La Table du Chai restaurant Les Arcs – Un établissement de galerie marchande, dans le récent centre Hyper U aux Arcs. Le site Internet de la maison est un peu trompeur si on le prend au pied de la photo. A y observer d’aguichants clichés, on peut croire au calme d’un repas derrière un vitrage. In situ, penses-tu Lulu on mange dans un boucan considérable, jusqu’à 90 décibels selon mon appareil de mesure: pas de vitrage. C’est le lot de beaucoup de brasseries, si tu veux du zen et entendre les mouches voler coco, file au resto à Hokkaido. Boucan amplifié par la sonorisation d’une galerie commerciale où grouillent les consommateurs pousse-caddie. Un bourdonnement incessant.

Bref! Un ilot central où deux cuisiniers s’activent, un accueil de légionnaire directif qui gigote beaucoup des ailerons en ordonnant aux serveurs-euses. Pour tout dire, le service est léger du fond de jeu, règle même un peu ses comptes sans discrétion pendant l’ouvrage. Mais en cuisine, ça mouline dru. Le duo masculin-féminin qui y œuvre tient la boutique. La carte des plats ne fait pas de miracles d’originalité et c’est bien ainsi. Salades César/tomate et mozza/niçoise à 12/13€, pâtes cuisinées à 11€, viande grillée, burger à 14€, thon albacore teriyaki snacké 19€… et puis un menu du jour à 15€ décliné en formule 13,5€. Ce jour: Salade riz sauvage dans son pot parfait avec le joint orange en caoutchouc, voyez? Deux lamelles d’œuf dur ouvrent le débat. Ensemble pas ou très peu assaisonné mais agrémenté d’un tas de bricoles détaillées en fine brunoise, poivron rouge et jaune, céleri, haricots verts, oignons rouges… riz blanc majoritaire. Pas mal et vite sorti: l’avantage du bocal! 13/20. Plat un peu à l’opposé dans la gourmandise avec le lapin chasseur et ses pommes de terre vapeur très bien cuisiné! Un délice! Une cuisse mitonnée dans son jus et les garnitures ne font pas de figuration: légumes travaillés! Taille rustique en longueur des aubergines confites, courgettes, poivrons jaune carottes et d’autres encore. Vraiment bien, performance à mettre face au tarif de plat du jour: 12€! Bravo chef! 15/20. Et puis le dessert du jour. Crêpe à la confiture de lait. Epaisse et maladroite. Comme un matefaim pour bûcheron savoyard. Crêpe figée, glacée car sortie du frigo à 4 degrés. Une horreur. Le cuisinier en chef se dégage probablement de la mission de production de ce truc pas mangeable. Je n’arrive pas à me sortir de la tête que la même personne ne peut pas faire un tel plat du jour et une telle nullité sucrée: 6/20. Au comptoir, les plats chauds en attente d’être servis patientent sous la lampe infrarouge… à 30 centimètres de la caisse enregistreuse où les clients font la queue pour payer. Peu pratique à l’usage, entre clients qui éternuent et ralentissement des serveurs qui saisissent ces plats, scusez-mooooi…

Bref! Serviettes en papier cossues. Table visiblement féminine, des copines, mère-fille, sortie de fitness à côté de moi. Pour une probable raison simplement racoleuse et infiniment commerciale, la maison proclame avec lourdeur l’argument sournois “cuisine-locale”. Ce n’est pas un mensonge, du tout. Puisque j’ai bien mangé ici, localement aux Arcs, code postal 83470.

- Table testée par Le Bouche à Oreille - 2021 2.5/5★ Ψ½
Adresse
Centre Commercial Sud Dracénie Voie Jacques Prévert
83460 LES ARCS
Tél:04.83.11.04.31
Site : /www.latableduchai.fr/
Réseaux Sociaux :
Accueil:
14/20
Service:
11/20
Qualité/prix:
13/20
Cadre:
15/20
Pain:
Individuel 14,5/20
Café:1,5€
13/20
Thé:
Toilettes:
pas vues.
Vin:
Environnement:
Aux fourneaux
  • Chef : bon mais ne fait pas les crêpes
Spécialités
  • plat du jour
Menus
  • Formule 13,5€ et menu 15€
  • Carte
  • Enfant 7€
  • Salad' bar
Fermetures
  • Ouvert tous les midis
Plus…
  • Parking, forcément
Sur place et...
A emporter
Livraison
- Table testée par Le Bouche à Oreille - 2021 2.5/5★ Ψ½
Adresse
Centre Commercial Sud Dracénie Voie Jacques Prévert
83460 LES ARCS
Tél:04.83.11.04.31
Site : /www.latableduchai.fr/
Réseaux Sociaux :
Accueil:
14/20
Service:
11/20
Qualité/prix:
13/20
Cadre:
15/20
Pain:
Individuel 14,5/20
Café:1,5€
13/20
Thé:
Toilettes:
pas vues.
Vin:
Environnement:
Aux fourneaux
  • Chef : bon mais ne fait pas les crêpes
Spécialités
  • plat du jour
Menus
  • Formule 13,5€ et menu 15€
  • Carte
  • Enfant 7€
  • Salad' bar
Fermetures
  • Ouvert tous les midis
Plus…
  • Parking, forcément
Sur place et...
A emporter
Livraison

La Table du Chai restaurant Les Arcs – Un établissement de galerie marchande, dans le récent centre Hyper U aux Arcs. Le site Internet de la maison est un peu trompeur si on le prend au pied de la photo. A y observer d’aguichants clichés, on peut croire au calme d’un repas derrière un vitrage. In situ, penses-tu Lulu on mange dans un boucan considérable, jusqu’à 90 décibels selon mon appareil de mesure: pas de vitrage. C’est le lot de beaucoup de brasseries, si tu veux du zen et entendre les mouches voler coco, file au resto à Hokkaido. Boucan amplifié par la sonorisation d’une galerie commerciale où grouillent les consommateurs pousse-caddie. Un bourdonnement incessant.

Bref! Un ilot central où deux cuisiniers s’activent, un accueil de légionnaire directif qui gigote beaucoup des ailerons en ordonnant aux serveurs-euses. Pour tout dire, le service est léger du fond de jeu, règle même un peu ses comptes sans discrétion pendant l’ouvrage. Mais en cuisine, ça mouline dru. Le duo masculin-féminin qui y œuvre tient la boutique. La carte des plats ne fait pas de miracles d’originalité et c’est bien ainsi. Salades César/tomate et mozza/niçoise à 12/13€, pâtes cuisinées à 11€, viande grillée, burger à 14€, thon albacore teriyaki snacké 19€… et puis un menu du jour à 15€ décliné en formule 13,5€. Ce jour: Salade riz sauvage dans son pot parfait avec le joint orange en caoutchouc, voyez? Deux lamelles d’œuf dur ouvrent le débat. Ensemble pas ou très peu assaisonné mais agrémenté d’un tas de bricoles détaillées en fine brunoise, poivron rouge et jaune, céleri, haricots verts, oignons rouges… riz blanc majoritaire. Pas mal et vite sorti: l’avantage du bocal! 13/20. Plat un peu à l’opposé dans la gourmandise avec le lapin chasseur et ses pommes de terre vapeur très bien cuisiné! Un délice! Une cuisse mitonnée dans son jus et les garnitures ne font pas de figuration: légumes travaillés! Taille rustique en longueur des aubergines confites, courgettes, poivrons jaune carottes et d’autres encore. Vraiment bien, performance à mettre face au tarif de plat du jour: 12€! Bravo chef! 15/20. Et puis le dessert du jour. Crêpe à la confiture de lait. Epaisse et maladroite. Comme un matefaim pour bûcheron savoyard. Crêpe figée, glacée car sortie du frigo à 4 degrés. Une horreur. Le cuisinier en chef se dégage probablement de la mission de production de ce truc pas mangeable. Je n’arrive pas à me sortir de la tête que la même personne ne peut pas faire un tel plat du jour et une telle nullité sucrée: 6/20. Au comptoir, les plats chauds en attente d’être servis patientent sous la lampe infrarouge… à 30 centimètres de la caisse enregistreuse où les clients font la queue pour payer. Peu pratique à l’usage, entre clients qui éternuent et ralentissement des serveurs qui saisissent ces plats, scusez-mooooi…

Bref! Serviettes en papier cossues. Table visiblement féminine, des copines, mère-fille, sortie de fitness à côté de moi. Pour une probable raison simplement racoleuse et infiniment commerciale, la maison proclame avec lourdeur l’argument sournois “cuisine-locale”. Ce n’est pas un mensonge, du tout. Puisque j’ai bien mangé ici, localement aux Arcs, code postal 83470.