L'OS ET L'ARÊTE du Bouche à Oreille n°71 Sep 2009

SCIENCE-FICTION AU FESTIVAL DE CANNES:

DÉCALAGE HORAIRE ET TARIFAIRE

Ce sont parfois les mêmes qui se plaignent que “tout augmente!”. C’est qu’avec Mauricette et ses faux airs de starlette époque Mistinguett, on est allé mater le festival de Cannes, histoire de voir du monde… et de se taper un restaurant! Evidemment! Chassez le naturel, il revient au galop! C’est là qu’on a vu que beaucoup de boutiques profitent de l’aubaine pour hausser leurs tarifs. C’est quand même incroyable, cette pratique. On se dit que c’est une bonne raison supplémentaire pour acheter un sandwich. Sauf que si ça se trouve, eux aussi changent les étiquettes pendant ce festival qui amorce la saison estivale. Faudrait vérifier… Bref. Pour tout vous dire, on était parti pour tester “le Chaperon Rouge” au Suquet. Quelques commentaires sur cet établissement piochés sur Internet et notamment sur le site “Linternaute” annoncent un premier menu à 25€. Arrivés devant comme deux moineaux affamés, surprise! Ça commence à 39€! 14€ de plus! 56% d’augmentation! Rien que ça! Mais quand même: il est 12h10, et on demande poliment à la préposée au service “s’il est possible de manger”. Là et peut-être à cause du chapeau vert de Mauricette, elle nous a regardé comme si on était des martiens, totalement stupéfaite de l’incongruité d’une telle demande. C’est que, franchement, quelle idée saugrenue de vouloir manger à 12h10? Elle répondra: “hou lala non! Pas avant 13h, faut revenir plus tard!”. Le plus tard se transforma en jamais, vous imaginez bien.

OLIVIER GROS

Bao 71 septembre 2009

Mots-clés: Cannes,Chaperon Rouge,Linternaute