Au Petit Nouveau restaurant à La-Valette-du-Var – Faut pas croire ce qu’on raconte: les OVNI existent! J’en connais un, un jour de fin 2019 il s’est posé à bord de son engin spatial au centre-village de La Valette-du-Var. D’ailleurs la soucoupe passait tout juste entre les acacias de la jolie placette formée par les rue Danton et Gambetta. Le but de Matthieu Albertini? S’y établir et en faire son univers. Alors il en est sorti avec son tablier de cuisinier, ses couteaux de boucher et ceux pour éplucher aussi.

Comme si de rien n’était, il s’est mis illico à cuisiner comme pour les copains mais pour tout le monde. Une bonne chose pour le gourmand en quête de sensations fortes et de sentiments. La trentaine bien entamée, ce licencié en biologie et guitariste émérite aime son métier de cuisinier. Et le partage. Et manger lui aussi. Alors il fait pour les autres ce qu’il rêvait de trouver dans un restaurant: une cuisine simple et vivante, joyeuse. Légumes frais du moment, des champignons quand c’est la saison, livrés dans des cagettes visibles en salle vu que la boutique n’est pas le Louis XV à Monaco. En ce moment, potimarron, sanguins, et patates Monalisa mais elles, c’est toute l’année. Et point de vue protéine animale, casting hollywoodien! L’espiègle Mauricette, celle qui aime afficher sa provocation naturelle, demande au serveur s’il est possible d’avoir un gigot de moustique cuit à la vapeur accompagné de petits pois cuits dans l’eau d’Evian. Le sympathique serveur n’est pas tombé dans le panneau! Ardoise sous le pif, on cède tous deux à la viande de qualité proposée au poids, oui, c’est ça: comme le poisson mais péché moins profond. Au poids, preuve que la viande est débitée à la minute comme chez le boucher. Voici 250 grammes d’onglet Angus irlandais (8€/100g) et 300 grammes de cochon noir de Bigorre (7€/100g) livrés sur des planches et en belle compagnie: frites fraiches maitrisées qui croustillent, salade verte (pas du sachet) dans un bol avec oignons rouges et surtout mes zouzous, une poêlée de sanguins du matin ail/persil qui vous chatouille costaud la girolle. Les viandes dans leurs caractéristiques, sont ce qui se fait de mieux dans les bestiaux respectifs. Arrosée à la cuillère dans la poêle avec beurre de thym, le gras doré du porc, c’est de la moelle. 15/20 les deux. Si comme nous ça vous gonfle de boire des bouteilles surtarifées au restaurant, vous apprécierez la politique “droit de bouchon” de Matthieu Albertini. Il vous dégaine une collec’ de flacons à prix doux, comme notre Crozes-Hermitage à 30€. Imbattable. Et impeccable avec l’assiette de 5 fromages partagée avec Mauricette qui était aux anges sous son chapeau fleuri, fromages dans la lignée des produits de qualité voulus.

Alors voilà, c’était super. Un type adorable tatoué de convictions dans son métier de nourrisseur professionnel, qui ne joue pas les cadors de la gamelle, ne fait pas le malin, ne cherche pas à faire compliqué quand c’est simple. Un vrai bistrot de cuisinier gourmand avec des gros morceaux de sincérité dedans. Travail artisanal d’une autre époque mais à profiter au présent.

X

MATTHIEU ALBERTINI
BONNE SURPRISE

RICHARD BALON
SERVICE

TERRASSE – PRODUITS DE QUALITÉ – CUISINE CONVIVIALE
- Table testée par Le Bouche à Oreille - 2021 5/5★ ΨΨ½
Adresse
12 rue Danton
83160 LA-VALETTE-DU-VAR
Tél:04.94.48.59.79
Réseaux Sociaux :
Accueil:
15/20
Service:
15/20
Qualité/prix:
16/20
Cadre:
14/20
Pain:
15.5/20
Café:Malongo 1,5€
14,5/20
Thé:
Toilettes:
15/20
Vin: Rouge Crozes-Hermitage 2020 30€
15,5/20
Environnement:
Aux fourneaux
  • Chef : Matthieu Albertini
Spécialités
  • moules gratinées
  • Saumon fumé maison
  • Cœur de canard en persillade
  • Joues de loup, girolles sautées, patate douce et sauce féta
  • Morteau, sauce truffe/asperge
  • Travers de porc flambé
  • Tomawak et entrecôte Holstein
  • Viandes de races au poids
Menus
  • Ardoise: entrées dès 7€
  • Plats dès 14,5€
Fermetures
  • Fermé dimanche soir et lundi
  • Parkings gratuits sur la ville
  • Réservation prudente (SMS conseillé)
Plus…
  • Terrasse ombragée à l'année
  • Groupes 30 été comme hiver
  • Privatisation possible
Sur place et...
A emporter
Livraison
- Table testée par Le Bouche à Oreille - 2021 5/5★ ΨΨ½
Adresse
12 rue Danton
83160 LA-VALETTE-DU-VAR
Tél:04.94.48.59.79
Réseaux Sociaux :
Accueil:
15/20
Service:
15/20
Qualité/prix:
16/20
Cadre:
14/20
Pain:
15.5/20
Café:Malongo 1,5€
14,5/20
Thé:
Toilettes:
15/20
Vin: Rouge Crozes-Hermitage 2020 30€
15,5/20
Environnement:
Aux fourneaux
  • Chef : Matthieu Albertini
Spécialités
  • moules gratinées
  • Saumon fumé maison
  • Cœur de canard en persillade
  • Joues de loup, girolles sautées, patate douce et sauce féta
  • Morteau, sauce truffe/asperge
  • Travers de porc flambé
  • Tomawak et entrecôte Holstein
  • Viandes de races au poids
Menus
  • Ardoise: entrées dès 7€
  • Plats dès 14,5€
Fermetures
  • Fermé dimanche soir et lundi
  • Parkings gratuits sur la ville
  • Réservation prudente (SMS conseillé)
Plus…
  • Terrasse ombragée à l'année
  • Groupes 30 été comme hiver
  • Privatisation possible
Sur place et...
A emporter
Livraison

Au Petit Nouveau restaurant à La-Valette-du-Var – Faut pas croire ce qu’on raconte: les OVNI existent! J’en connais un, un jour de fin 2019 il s’est posé à bord de son engin spatial au centre-village de La Valette-du-Var. D’ailleurs la soucoupe passait tout juste entre les acacias de la jolie placette formée par les rue Danton et Gambetta. Le but de Matthieu Albertini? S’y établir et en faire son univers. Alors il en est sorti avec son tablier de cuisinier, ses couteaux de boucher et ceux pour éplucher aussi.

Comme si de rien n’était, il s’est mis illico à cuisiner comme pour les copains mais pour tout le monde. Une bonne chose pour le gourmand en quête de sensations fortes et de sentiments. La trentaine bien entamée, ce licencié en biologie et guitariste émérite aime son métier de cuisinier. Et le partage. Et manger lui aussi. Alors il fait pour les autres ce qu’il rêvait de trouver dans un restaurant: une cuisine simple et vivante, joyeuse. Légumes frais du moment, des champignons quand c’est la saison, livrés dans des cagettes visibles en salle vu que la boutique n’est pas le Louis XV à Monaco. En ce moment, potimarron, sanguins, et patates Monalisa mais elles, c’est toute l’année. Et point de vue protéine animale, casting hollywoodien! L’espiègle Mauricette, celle qui aime afficher sa provocation naturelle, demande au serveur s’il est possible d’avoir un gigot de moustique cuit à la vapeur accompagné de petits pois cuits dans l’eau d’Evian. Le sympathique serveur n’est pas tombé dans le panneau! Ardoise sous le pif, on cède tous deux à la viande de qualité proposée au poids, oui, c’est ça: comme le poisson mais péché moins profond. Au poids, preuve que la viande est débitée à la minute comme chez le boucher. Voici 250 grammes d’onglet Angus irlandais (8€/100g) et 300 grammes de cochon noir de Bigorre (7€/100g) livrés sur des planches et en belle compagnie: frites fraiches maitrisées qui croustillent, salade verte (pas du sachet) dans un bol avec oignons rouges et surtout mes zouzous, une poêlée de sanguins du matin ail/persil qui vous chatouille costaud la girolle. Les viandes dans leurs caractéristiques, sont ce qui se fait de mieux dans les bestiaux respectifs. Arrosée à la cuillère dans la poêle avec beurre de thym, le gras doré du porc, c’est de la moelle. 15/20 les deux. Si comme nous ça vous gonfle de boire des bouteilles surtarifées au restaurant, vous apprécierez la politique “droit de bouchon” de Matthieu Albertini. Il vous dégaine une collec’ de flacons à prix doux, comme notre Crozes-Hermitage à 30€. Imbattable. Et impeccable avec l’assiette de 5 fromages partagée avec Mauricette qui était aux anges sous son chapeau fleuri, fromages dans la lignée des produits de qualité voulus.

Alors voilà, c’était super. Un type adorable tatoué de convictions dans son métier de nourrisseur professionnel, qui ne joue pas les cadors de la gamelle, ne fait pas le malin, ne cherche pas à faire compliqué quand c’est simple. Un vrai bistrot de cuisinier gourmand avec des gros morceaux de sincérité dedans. Travail artisanal d’une autre époque mais à profiter au présent.

X

MATTHIEU ALBERTINI
BONNE SURPRISE

RICHARD BALON
SERVICE

TERRASSE – PRODUITS DE QUALITÉ – CUISINE CONVIVIALE