Parfum Du Vietnam

4

Sachant pourtant que la cuisine vietnamienne est une des plus intéressantes au monde, j’y allais pourtant à reculons, en caressant l’espoir de dégoter la perle rare et pas un de ces restos asiatiques qui vous flinguent la santé et le moral.

Mes biens chers frères, j’en aurai pleuré: je me suis régalé! Faut dire que j’en ai avalé du nem frauduleux et du bobun indécent, gobé du rouleau de printemps malséant et du canard laqué indélicat. Déjà en arrivant, la dame vous accueille comme si ça lui faisait plaisir, ce qui est probablement le cas. Elle vous ferait presque croire que vous êtes beau et plein de charme. Ce qui est curieux me concernant. Mais je l’ai bien observé: elle sourit à tout les clients et c’est très bien ainsi! Bref! Les tarifs sont supérieurs de 10 à 20% aux immondes selfs à volonté, sauf que les produits sont infiniment meilleurs.

Faites le calcul: un régal… et meilleur pour la santé! Ardoise: la daurade tonkinoise (dorade fraiche)! Crevettes seiches à l’ail! Nems aux fruits de mer! Ravioli vietnamien à la vapeur! Potage au crabe! Salade de papaye aux crevettes! Pho vietnamien! Allez hop! Je me lance avec « 4 nems, crevettes et poulet ». Je n’en ai pas mangé d’aussi bons depuis le président Nguyen Van Thieu! Dodus mais léger, non tassé, chair lisible, champignons et soja au croquant maitrisé. Menthe et salade fraiches qui couraient dans le jardin encore ce matin. 15/20 pour 7,5€. J’ai voulu faire le malin en choisissant « crête vietnamienne poêlée » autrement dit « Banh Xeo ». Une crêpe faite à la minute croustillante du diable, qui donne tout.

Ça vous changera des crêpes aussi molles que minables micro-ondées. Dedans: poulet souple, crevettes costaudes, oignons, lait de coco et probablement du curcuma. Mes petits castors, essayer ce copieux plat mais allez-y mollo sur l’entrée. 15/20 et seulement 12€! De la cuisine m’sieur-dame! Ça fait plaisir! Vous l’avez saisi, pertinents lecteurs, un rare moment de brasse coulée avec une fine cuisine vietnamienne qui vous fait frétiller le rouleau de printemps. De plus c’est spacieux et propre comme un dong neuf.