Salad’Bar & Co restaurant Bandol – J’ai musardé dans les rues de la cité balnéaire ce midi: devait y avoir une promo sur le cabillaud à Métro! La plupart des restaurants le propose à toutes les sauces sur les ardoises! Affolant! Les tarifs aussi le sont vu la qualité de la plupart des taules du coin.

Bref! Les rabatteurs de Bandol agrippent le chaland, argumentent, c’est bien simple: on se croirait à Nice! Et puis lui, petit établissement coincé entre les grands sur le quai devenu belle esplanade. Il joue d’étroitesse amusante, son pari est sur la longueur avec en enfilade la terrasse, la salle puis la caisse, et la cuisine tout au fond. J’y ai vu des tarifs inférieurs aux confrères et infiniment moins de frime et de baratin qu’ailleurs. Personnel juvénile impliqué, qui n’a pas besoin de se parler pour dérouler quand la clientèle se bouscule au portillon. Patron entre cuisine et caisse, il a visiblement pigé le métier en sachant déléguer à cette jeunesse responsable. Il trouve des équilibres sages et malins dans sa carte de plats. Vu l’emplacement touristique « faut tout prendre les gens qui passent » comme dit l’autre, la proposition alimentaire écarte les coudes à un tas de trucs: crêpes et galettes, hamburgers et salades, un peu de poisson et des grillades. On reste dans tous les cas sous les 20€ y compris pour le magret de 360g. Et les viandes sont affichées comme d’origine française. Surprenant. La bavette 200g sauce échalote est accompagnée de frites congelées (dommage), la serveuse ne ment pas à ce sujet. La viande demandée saignante est plutôt bleue, et peut-être trop fraiche car un peu duraille. Le balsamique en déco est de trop et pollue la viande posée trop près. Sauce échalote faite ici, onctueuse. Je sors mon 14/20 non pour la meilleure bavette gobée de l’année, mais pour le rapport qualité-prix qui fait du bien dans le coin puisque 17€. J’évite le café Henri Blanc à seulement 1,5€ (c’est trop quand même), et les desserts à 7€ avec notamment 3 exemplaires de Pavlova différents avec qui je ne danserais donc pas, qui resteront un mystère qui est un autre dessert.

A la caisse la serveuse prend le temps du sourire malgré la file d’attente des clients qui payent. Bravo! Ça coûte pas plus cher! Adresse rationnelle dans son travail avec, je me répète, un jeune personnel épatant de professionnalisme (on verra quand même à la fin de l’été) et responsabilisé par le taulier. Alors pourquoi pas casser une graine ici plutôt qu’ailleurs dans ce coin déprimant pour les CB?

- Table testée par Le Bouche à Oreille - 2022 3.5/5★ ΨΨ
Adresse
5 allée Jean Moulin
83150 BANDOL
Tél:
Mobile:07.60.87.03.94
Réseaux Sociaux :
Accueil:
15/20
Service:
15/20
Qualité/prix:
14,5/20
Cadre:
14/20
Pain:
14,5/20
Café:Henri Blanc 1,5€
pas pris
Thé:
Toilettes:
14,5/20
Vin:
Environnement:
Aux fourneaux
    Spécialités
    • tarifs serrés
    Menus
    • Formule du jour
    • Suggestions et carte
    Fermetures
      Plus…
      • Terrasse
      Sur place et...
      A emporter
      Livraison
      - Table testée par Le Bouche à Oreille - 2022 3.5/5★ ΨΨ
      Adresse
      5 allée Jean Moulin
      83150 BANDOL
      Tél:
      Mobile:07.60.87.03.94
      Réseaux Sociaux :
      Accueil:
      15/20
      Service:
      15/20
      Qualité/prix:
      14,5/20
      Cadre:
      14/20
      Pain:
      14,5/20
      Café:Henri Blanc 1,5€
      pas pris
      Thé:
      Toilettes:
      14,5/20
      Vin:
      Environnement:
      Aux fourneaux
        Spécialités
        • tarifs serrés
        Menus
        • Formule du jour
        • Suggestions et carte
        Fermetures
          Plus…
          • Terrasse
          Sur place et...
          A emporter
          Livraison

          Salad’Bar & Co restaurant Bandol – J’ai musardé dans les rues de la cité balnéaire ce midi: devait y avoir une promo sur le cabillaud à Métro! La plupart des restaurants le propose à toutes les sauces sur les ardoises! Affolant! Les tarifs aussi le sont vu la qualité de la plupart des taules du coin.

          Bref! Les rabatteurs de Bandol agrippent le chaland, argumentent, c’est bien simple: on se croirait à Nice! Et puis lui, petit établissement coincé entre les grands sur le quai devenu belle esplanade. Il joue d’étroitesse amusante, son pari est sur la longueur avec en enfilade la terrasse, la salle puis la caisse, et la cuisine tout au fond. J’y ai vu des tarifs inférieurs aux confrères et infiniment moins de frime et de baratin qu’ailleurs. Personnel juvénile impliqué, qui n’a pas besoin de se parler pour dérouler quand la clientèle se bouscule au portillon. Patron entre cuisine et caisse, il a visiblement pigé le métier en sachant déléguer à cette jeunesse responsable. Il trouve des équilibres sages et malins dans sa carte de plats. Vu l’emplacement touristique « faut tout prendre les gens qui passent » comme dit l’autre, la proposition alimentaire écarte les coudes à un tas de trucs: crêpes et galettes, hamburgers et salades, un peu de poisson et des grillades. On reste dans tous les cas sous les 20€ y compris pour le magret de 360g. Et les viandes sont affichées comme d’origine française. Surprenant. La bavette 200g sauce échalote est accompagnée de frites congelées (dommage), la serveuse ne ment pas à ce sujet. La viande demandée saignante est plutôt bleue, et peut-être trop fraiche car un peu duraille. Le balsamique en déco est de trop et pollue la viande posée trop près. Sauce échalote faite ici, onctueuse. Je sors mon 14/20 non pour la meilleure bavette gobée de l’année, mais pour le rapport qualité-prix qui fait du bien dans le coin puisque 17€. J’évite le café Henri Blanc à seulement 1,5€ (c’est trop quand même), et les desserts à 7€ avec notamment 3 exemplaires de Pavlova différents avec qui je ne danserais donc pas, qui resteront un mystère qui est un autre dessert.

          A la caisse la serveuse prend le temps du sourire malgré la file d’attente des clients qui payent. Bravo! Ça coûte pas plus cher! Adresse rationnelle dans son travail avec, je me répète, un jeune personnel épatant de professionnalisme (on verra quand même à la fin de l’été) et responsabilisé par le taulier. Alors pourquoi pas casser une graine ici plutôt qu’ailleurs dans ce coin déprimant pour les CB?