PIERRE PSALTIS

DU JOURNAL “LA PROVENCE”

Déférent journaliste d’investigation qui émarge pour le compte du fer de lance régional du groupe Hersant. Employé au rayon tambouille. En parallèle, Pierre Psaltis cabotine sur son blog* où il précise sans rire qu’ “il doit rester incognito car c’est l’un de ses atouts pour continuer à entrer dans les restaurants sans alerter les chefs!”. Trop affairé à fricoter avec les cuisiniers célèbres** ou à deviser de leurs cuisines alors même que leurs restaurants n’est pas encore ouvert***, notre thuriféraire attaché de presse des toqués les plus en vue aura sans doute oublié qu’il participât à un reportage pour le compte de TF1 où on le voyait promener sa dégaine devant la caméra en devisant joyeusement de la bouillabaisse sur le Vieux-Port à Marseille. De tout son minois de critique “qui doit rester incognito”. Devant autant de forfanterie déontologique et de paradoxes poilants, on ne pouvait que tirer notre chapeau. Le noyau dans la mayo du trimestre.


* http://blogs.laprovence.com/comptes/ppsaltis/index.php/

** http://www.laprovence.com/articles/2007/11/11/153567-UNKNOWN-Visite-guidee-du-marche-de-Coustellet-avec-Edouard-Loubet.php

***http://blogs.laprovence.com/comptes/ppsaltis/index.php/post/13/10/2008/Dominique-Bucaille-arrive-a-Grambois

ou

http://www.laprovence.com/articles/2008/10/19/599599-France.php