Je sais pas vous mais moi, la fragile asperge, j’aime la manger avec les doigts. Alors quand j’ai vu arriver mon “duo d’asperges de pays, mousseline au siphon” maquillé comme un camion avec balsamique et pesto sur le dos comme si le cuisinier avait honte de les montrer nues, j’ai pigé que ça allait être la fête au sopalin qui me sert de serviette pour les mains. Je ne comprendrais jamais cette obsession du remplissage visuel, sinon la peur du vide et le manque d’assurance. Autant dire l’amateurisme. 4 blanches et 5 fines vertes, feuilles de salade fraiche avec une… …
 

CETTE PAGE N'EST PLUS D'ACTUALITÉ!

POUR SAVOIR SI EXISTE UNE NOUVELLE CRITIQUE DE CE RESTAURANT OU POUR TROUVER UN AUTRE RESTAURANT

https://www.le-bouche-a-oreille.com/

ABONNEZ-VOUS (OU ABONNEZ UN AMI)

EN VOUS RENDANT ICI :

https://www.le-bouche-a-oreille.com/abonnement/


REJOIGNEZ-NOUS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L'APPLICATION ET TROUVEZ UN RESTAURANT