Le Béal

4

LE BÉAL restaurant à HYÈRES - Le Bouche à OreilleCe doué de 27 ans respire la vie plein phare, même que depuis qu’il est tout petit, il milite ardemment pour la création d’une 25ème heure dans la journée. L’homme libre Valentin Cherifi est un vrai modeste et probablement un véritable intègre. On vous le dit sans détour, depuis le temps qu’on se connait, hein: on va pas s’mentir! Son adresse du vieux Hyères est celle qu’il faut connaitre. L’autochtone avisé y possède son rond de serviette, il évite ainsi les pièges à touristes et tavernes approximatives qui lui aspirent le PEL. Ce cuisinier atypique récemment père de famille filait pourtant sur les rails du commerce international. Et puis hop! Ecole de cuisine, formation à la cuisine classique chez Olivier Mourgaud de « l’Auberge des Coteaux » à Boisemont (95) pour qui il garde un profond attachement. Bref! Pas de questions métaphysiques: Valentin Cherifi veut juste vous régaler le saladier d’une cuisine traditionnelle fine. Un coup de main précis, un redoutable travail de préparation. Produits frais parfois bio et souvent locaux, on a parfois vu des carottes et des haricots venir chez lui à vélo mais pas souvent: le chef file régulièrement faire le plein au marché des producteurs de l’avenue Gambetta à deux pas. Mon entrée: « terrine de Grand-Père Marius »! Sainement nourrissante, elle rappellera de bons souvenirs même à ceux qui n’en n’ont pas! 15/20.

LE BÉAL restaurant à HYÈRES - Le Bouche à Oreille Sur sa planche, le « travers de porc rôti façon barbecue, pommes salardaises et salade ». Alors lui, délicat mais pas du chichiteux à sa mémère! Gourmand travers confit au four ici et pas de la côtelette de musaraigne! Du franc dodu caramélisé! Patates cuisinées au gras de canard et salade mélangée assaisonnée d’une excellente vinaigrette! Le diable se cache dans les détails! 15/20! De son côté Mauricette roule les R en engageant conversation avec la « salade périgourdine, crudités, gésiers de canard à l’échalote et herbes fraîches ». Tout ce qui faut pour répondre à l’AOC… plus des bricoles rigolotes! 14,5/20. Le « poisson du moment à la provençale et sa semoule aux épices, légumes » est ce soir un pavé de dorade. Poisson frais (pas du décongelé dans l’eau chaude), formidable semoule aromatisée qui change des féculents bâclés obligés du genre, une demi-aubergine confite avec tomate façon tian en douceur complémentaire. 15/20. Fin parfaite avec un dessert frais, la suave « soupe de pêche au basilic ». Une farandole de fruits de saison sur mon ardoise, comme un tableau. 15/20. Cuisine bien exécutée, modeste et marquée, exonérée de démagogie et donc, bien à l’écart des modes. Autant dire une adresse héroïque. Prestation qui signe une vraie noblesse de cuisine. Ce qui dans la rue Rodulf de Limans dépasse la simple anecdote. On fonce maugrebleu!

LE BÉAL restaurant à HYÈRES - Le Bouche à Oreille

OUVERT À L'ANNÉE – TERRASSE AU CALME – PLATS VEGAN ET VÉGÉTARIENS – PRODUITS FRAIS