Le Tify

4.5

LE TIFY restaurant à BORMES-LES-MIMOSAS - Le Bouche à OreilleVous en connaissez beaucoup des cuisiniers qui font les sauces? Je veux dire vraiment? Sans fourguer au chaland romantique de l’Amora en bidon ou de la poudre en sachet diluée? Pas beaucoup hein… moi non plus, je vous rassure. Du rare, qu’on se le dise. Surtout dans un environnement balnéaire. La direction du « Tify » pratique l’art du tarif sage et… aucun supplément pour les sauces maison! C’est-à-dire que dans sa cambuse, le Fabrice Gounand ajoute des ingrédients dans la gamelle, goute, ajuste et goute encore. Quand la recette est en règle selon le cahier des charges que sa conscience de cuisinier lui impose (la barre est haute), son associé Pierre-André Romain embarque le plat et le livre au veinard attablé: au suivant! Tous les midis et tous les soirs, formule 14,90€ avec choix. Un tel rapport qualité-prix est fort rare dans les environs. Mais je ne connais pas tout, faudra me dire. Entrée « salade mêlée de saison, petite caille désossée, jus onctueux ». Miam! Volatile confit dans sa courte sauce (avec les doigts c’est meilleur), champignons de Paris traités au sirop, des bricoles ajoutées pour faire plaisir. Salade verte, vinaigrette faite ici. 14,5/20. Etonnant plat, plus compliqué à faire qu’à manger: « choucroute de la mer aux 5 poissons ». Je sais compter jusqu’à 5: merlu, cabillaud, rouget, saumon, haddock impec de saveur fumée. La choucroute joue presque les seconds rôles derrière les goûteuses patates du jour.

LE TIFY restaurant à BORMES-LES-MIMOSAS - Le Bouche à Oreille Et puis la douée sauce citronnée, du velours: un beurre nantais. Ce qui pour un cuisinier natif de Bourgogne est preuve d’ouverture d’esprit. En effet, le cuisinier nantais pratique-t’il avec autant de grâce l’art subtil de la sauce bourguignonne au vin rouge? Bref! 15/20. Venue en basket et survêt’ Mauricette dit « je vais manger léger, j’ai kung-fu après ». Avant d’aller en mettre, elle choisit « tarte chaude tomate confite, poireaux et chorizo ». Sortie du four, lit poireau et chorizo émincé, rondelles de tomate dessus et hop! Fait ici et nulle part ailleurs. 14,5/20. Elle aime son « rumsteak grillé, sauce poivre vert ». Car la dame au chapeau vert aime le poivre vert. Surtout la sauce au poivre vert. Surtout la sauce au poivre vert de Fabrice Gounand. Jusqu’à la fin elle s’est fait copain-coquin aussi avec le pain, Firmin. Gratin de pomme de terre finement aillé servi à part. 14,5/20. Le « moelleux au chocolat » est un véritable coulant, pas un infâme truc gélifié industriel sorti du micro-onde. 14,5/20. Service en binôme joyeux et pas blasé. L’entrain et le professionnalisme de Pierre-André Romain en salle, faudrait tourner un « tuto » sur Youtube pour montrer l’exemple à la profession! A quelques encablures du port de Bormes, si une envie de vous dévisser l’échalote à vil prix vous attrape, visez le « Tify ». Cuisine appliquée qui sait rester simple, cuissons respectées et les sauces… j’en ai déjà parlé non?

LE TIFY restaurant à BORMES-LES-MIMOSAS - Le Bouche à Oreille

GRAND PARKING – OUVERT À L'ANNÉE – ACCUEIL PETITS GROUPES