Au Gré des Saisons restaurant Le Thoronet – Céline Chery et Raphaël Strappazzon se sont attelés à la tâche dès le 1er jour: le 22 février 2020. Ils étaient jeunes, ils étaient beaux. Enfin surtout la pétillante Céline à l’accueil. Lui, le gaillard à l’œuvre derrière la grande vitre de sa cuisine, on dirait que faudrait pas trop lui chercher des noises: un doux bourru! Un magnifique travail de couple dans l’ombre de leur discrétion, remettant le métier sur l’ouvrage au quotidien pour le plus grand plaisir des clients alentours heureux de la proximité de l’aubaine, et des autres aussi mais ils viennent de plus loin, parfois de très loin. Tu m’étonnes. Il n’est pas nécessaire d’être grand Clerc de la gamelle ou de chausser la loupe de Sherlock Holmes pour se laisser aller à l’épithète flatteuse.

Seule Mauricette, grande prêtresse chamanique des fourneaux, se prend pour quelqu’un d’autre… mais on la reconnait toujours! Bref! L’ardoise des idées avec 3 entrées et 3 plats, vit ici sur 15 jours et donc, mes petits rossignols mignons, pour vous c’est râpé avec celle-ci. Vous vivrez autre chose, toujours cette cuisine d’idée bourgeoise qui écoute les grands classiques, adaptée à l’époque, plus enjoués. La dame au chapeau vert s’entiche du foie gras de canard AOP aux cèpes, brioche toastée. Elle aime quand la sobriété exemplaire contraste avec la rigueur des saveurs, le dosage pointu. Le cèpe se tient bien, extra. 16/20 et 14€. Bim, d’entrée. Je reste dans le coin-coin avec mes rillettes de canard à ma façon, crème d’ail. Un bout de baguette gentiment grillée en deux tartines gourmandes, un petit pot dans lequel on trempouille comme au petit-déjeuner. Je m’en suis mis plein la boite à outils, comme si j’avais faim. 15/20 et 13€. La saison de la chasse c’est maintenant: tournedos de chevreuil rosé, cèpes français, salsifis rôtis au beurre mousseux, jus court sauvage. Mauricette ne se souvient plus d’avoir dégusté une viande aussi tendre, du beurre. D’autant que la sauce servie à part lui dresse les poils du bas du dos comme pour le concerto pour violon et orchestre de Beethoven, un gout considérable, et ce n’est pas du lapin. Faite ici dans les règles de l’art à l’ancienne, vous demanderez au chef ses trucs de briscard. 16/20. Si frais que le fameux poisson plat raide de fraicheur faisait la brasse coulée hier encore: pavé de turbot poché au lait, épices Soleil de Nice, pommes de terre grenailles, salicornes et chanterelles. Mélange terre et mer réussi, ça marche fort dans la balance des saveurs et des principes. 15,5/20. Un classique: le chef n’aime pas tellement s’atteler aux desserts. Lui il trempe le doigt, goute, rectifie. Or on ne trempe pas le doigt dans un tiramisu ou un riz au lait pour gouter. Ça ne se fait pas. Trois desserts à l’ardoise, Céline Chery est en charge du sucré! Un dressage à l’instant pour la verrine Lemon Curd, chantilly maison, zest de citron vert. La crème citronnée est un délice d’équilibre sucré/acide, chantilly mascarponée. 7€ et 15/20.

Mignonne terrasse ombragée planquée derrière, salle agrandie encore plus jolie, mais gaffe: passée la vingtaine de gourmands, faut se raboter les coudes. Céline Chery et Raphaël Strappazzon sont enfants du village. On dit pourtant que nul n’est prophète en son pays. Comme quoi, faut pas toujours écouter ce qu’on dit. Table désormais indispensable au panorama.

 

CÉLINE CHERY 
ACCUEIL

RAPHAEL STRAPPAZZON
COUP DE COEUR

PRODUITS FRAIS - GROUPES 25 - A L'ANNÉE – SOIRÉES A THEMES
- Table testée par Le Bouche à Oreille - 2021 4.5/5★ ΨΨΨ½
Adresse
12 place Louis Rainaud (à côté de l'Office de Tourisme)
83340 Le Thoronet
Tél:04.94.68.83.39
Mobile:07.84.21.27.76
Réseaux Sociaux :
Accueil:
16/20
Service:
15/20
Qualité/prix:
15,5/20
Cadre:
15/20
Pain:
15/20
Café:Richard bio 1,6€
16,5/20
Thé:
Toilettes:
16/20
Vin:
Environnement:
Aux fourneaux
  • Chef : Raphaël Strappazzon
Spécialités
  • ardoise du marché sur 15 jours
Menus
  • Ardoise
Fermetures
    Plus…
    • Climatisation
    • Terrasse au calme
    • Groupe 25 (hiver) été se renseigner
    • Soirées à thèmes
    • Grand parking gratuit devant le restaurant
    Sur place et...
    A emporter
    Livraison
    - Table testée par Le Bouche à Oreille - 2021 4.5/5★ ΨΨΨ½
    Adresse
    12 place Louis Rainaud (à côté de l'Office de Tourisme)
    83340 Le Thoronet
    Tél:04.94.68.83.39
    Mobile:07.84.21.27.76
    Réseaux Sociaux :
    Accueil:
    16/20
    Service:
    15/20
    Qualité/prix:
    15,5/20
    Cadre:
    15/20
    Pain:
    15/20
    Café:Richard bio 1,6€
    16,5/20
    Thé:
    Toilettes:
    16/20
    Vin:
    Environnement:
    Aux fourneaux
    • Chef : Raphaël Strappazzon
    Spécialités
    • ardoise du marché sur 15 jours
    Menus
    • Ardoise
    Fermetures
      Plus…
      • Climatisation
      • Terrasse au calme
      • Groupe 25 (hiver) été se renseigner
      • Soirées à thèmes
      • Grand parking gratuit devant le restaurant
      Sur place et...
      A emporter
      Livraison

      Au Gré des Saisons restaurant Le Thoronet – Céline Chery et Raphaël Strappazzon se sont attelés à la tâche dès le 1er jour: le 22 février 2020. Ils étaient jeunes, ils étaient beaux. Enfin surtout la pétillante Céline à l’accueil. Lui, le gaillard à l’œuvre derrière la grande vitre de sa cuisine, on dirait que faudrait pas trop lui chercher des noises: un doux bourru! Un magnifique travail de couple dans l’ombre de leur discrétion, remettant le métier sur l’ouvrage au quotidien pour le plus grand plaisir des clients alentours heureux de la proximité de l’aubaine, et des autres aussi mais ils viennent de plus loin, parfois de très loin. Tu m’étonnes. Il n’est pas nécessaire d’être grand Clerc de la gamelle ou de chausser la loupe de Sherlock Holmes pour se laisser aller à l’épithète flatteuse.

      Seule Mauricette, grande prêtresse chamanique des fourneaux, se prend pour quelqu’un d’autre… mais on la reconnait toujours! Bref! L’ardoise des idées avec 3 entrées et 3 plats, vit ici sur 15 jours et donc, mes petits rossignols mignons, pour vous c’est râpé avec celle-ci. Vous vivrez autre chose, toujours cette cuisine d’idée bourgeoise qui écoute les grands classiques, adaptée à l’époque, plus enjoués. La dame au chapeau vert s’entiche du foie gras de canard AOP aux cèpes, brioche toastée. Elle aime quand la sobriété exemplaire contraste avec la rigueur des saveurs, le dosage pointu. Le cèpe se tient bien, extra. 16/20 et 14€. Bim, d’entrée. Je reste dans le coin-coin avec mes rillettes de canard à ma façon, crème d’ail. Un bout de baguette gentiment grillée en deux tartines gourmandes, un petit pot dans lequel on trempouille comme au petit-déjeuner. Je m’en suis mis plein la boite à outils, comme si j’avais faim. 15/20 et 13€. La saison de la chasse c’est maintenant: tournedos de chevreuil rosé, cèpes français, salsifis rôtis au beurre mousseux, jus court sauvage. Mauricette ne se souvient plus d’avoir dégusté une viande aussi tendre, du beurre. D’autant que la sauce servie à part lui dresse les poils du bas du dos comme pour le concerto pour violon et orchestre de Beethoven, un gout considérable, et ce n’est pas du lapin. Faite ici dans les règles de l’art à l’ancienne, vous demanderez au chef ses trucs de briscard. 16/20. Si frais que le fameux poisson plat raide de fraicheur faisait la brasse coulée hier encore: pavé de turbot poché au lait, épices Soleil de Nice, pommes de terre grenailles, salicornes et chanterelles. Mélange terre et mer réussi, ça marche fort dans la balance des saveurs et des principes. 15,5/20. Un classique: le chef n’aime pas tellement s’atteler aux desserts. Lui il trempe le doigt, goute, rectifie. Or on ne trempe pas le doigt dans un tiramisu ou un riz au lait pour gouter. Ça ne se fait pas. Trois desserts à l’ardoise, Céline Chery est en charge du sucré! Un dressage à l’instant pour la verrine Lemon Curd, chantilly maison, zest de citron vert. La crème citronnée est un délice d’équilibre sucré/acide, chantilly mascarponée. 7€ et 15/20.

      Mignonne terrasse ombragée planquée derrière, salle agrandie encore plus jolie, mais gaffe: passée la vingtaine de gourmands, faut se raboter les coudes. Céline Chery et Raphaël Strappazzon sont enfants du village. On dit pourtant que nul n’est prophète en son pays. Comme quoi, faut pas toujours écouter ce qu’on dit. Table désormais indispensable au panorama.

       

      CÉLINE CHERY 
      ACCUEIL

      RAPHAEL STRAPPAZZON
      COUP DE COEUR

      PRODUITS FRAIS - GROUPES 25 - A L'ANNÉE – SOIRÉES A THEMES