Les Garçons

4

On n’y vient pas souvent et plutôt moins dans ce magnifique village penché sur l’eau qui se planque à l’ombre de Nice.

C’est même un des préférés du littoral de Mauricette. Qui malgré son physique ingrat s’y connait en esthétique. Pour celui des autres en tous cas. Bref! Le bord de l’eau ne déroge pas à la règle: une jungle à enseignes dites de restaurants. Alors on a visé le ventre, les petites rues, histoire de dénicher une table digne de ce nom, entre volonté et hasard. Çui-là, la déco du dedans est plutôt tristounette et sent le pub à bières et les tapas. Mais quand j’ai lu sur l’ardoise la formule vendue 15€ avec 3 entrées et 3 plats, j’ai senti le cuisinier. A la carte ça parait un peu chérot: 7 entrées (16€ à 21€), 11 plats de 23€ à 28€, et 8 desserts de 7,5€ à 10€.

Alors on s’est quand même assis en terrasse, on était les premiers, très vite rejoints pas une avalanche d’affamés. La carte est indisponible ce midi, alors la formule, Gudule. Avec « salade de chèvre chaud au miel et pignons »: revigore le genre avec talent. Bon fromage passé au four avec délicatesse, deux gros-demis toasts. Entre, mélange de feuilles de salades vertes, pignons et huile d’olive. Eloge de la simplicité: 15/20. Tout comme la surprenante « tarte fine aux courgettes et fromage frais ». Ça sent l’Italie aux fourneaux: base de foccacia et dessus joliment dressées, les tagliatelles de légumes liées avec la sauce fromagée. Un bonheur à 15/20. Mauricette essuya une demie-larme devant son « effiloché d’agneau confit ». Indéniable: un sacré cuisinier se planque! L’assiette creuse est généreuse, la viande tendre, le jus solide fameux. Et le pain est très bon. 15/20 encore.

Je ne m’attendais pas au miracle avec mon « saumon frais grillé, huile vierge » mais je n’en étais pas loin. Cuisson surveillée, riz délicieux, sauce d’été parfaite dans sa tonicité légère. 15/20. On s’est refusé les desserts qui nous auraient tirés sur un menu complet entre 23€ et 25€. Ce qui n’était pas abusif vu le niveau. Carte des vins surprenante: bien troussée en Bourgogne et même en Bordeaux. Service speed ce midi, tous les clients veulent être servis en même temps. Une classique exigence de la clientèle du XXIème siècle. Comme si le cuisinier ouvrait des sachets. Enfin bon. Jolie table, deux frères tiennent la baraque: Frédéric et Benjamin Dessein.