Le Tify

4.5

LE TIFY restaurant à BORMES-LES-MIMOSAS - Le Bouche à OreilleLa chouette petite table de Fabrice Gounand et Pierre-André Romain ne vient pas d’éclore, je vous l’accorde. Et alors? Si vous préférez la nouveauté à n’importe quel prix, faudra voir ailleurs. Méfiance: ils sont nombreux sur la place à changer l’étiquette du pot, reste juste les cornichons. Et puis vous louperez l’anchoïade de la maison, les moules gratinées aux amandes, les moules au curry ou aux lardons, l’aïoli provençal, la sole meunière, la bourride de lotte, le tartare poêlé à la mode de St-Tropez, le magret rôti sauce champignons, le rumsteck au poivre vert et surtout les propositions du jour. Chaque année ce duo me surprend dans son imperturbable volonté à offrir un tel rapport qualité-prix dans une formule à 14,90€ avec choix… servi midi et soir (j’vous jure!) en semaine! Aujourd’hui gratin de poissons, côte de cochon sauce forestière, daube de calamars à la provençale… Ça cogite dur pour offrir le meilleur dans un niveau de tarification décent pour le chaland. D’autant que question régalade, on n’a pas affaire à un poids plume de la sauce.

LE TIFY restaurant à BORMES-LES-MIMOSAS - Le Bouche à Oreille S’il maitrise les subtilités des saveurs provençales, le chef a appris le job du côté de la Bourgogne et soyez sûrs qu’en cuisine, il est plus vif qu’un escargot quand rameute la foule des affamés! Le menu à 23,90€ n’est pas économe en choix et généreux en tout. Elle croustille ma « tresse chaude feuilletée de volaille forestière ». Une assiette géométrique soignée, avec un côté salade verte fraiche et des bricoles, boulot honnête du feuilleté, mais c’est la puissante sauce aux champignons qui m’épate. Le saucier cause, et c’est souvent le cas dans la maison. 14,5/20. Autre style avec « corolle de filet de sole farci mousseline du pêcheur, risotto moelleux ». Du fait maison et croyez-moi mes cocos, ya du boulot dans le fricot. Risotto Arborio, moules qui sortent de l’eau, verts haricots, sauce comme un cadeau. 14,5/20. Un classique dessert de cuisinier avec la bonne « tarte tatin » maison à 14/20. Dans un style apprécié par une clientèle conquise d’habitués à l’année, l’ami-associé Pierre-André Romain réchauffe l’atmosphère de salle toute l’année même l’été. Un duo de pro qui perdure, régulier comme un coucou suisse depuis le début, ce qui rare comme un merle blanc. Bon appétit mes oiseaux! Merciiiiii!

GRAND PARKING – OUVERT À L'ANNÉE – ACCUEIL PETITS GROUPES