La Tomate Verte restaurant à Aix-en-ProvenceSur Tripadvisor: 859 endroits pour manger à Aix et une hiérarchie à se taper l’oignon sur le carrelage. In situ quand on promène centre-ville, l’embarras du choix vous saute au groin, mais le choix n’existe pas en qualité. C’est affolant ce qu’on voit dans les assiettes des “contents de tout” en terrasse. Ça explique aussi la raison pour laquelle vous ne trouvez que rarement des critiques de tables dans nos saintes pages sur la ville, ce qu’on nous reproche parfois. Mauricette cherchait des tongs à fleurs en soldes pointure 46, on furetait donc dans le coin.

Dans le coin de La Tomate Verte. On est entrés, comme on était entrés du temps de l’ancien taulier. Désormais ça renifle infiniment moins l’entourloupe et mieux, le personnel est extra! Quel entrain en salle! Avec serveuse en copie conforme de sa joviale patronne! Au déjeuner, menu 23€ et formules 19€ non frustrants pour le végétarien avec 3 entrées, 4 plats et une huitaine de desserts. Ce qui est bien dans le propos de la carte, c’est que la direction ne braille pas “fait maison” et “produits frais” à chaque coin de plats. Par opposition aux boutiques qui pratiquent le tir aux pigeons sans états d’âme. D’ailleurs, la majorité des produits boulottés ici avec Mauricette, c’est du frais. Comme pour son appétissante à l’œil salade de betteraves rôties au cumin, mesclun, pêche et chèvre frais: quartiers de pêches, brisures de chèvre frais dessus, feuilles de mesclun… l’ensemble recouvre les rustiques cubes de betterave rouge. Pas très tonique, mais du frais. 14/20. Peu tonique également mon tacos de crevettes aux épices, tartare de tomate, concombre et coriandre. La galette repliée est froide, rigide. Dedans, trois crevettes alignées au garde-à-vous posées sur une brunoise d’un tas de bricoles légumières. Epicé oui, mais sans liant gourmand, comme si le cuisinier avait peur de déranger, se retenait pour je ne sais quelle raison. Bricolage ennuyeux à 12/20. Mauricette se régale du poisson du jour à la plancha, risotto de courgettes, petits pois et herbes fraiches, salades de haricots verts et pommes grenaille rôties. Du merlu en l’occurrence. Présentation circulaire, belle portion de poisson cuit sur peau, riz blanc curieux, comme resté trop longtemps dans la flotte de cuisson, mais croquant dedans. Légumes du moment, du frais là encore. Pas de “pommes grenaille rôties” comme promis. 14,5/20 quand même. Mon vitello tonato, émincé de veau, sauce au confit de thon, salade de haricots verts et pomme grenaille rôties est à côté de la plaque, presque poilant. Veau cuit à la française, comme un rôti avec gousses d’ail dans le magret. Tranches rustiques découpées avec la délicatesse d’un bucheron géorgien épileptique que sa femme viendrait de plaquer pour un danseur étoile. En prime j’ai droit à l’entame biscornue du rôti, racornie et sèche. Les grenailles n’en sont pas, trop grosses même coupées en deux. Gros haricots verts. La sauce, cette fameuse sauce: comme une mayo avec du thon. Pas senti l’anchois, pas de câpres ni rien d’autre de la recette. Eteinte et maladroite, alors que cette recette tonique doit faire chanter la Tosca au gourmand! Pour le copieux: 11/20.

Déco soignée et bien entretenue, jus de fruits frais et pâtisseries maison… et les tarifs ne vous flinguent pas le CODEVI malgré l’emplacement. Ya tout pour nous plaire sauf ce manque de nervosité des plats, et cette absente envie de donner envie. Vu le contexte “pièges à touristes” dans la rue et autour, affaire correcte malgré tout grâce au rapport qualité-prix. Félicitations encore au duo féminin du service.

- Table testée par Le Bouche à Oreille - 2021 3/5★ ΨΨ
Adresse
15 rue des Tanneurs
13100 AIX-EN-PROVENCE
Tél:04.42.60.04.58
Site : www.latomateverte-restaurant.com/
Réseaux Sociaux :
Accueil:
16/20
Service:
15/20
Qualité/prix:
14/20
Cadre:
16/20
Pain:
13/20
Café:
16/20
Thé:
Toilettes:
16/20
Vin:
Environnement:
Aux fourneaux
  • Chef : je sais pas
Spécialités
  • produits frais
Menus
  • Formules 19€ et menu 23€
Fermetures
  • Fermeture se renseigner
Plus…
  • Terrasse rue
Sur place et...
A emporter
Livraison
- Table testée par Le Bouche à Oreille - 2021 3/5★ ΨΨ
Adresse
15 rue des Tanneurs
13100 AIX-EN-PROVENCE
Tél:04.42.60.04.58
Site : www.latomateverte-restaurant.com/
Réseaux Sociaux :
Accueil:
16/20
Service:
15/20
Qualité/prix:
14/20
Cadre:
16/20
Pain:
13/20
Café:
16/20
Thé:
Toilettes:
16/20
Vin:
Environnement:
Aux fourneaux
  • Chef : je sais pas
Spécialités
  • produits frais
Menus
  • Formules 19€ et menu 23€
Fermetures
  • Fermeture se renseigner
Plus…
  • Terrasse rue
Sur place et...
A emporter
Livraison

La Tomate Verte restaurant à Aix-en-ProvenceSur Tripadvisor: 859 endroits pour manger à Aix et une hiérarchie à se taper l’oignon sur le carrelage. In situ quand on promène centre-ville, l’embarras du choix vous saute au groin, mais le choix n’existe pas en qualité. C’est affolant ce qu’on voit dans les assiettes des “contents de tout” en terrasse. Ça explique aussi la raison pour laquelle vous ne trouvez que rarement des critiques de tables dans nos saintes pages sur la ville, ce qu’on nous reproche parfois. Mauricette cherchait des tongs à fleurs en soldes pointure 46, on furetait donc dans le coin.

Dans le coin de La Tomate Verte. On est entrés, comme on était entrés du temps de l’ancien taulier. Désormais ça renifle infiniment moins l’entourloupe et mieux, le personnel est extra! Quel entrain en salle! Avec serveuse en copie conforme de sa joviale patronne! Au déjeuner, menu 23€ et formules 19€ non frustrants pour le végétarien avec 3 entrées, 4 plats et une huitaine de desserts. Ce qui est bien dans le propos de la carte, c’est que la direction ne braille pas “fait maison” et “produits frais” à chaque coin de plats. Par opposition aux boutiques qui pratiquent le tir aux pigeons sans états d’âme. D’ailleurs, la majorité des produits boulottés ici avec Mauricette, c’est du frais. Comme pour son appétissante à l’œil salade de betteraves rôties au cumin, mesclun, pêche et chèvre frais: quartiers de pêches, brisures de chèvre frais dessus, feuilles de mesclun… l’ensemble recouvre les rustiques cubes de betterave rouge. Pas très tonique, mais du frais. 14/20. Peu tonique également mon tacos de crevettes aux épices, tartare de tomate, concombre et coriandre. La galette repliée est froide, rigide. Dedans, trois crevettes alignées au garde-à-vous posées sur une brunoise d’un tas de bricoles légumières. Epicé oui, mais sans liant gourmand, comme si le cuisinier avait peur de déranger, se retenait pour je ne sais quelle raison. Bricolage ennuyeux à 12/20. Mauricette se régale du poisson du jour à la plancha, risotto de courgettes, petits pois et herbes fraiches, salades de haricots verts et pommes grenaille rôties. Du merlu en l’occurrence. Présentation circulaire, belle portion de poisson cuit sur peau, riz blanc curieux, comme resté trop longtemps dans la flotte de cuisson, mais croquant dedans. Légumes du moment, du frais là encore. Pas de “pommes grenaille rôties” comme promis. 14,5/20 quand même. Mon vitello tonato, émincé de veau, sauce au confit de thon, salade de haricots verts et pomme grenaille rôties est à côté de la plaque, presque poilant. Veau cuit à la française, comme un rôti avec gousses d’ail dans le magret. Tranches rustiques découpées avec la délicatesse d’un bucheron géorgien épileptique que sa femme viendrait de plaquer pour un danseur étoile. En prime j’ai droit à l’entame biscornue du rôti, racornie et sèche. Les grenailles n’en sont pas, trop grosses même coupées en deux. Gros haricots verts. La sauce, cette fameuse sauce: comme une mayo avec du thon. Pas senti l’anchois, pas de câpres ni rien d’autre de la recette. Eteinte et maladroite, alors que cette recette tonique doit faire chanter la Tosca au gourmand! Pour le copieux: 11/20.

Déco soignée et bien entretenue, jus de fruits frais et pâtisseries maison… et les tarifs ne vous flinguent pas le CODEVI malgré l’emplacement. Ya tout pour nous plaire sauf ce manque de nervosité des plats, et cette absente envie de donner envie. Vu le contexte “pièges à touristes” dans la rue et autour, affaire correcte malgré tout grâce au rapport qualité-prix. Félicitations encore au duo féminin du service.