Le Dyonisos restaurant Bormes-les-Mimosas – Nom de Zeus! Faut le faire de ne pas présenter de carte des vins aux tables alors que la boutique est baptisée Dionysos! Et d’évoquer “aucun produit surgelé” alors que la carte propose notamment gambas et homard! Le constat n’est pas fait pour rassurer le chaland! Enfin bon.Toutefois, un seul chandelier n’est pas cher payé pour un restaurant qui fait des efforts. Mais que voulez-vous que j’y fasse? La patronne est rigolote et de bel entrain, ce qui en hiver sur le port déserté de clients et de restaurants disponibles n’est pas la moindre des performances. Avec Mauricette, notre aventure commence ce vendredi midi à la lecture de l’ardoise, dehors. Elle annonce les suggestions et les plats du jour de “ce jeudi”. Ouai mais il en restait d’hier alors bon, faut pas gâcher. Quatre suggestions de 18,50€ (gambas) à 24,50€ (pavé de filet de bœuf) et deux plats du jour à 9,90€ qui entrent dans la formule à 15€ avec boisson. Fait pas chaud. Pourtant le monsieur de la table derrière nous confie que son aïoli est froid.

La dame au chapeau vert opte donc sans barguigner pour la brochette d’onglet proposée avec une purée truffée. Ça arrive: la viande est bien, saignante et donc tendre. Brochette posée brute sur une purée fourchette tiédasse avec des points noirs, cerclée. Pas de beurre, si peu d’huile. Pas assez de gras. En plus, cette purée austère date d’hier, vous savez, quand on était jeudi. Le goût du réchauffé. La truffe est éteinte, aucun goût, aucune odeur. Bref! 12/20 pour la viande. J’ai voulu faire le malin devant Mauricette avec 1/2 homard à 19,90€. Histoire de l’asticoter car je sais qu’elle en pince pour le homard. Même garniture… sinon pâtes ou frites! Avec le recul, je regrette la possibilité du homard/frites qui aurait un certain cachet dans mon CV de cobaye ambulant. Mais passons. Inutile de revenir sur la purée. Le 1/2 homard est chétif autant que décongelé, comme sortant de la diète.Le peu de mangeable est cotonneux, mousseux. Pas bien intéressant sauf à jouer les gagnants du loto aux yeux de votre voisin et de vous éclabousser la cravate de flotte en écrasant la carapace. 8/20. Avec ma moitié tendance trois-quarts, on s’est regardé dans le blanc de nos vieux yeux jaunes par tant d’abus et on s’est dit qu’on ne pouvait pas partir comme ça, sur un zéro. On nous propose des desserts maison. On s’attendait donc à tout. Chronomètre en main: moins de 2 minutes pour le coulant chocolat. Ce qui est un record du monde vu qu’il lui faut minimum 7 minutes de four. Cela dit, il est maison et même bon, simplement fait à l’avance et réchauffé. Du vrai chocolat, ça vous change des fadaises habituelles, bravo madame. 14,5/20.

La patronne forcément sportive court dans tous les sens, tandis que le jeune cuisinier est assis en survêtement au comptoir. Il ne dit pas bonjour puisqu’il feuillète un journal avec détachement pour passer le temps. Du genre vivement que le service soit fini passque bon, j’ai pas que ça à faire non plus. Rien? Même pas de la purée du jour?

- Table testée par Le Bouche à Oreille - 2020 2/5★ Ψ
Adresse
Quai d'Honneur 83230 Bormes-les-Mimosas
Tél:04.83.16.05.21
Réseaux Sociaux :
Accueil:
15/20
Service:
15/20
Qualité/prix:
12/20
Cadre:
15/20
Pain:
14,5/20
Café:Café Florio 2€
15/20
Toilettes:
14,5/20
Aux fourneaux
  • Chef : Allez savoir!
Spécialités
  • Voir l'ardoise du jeudi
Menus
  • Formule 15€ sauf week-end et jour fériés
  • Suggestions
Fermetures
  • Ouvert 7j/7
Plus…
  • Terrasse