LA MARINE DES GOUDES restaurant à MARSEILLE - Le Bouche à Oreille

La Marine des Goudes restaurant Marseille – Un tel emplacement ouvrait la porte à une cuisine superficielle, travaillée à l’esbroufe, tape à l’œil. Pas la peine de s’embêter à s’appliquer, toute façon quand il fait beau, on empile face au port le client devant sa dorade ou son entrecôte, basta. Sauf que Marianne Tayeb et Alexandre Marqué passaient par là. A les connaitre un peu depuis le temps qu’on s’enchante les culbuteurs avec leurs assiettes, on a bien pigé que le commun-moyen les ennuyait prodigieusement. La preuve avec le chef recruté (d’ailleurs bien secondé), l’alsacien Jérôme Dreyer passé par Bocuse à Collonges, le domaine de Murtoli en Corse, et Le Pont de Brent en Suisse. A quoi serviraient-ils pour une entrecôte-frites?

Salle et terrasse combles ce midi d’octobre en semaine. Habitués en pèlerinage mensuel de bouillabaisse, jeune couple où chacun mange (aussi) les yeux de l’autre, négociateur finaud qui met toutes les chances de son côté en plaçant le regard de son client potentiel devant les pointus du petit port, parisiens qui commencent déjà à pleurer alors qu’ils ne sont pas encore remontés dans le TGV. Bref! Toujours les indécrochables classiques: friture de poissons frais, poêlée de seiche en persillade, soupe de poissons de roche, sardines justes saisies, poêlées de couteaux persillade aux zestes d’agrumes, carpaccio de poulpe, les poissons grillés du jour et la légendaire bouillabaisse. A côté, gouteuse et franc du collier filet de daurade, polenta crémeuse, champignons du moment, jus à l’ail noir. Daurade costaude comme sortie du Cercle des Nageurs de Marseille, cuisson aux petits oignons mais surtout avec cébettes, persil… Idée terre-mer aboutie: 15,5/20. Prise de risque pour Mauricette avec sôcisse de Marseille, supions flambés au pastis, compotée de chou rouge aux marrons. Compotée un peu ferme et marron timide, je sais la question réglée depuis. Aussi locale que le poisson proposé par la maison, la sôcisse d’ici est de bon gras, poussée par fenouil et badiane. Le mariage avec les supions flambés est naturel, fallait juste y penser. 15/20. Les desserts se devaient d’être au niveau pour éviter les montagnes russes! La tatin du chef aux coings, sablé breton, siphon noix chante l’automne, fruits confits extra: 15,5/20. Esprit coloriste avec le sablé noisettes, crémeux pistache, mousse framboise dont l’originalité enchante la dame au chapeau vert, il lui donne ce petit frisson qu’elle n’a plus connu depuis Marcel Cerdan torse nu sur un ring. Elle qui pourtant n’apprécie que modérément le sucré. 15,5/20. Service sérieux à l’écoute, entre jeunesse impliquée et briscard formateur.

Une adresse inventive de la recette et “pieds dans l’eau” qui ne sacrifie pas la qualité sur l’autel du tiroir-caisse malgré un panorama qui s’évertue à détourner notre regard des assiettes. Nous dans ces conditions, on adhère illico à la vue mer.

 

MARIANNE TAYEB
ACCUEIL

 SIMON DOUSSET
SECOND

ALEXANDRE MARQUÉ
ACCUEIL

AUDREY DURAND
SERVICE

 THEO GORLICH
SERVICE

STELIOS PATSOURIS
COMMIS

DES JERÔME DREYER
COUP DE COEUR

 CLAIRE LIVRAGHI
SERVICE

MARIAGE, BAPTÊME, SÉMINAIRES – TERRASSE SUR LE PORT – BOUILLABAISSE
- Table testée par Le Bouche à Oreille - 2021 4/5★ ΨΨΨ½
Adresse
16 rue Désiré Pellaprat
13008 MARSEILLE
Tél:04.91.25.28.76
Site : www.la-marine-des-goudes-restaurant-marseille.com/
Réseaux Sociaux :
Accueil:
15,5/20
Service:
15/20
Qualité/prix:
15/20
Cadre:
16/20
Pain:
14,5/20
Café:Malongo 2€
15/20
Thé:
Toilettes:
16/20
Vin:
Environnement:
17/20
Aux fourneaux
  • Chef : Jérôme Dreyer
  • Second : Simon Dousset
Spécialités
  • poisson sauvage (8€/100g) et crustacés suivant arrivage
  • 48h: bourride et bouillabaisse (50€)
  • Carte de saison
Menus
  • Carte et ardoise
  • Encas dès 7€, entrées dès 14€, plats dès 19€
  • Enfant 12€
Fermetures
  • Fermé jeudi à l'année
  • Hors saison, ouvert le midi (sauf jeudi), vendredi et samedi soirs
Plus…
  • Environnement 17/20 Groupes
  • Terrasse sur le port
Sur place et...
A emporter
Livraison
- Table testée par Le Bouche à Oreille - 2021 4/5★ ΨΨΨ½
Adresse
16 rue Désiré Pellaprat
13008 MARSEILLE
Tél:04.91.25.28.76
Site : www.la-marine-des-goudes-restaurant-marseille.com/
Réseaux Sociaux :
Accueil:
15,5/20
Service:
15/20
Qualité/prix:
15/20
Cadre:
16/20
Pain:
14,5/20
Café:Malongo 2€
15/20
Thé:
Toilettes:
16/20
Vin:
Environnement:
17/20
Aux fourneaux
  • Chef : Jérôme Dreyer
  • Second : Simon Dousset
Spécialités
  • poisson sauvage (8€/100g) et crustacés suivant arrivage
  • 48h: bourride et bouillabaisse (50€)
  • Carte de saison
Menus
  • Carte et ardoise
  • Encas dès 7€, entrées dès 14€, plats dès 19€
  • Enfant 12€
Fermetures
  • Fermé jeudi à l'année
  • Hors saison, ouvert le midi (sauf jeudi), vendredi et samedi soirs
Plus…
  • Environnement 17/20 Groupes
  • Terrasse sur le port
Sur place et...
A emporter
Livraison

LA MARINE DES GOUDES restaurant à MARSEILLE - Le Bouche à Oreille

La Marine des Goudes restaurant Marseille – Un tel emplacement ouvrait la porte à une cuisine superficielle, travaillée à l’esbroufe, tape à l’œil. Pas la peine de s’embêter à s’appliquer, toute façon quand il fait beau, on empile face au port le client devant sa dorade ou son entrecôte, basta. Sauf que Marianne Tayeb et Alexandre Marqué passaient par là. A les connaitre un peu depuis le temps qu’on s’enchante les culbuteurs avec leurs assiettes, on a bien pigé que le commun-moyen les ennuyait prodigieusement. La preuve avec le chef recruté (d’ailleurs bien secondé), l’alsacien Jérôme Dreyer passé par Bocuse à Collonges, le domaine de Murtoli en Corse, et Le Pont de Brent en Suisse. A quoi serviraient-ils pour une entrecôte-frites?

Salle et terrasse combles ce midi d’octobre en semaine. Habitués en pèlerinage mensuel de bouillabaisse, jeune couple où chacun mange (aussi) les yeux de l’autre, négociateur finaud qui met toutes les chances de son côté en plaçant le regard de son client potentiel devant les pointus du petit port, parisiens qui commencent déjà à pleurer alors qu’ils ne sont pas encore remontés dans le TGV. Bref! Toujours les indécrochables classiques: friture de poissons frais, poêlée de seiche en persillade, soupe de poissons de roche, sardines justes saisies, poêlées de couteaux persillade aux zestes d’agrumes, carpaccio de poulpe, les poissons grillés du jour et la légendaire bouillabaisse. A côté, gouteuse et franc du collier filet de daurade, polenta crémeuse, champignons du moment, jus à l’ail noir. Daurade costaude comme sortie du Cercle des Nageurs de Marseille, cuisson aux petits oignons mais surtout avec cébettes, persil… Idée terre-mer aboutie: 15,5/20. Prise de risque pour Mauricette avec sôcisse de Marseille, supions flambés au pastis, compotée de chou rouge aux marrons. Compotée un peu ferme et marron timide, je sais la question réglée depuis. Aussi locale que le poisson proposé par la maison, la sôcisse d’ici est de bon gras, poussée par fenouil et badiane. Le mariage avec les supions flambés est naturel, fallait juste y penser. 15/20. Les desserts se devaient d’être au niveau pour éviter les montagnes russes! La tatin du chef aux coings, sablé breton, siphon noix chante l’automne, fruits confits extra: 15,5/20. Esprit coloriste avec le sablé noisettes, crémeux pistache, mousse framboise dont l’originalité enchante la dame au chapeau vert, il lui donne ce petit frisson qu’elle n’a plus connu depuis Marcel Cerdan torse nu sur un ring. Elle qui pourtant n’apprécie que modérément le sucré. 15,5/20. Service sérieux à l’écoute, entre jeunesse impliquée et briscard formateur.

Une adresse inventive de la recette et “pieds dans l’eau” qui ne sacrifie pas la qualité sur l’autel du tiroir-caisse malgré un panorama qui s’évertue à détourner notre regard des assiettes. Nous dans ces conditions, on adhère illico à la vue mer.

 

MARIANNE TAYEB
ACCUEIL

 SIMON DOUSSET
SECOND

ALEXANDRE MARQUÉ
ACCUEIL

AUDREY DURAND
SERVICE

 THEO GORLICH
SERVICE

STELIOS PATSOURIS
COMMIS

DES JERÔME DREYER
COUP DE COEUR

 CLAIRE LIVRAGHI
SERVICE

MARIAGE, BAPTÊME, SÉMINAIRES – TERRASSE SUR LE PORT – BOUILLABAISSE