Gros