Aux Petits Pavés

4

AUX PETITS PAVÉS restaurant à ORGON - Le Bouche à OreilleMidi en semaine: faut les voir tous se régaler, manger comme s’ils avaient faim! Des tables de 2 de 4 de 8! Je sais bien, nous avec Mauricette on était de la fête! Dans cette belle maison aux nappages doux et serviettes repassées, avec service à l’ancienne poli et souriant, voir les bouilles joyeuses des attablés de tous âges me ravit la girolle! Nicole, son fils Frédéric Brès et sa compagne Suzanne sont les gardiens du temple d’une restauration traditionnelle aux codes assumés. Les modes passent, eux sont toujours là. Tiens! Mauricette est démodée depuis Napoléon III! Elle est toujours là! Elle n’a pas changé d’un poil! Ses reflexes de gourmandise non plus! Elle s’emballe avec les fameuses « moules gratinées à la provençale ». Une palanquée de moules dodues passées au four avec thym et romarin, beurre, ail fin et persil. Un régal, les meilleures que je connaisse, faites sur place et pas décongelées de Nouvelle-Zélande comme souvent, et oui, on en apprend de belles. Sur ses grosses lèvres, le brillant du gras lui faisait comme le gloss de Pamela Anderson dans « Alerte à Moulibu ». Extra: 15/20. Pour le régime, changez de trottoir: le réputé « feuilleté de l’auberge aux escargots », sauce crémée flambée au Cognac, ensemble rondouillard à s’en lécher les poils du nez, assorti d’une mignonne assiette de légumes poêlés. 15/20.

AUX PETITS PAVÉS restaurant à ORGON - Le Bouche à OreilleMon menu du midi en semaine à 17,5€… avec choix! Savoureux « velouté de potimarron » bien de saison qui reste chaud dans sa casserole en cuivre avec louche. Une auberge est une auberge. On ne rigole pas avec ces choses là. Question de principe. 14,5/20. Et le « sauté de canard aux olives »? Un plat du siècle passé (presque) oublié! Viande confite, sauce puissante qui colle et pain qui nettoie l’assiette. Riz camarguais, légumes frais. 14,5/20. Nos desserts, classiques eux aussi, moins aboutis que de coutume: « ile flottante » et « mousse au chocolat » à 14/20. Service méritoire, entre travailleurs pressés du chrono et clients arrivés à 14h00 qui trainent leur temps sans respecter celui de leurs hôtes. Enfin bon: « c’est le métier ». La cheminée mouline tout l’hiver, la terrasse ombragée est prête dès le printemps, fleurs sur les tables toute l’année. Une formidable auberge, un cuisinier qui régale et même, la maison fait hôtel. On avait oublié que ça existait, on ne savait plus tellement à quoi ça ressemblait. Ben voilà, faut plus chercher, vous avez trouvé, c’est « l’Auberge des Petits Pavés » de la famille Brès.

AUX PETITS PAVÉS restaurant à ORGON - Le Bouche à Oreille

ACCUEIL GROUPES – PARKING AUTOCARS – FÊTES DE FAMILLE