FAUX-AMIS ET VRAIS ENNEMIS

(TRIPADVISOR)

Un excellent cuisinier varois me racontait s’être fait allumer “sans raisons” sur Tripadvisor. Très abattu, il était touché par ce qu’il ressentait comme une injustice, à l’instar de nombre de ces confrères épinglés parfois par du franc incompétent, souvent par de l’aigri qui exprime du pouvoir, fréquemment par du confrère restaurateur jaloux. A quoi bon être blessé par les propos tenus sur Tripadvisor qui en ce moment à Hyères, place une pizzéria comme le meilleur restaurant… sur 236! Tout de même! C’est vous dire la crédibilité! La farce ne le console pas, lui qui ouvre ses cuisines à 8h30 le matin et ne finit jamais sa plonge avant 23h. Et qui bosse à 3 de coeff’ tandis qu’une pizzeria ne descend jamais en dessous de 10.

Puisqu’on évoque une pizzéria, en Italie des journalistes ont inventé un faux-restaurant sur Tripadvisor: “le journal italien a créé la page de cet établissement, soi-disant “ouvert le 25 avril”. Puis, les journalistes ont posté des commentaires très élogieux en l’espace de deux mois, le tout accompagné d’excellentes notes (5/5). Il n’en faut pas plus pour propulser le restaurant fantôme sur la première marche du podium.”. Encore plus poilant quand on apprend la condamnation de Tripadvisor pour faux commentaires. Bref.

Autre attitude. Egalement référencé dans “le Bouche à Oreille”, ce restaurateur anarcho-cuistot ne se préoccupe absolument pas de ce qui est dit sur sa boutique. Non qu’il s’en tape, mais il fait son boulot du mieux qu’il peut. Et qui m’aime me suive, son propre “bouche à oreille” faisant d’ailleurs parfaitement son œuvre vu le succès de sa truculente boutique. Et il cartonne, l’oiseau. Sa théorie? Pendant que le restaurateur dépense de l’énergie improductive contre Tripadvisor, il se bat moins face à son quotidien urgent, comme celui assumer les factures surréalistes du RSI, ainsi que les problèmes récurrent de personnel et tout le tintouin.” Alors se filer des ulcères avec Tripadvisor… surtout quand le meilleur restaurant de Toulon classé 1er sur 394 (tout de même!) est selon ce même site “Comptoir des Fromages”, une simple fromagerie dénuée de la moindre cuisine. Et qui possède le même code d’activité APE que Robuchon ou Jacques Maximin. Cocorico.

Et puis. Au lieu de se liguer contre notre irrévérencieux guide un poil rigolard “le Bouche à Oreille” bénéfique pour le chiffre d’affaire des bonnes tables, les clubs de restaurateurs obtus et les aigris de la toque feraient mieux de se préoccuper de leurs faux-amis. Notamment du cas vicelard de “La Fourchette”, propriété de Tripadvisor: avec son système de remise au client, elle ponctionne lourdement leur bilan quand l’heure du rendez-vous annuel avec l’expert-comptable sonne.

L’occasion de rappeler que “Le Bouche à Oreille” est le seul guide à tester intégralement dans l’année les restaurants référencés dont il cause! Et pour ceux qui se trompent d’ennemi, qui ont le fantasme facile et l’obsession du traficotage en permanence dans leur ciboulot bancal: oui, nous vendons nos guides notamment aux bons restaurants testés et référencés positivement par nos services. On va se gêner. Nous sommes loin de faire l’unanimité auprès des restaurateurs (tant mieux!) tandis que le lecteur nous fait plutôt confiance et nous suit. Pour dire qu’avec 380 tests par an et de l’exigence au quotidien, ça marche bigrement quand on se cramponne au vélo.

Olivier Gros