L'Éouvé

5

L'ÉOUVÉ restaurant à VENTABREN - Le Bouche à OreilleRelax en apparence dans un contexte qui délasse l’orteil, ya pourtant pas plus rigoureux que le travail de Karen Favre et Stéphane Almela. Faut en convenir mes petits hiboux, on craque pour cette maison, bien remplie une fois encore ce midi de semaine. Pour ce soir et demain, elle affiche d’ailleurs « complet ». Service franc de l’équipe sourire au bec, qui déroule au naturel. Extérieur façon tente nomade et jardin des plantes, salle au frais l’été toute chinée en brocante. Les recettes ayant contribué à la réputation sont précieusement gardées, de nouvelles pointent leur nez dans le menu-carte à 32€ qui tient toujours tête au Comité International des Comptables Pinailleurs, le fameux CICP. A qui on n’a jamais expliqué que « la cuisine, c’est beaucoup plus que des recettes » comme l’écrivait le chef Alain Chapel. Ouiiii… bien sûûûr… faut des produits sérieux mais surtout, mettre du sentiment et du sens dans le propos, raconter des histoires, réconforter, déranger, raviver des souvenirs et en fabriquer d’autres pour plus tard… le tout dans un équilibre savant qui fait la différence entre marmiton approximatif et druide créateur d’étoiles dans nos yeux. Druide ou druidesse. Karen Favre-Almela assume ses ascendances savoyardes et… bretonnes, héhé. Tout autant, les saveurs asiatiques sont sa tasse de thé. La dame au chapeau vert replonge dans la « salade de caille façon thaï, nouilles soba ». Caille laquée, nouilles de sarrazin, légumes de saison et aucun autre. Tailles précises, on aiguise les couteaux du côté des fourneaux. 16/20 la belle échappée.

L'ÉOUVÉ restaurant à VENTABREN - Le Bouche à Oreille Suite « boulettes de bœuf Aubrac à la tomme de Savoie, oignons caramélisés, crème moutarde ». Equilibre réussi entre gourmandise grassouillette et délicatesse raffinée, petits pois, radis, betteraves, carotte, chou rouge…. un univers! Mauricette sauce: sauce qui peut! 16/20. Je tente la nouveauté avec « pieds de cochon ». La bonne blague. Tu t’attends à un pied pané passé au grill, faut dire que j’adore ça. Sauf qu’ici mes petits nourrains, le pied est dépiauté de A à Z, cuisiné comme il faut avant d’être transformé en cromesquis balèze comme un gros Toblerone. Sauce condimentée ajustée: 16/20. Je palpite pour le « suprême de pintade fermière à l’italienne, crème de gorgonzola ». Chair en dodine comme un saucisson farci, légumes décoratifs cru qu’on mange, abondante sauce crémée de caractère, des épices et des condiments. Esprit identique au plat de Mauricette, ce qui l’autorise à piocher dedans. Nos desserts: la meilleure pâte sablée de la galaxie (beurre demi-sel) pour une « tarte au citron meringué » qui vous décroche l’abat-jour et une « crème de fraises, crumble amandes et fruits rouges » comme un tableau qui se picore avec délice. 16/20 les deux. Cette table met du rose aux joues, rend beau l’horizon trouble de la restauration. Si ça pouvait faire école par ailleurs, ça nous mettrait du frais dans le quotidien!

L'ÉOUVÉ restaurant à VENTABREN - Le Bouche à Oreille

CALME – TERRASSE ET JARDIN OMBRAGÉS EN ÉTÉ – PARKING AISÉ – OUVERT À L'ANNÉE