L'OS ET L'ARÊTE du Bouche à Oreille n°57 Juil 2006

La nouvelle direction du “rocher” à Villecroze est bien sympathique mais elle a de drôles de façons de voir les choses. Comme toujours, selon nos habitudes, nous prenons le soin de retenir la table en téléphonant et à cette occasion nous demandons jusqu’à quelle heure au service de midi ils servent, pensant que nous n’arriverons pas avant treize heures et quart. Avec un solide aplomb, elle nous répond qu’on peut toujours venir mais qu’on risque de trouver porte close si le hasard veut qu’il n’y ait pas un chat dans la salle. Voilà des débuts fracassants pour des propriétaires qui démarrent leur activité. Aller au “rocher” c’est comme jouer à la roulette russe, il y a un risque, certes pas mortel mais bien ennuyeux au cas où la porte est close. C’est la roulette de Villecroze. On peut dire qu’il y a un côté marrant mais le plus étonnant c’est d’entendre une telle réponse par des gens qui ont besoin de se reconstituer une clientèle après seulement un mois d’ouverture.

Paul Bianco