L'OS ET L'ARÊTE du Bouche à Oreille n°46 Mai 2003

Propos indigestes sur France 2

En tombant du lit à 7h00 du mat’ le dimanche 16 mars 2003, vous pouviez tomber sur “Thé ou café” sur France 2, une émission de télé présentée par Catherine Ceylac. Souvent un bon petit moment, reposant, sans applaudissements béats ni rires enregistrés ! Seulement ce jour-là, le “Routard” est invité à causer de ses guides. Sont présents sur le plateau Philippe Gloaguen, le big boss, et sa garde rapprochée, Benoît Lucchini sous-patron décontracté avec catogan au vent. Et, inconnue au bataillon selon nos services de renseignements dirigés d’une main de fer par Mauricette, Carole Fouque. Dont on observera très vite qu’elle a bien fait de venir. Passons sur les clichés véhiculés par quelques “reportages” préliminaires conformes au genre “nous, on fait un travail sérieux et patati et patata”, caméra cachée, visages brouillés, éthique, intégrité, poil au nez. Juste après, Benoît Lucchini précise que le “Routard” estime complètement inutile de se présenter chez le restaurateur. A connaître la façon de travailler de la plupart des guides qui s’autoprétendent “sérieux”, ça doit les arranger. Pratique de ne pas se présenter quand on n’a pas mangé ! Non ? Attendez ! Partez pas ! C’est pas fini ! Comme faudrait voir à convaincre le téléspectateur, peu après son collègue de bureau Carole Fouque argumente : “je fais 5 restaurants par jour” ! Rien que ça ! Quand elle a entendu ça, Mauricette s’est fendu la poire ! Jusqu’au test de resto du midi (car c’était un ” zéro”)! Puis, Benoît Lucchini d’insister : “j’adore manger” ! Vaut mieux ! 5 repas par jour ! De qui se moquent-ils ? Des lecteurs du Routard *? Assurément ! Surtout quand on connaît les prestations douteuses de certains établissements recommandés dans le “Routard Provence”, à Marseille par exemple, comme ça, au hasard. 5 restos par jour ! Au BàO on teste entre 300 et 350 tables par an et par personne. Déjà, c’est pas toujours une partie de plaisir. Alors 5 par jour, pensez donc ! N’importe quoi ! ça n’aura même pas choqué Catherine Ceylac ! Quand même ! C’est incroyable de laisser passer des trucs pareils pour un journaliste ! Bref ! “Thé ou café” ? Pour digérer ? Non merci. Par contre, vous auriez une brouette de bicarbonate de soude ?

Olivier Gros


*Lire le n°38 du BàO de Juin 2001 p.47.