L'Éouvé

5

L'ÉOUVÉ restaurant à VENTABREN - Le Bouche à OreilleAu beau milieu des pins et des chênes verts, on s’y sent vraiment bien. Dans sa modestie tranquille la maison joue sur l’esprit de bistrot 4 saisons, doté d’une cuisine qui fait cueillette auprès de fournisseurs locaux: pourquoi s’embêter quand tout est à portée de mains? Cuisine intégralement produite ici-même, une responsabilité au quotidien qui ne faiblit jamais. C’est l’avantage des personnes qui savent où elles sont, et qui même ouvertes sur le monde, restent bien campées sur leurs convictions. Karen Favre et Stéphane Almela n’ont pas des caractères de seconde zone. Duo de pro hors-normes, couple dans la vie, du sourire plein les dents et des yeux tellement vivants… Bref! Cuisine haute en couleurs, produits sains. Toutes les assiettes sont de grandes réalisations. Mauricette aime leur côté artistique doublé d’une rare exigence gustative. Des histoires à raconter, pas du blabla de tapisserie. Comme avec sa « salade de bœuf picanha façon thaï, nouilles soba » ou l’art de la découpe et de l’assaisonnement s’exprime: 15,5/20. Je mets un 16/20 sur le « carpaccio de poulpe, pesto, mayo oursins, poutargue »: produits de grande qualité, pointillisme gourmand. 16/20 et inutile de discuter, je ne reviendrais pas sur ma décision.

L'ÉOUVÉ restaurant à VENTABREN - Le Bouche à Oreille Suite avec « boulettes de bœuf Angus, St-Nectaire, estragon, oignons caramélisés, crème moutarde estragon » accompagnées d’un riz noir en risotto. Oui mais attention tonton: de la boulette tip-top, pas un fourre-tout approximatif! Le rêve des gamins à la cantine! Gourmand, titille l’instinct animal avec sa sauce volontaire et abondante. 16/20, encore. La dame au chapeau vert confirme son appétence pour les saveurs japonaises avec le « pavé de saumon bio en teriyaki » servi avec patate douce au four. Filet de poisson rôti, laqué en marinade sucrée avec soja. 16/20. Sinon l’à-propos original et cohérent, le point commun de chaque assiette est la mise en avant du végétal coloré, augmenté d’un art de la découpe d’exception. Desserts? Ouiiii! Réalisée au beurre demi-sel: « tarte aux nectarines caramélisées, miel et romarin ». C’est beau, fruité et pas trop sucré, la classe gourmande! 15,5/20. Le « baba au rhum » déjà pris ici a changé de coupe de cheveu mais toujours aussi savoureux! Avec des fruits frais de saison! 15,5/20. Cette année encore, un repas au rythme de découvertes savoureuses et créatives, des recettes sans œillères aux influences diverses, alliant l’herbacé titilleur avec le dodu finaud. Gros travail, gros talent: les deux sont beaux, ensemble. Et quel rapport qualité-prix…

L'ÉOUVÉ restaurant à VENTABREN - Le Bouche à Oreille

CALME – TERRASSE ET TONNELLE EN ÉTÉ – PARKING AISÉ – OUVERT À L'ANNÉE