Le Millésime

2

Dans la fameuse rue de Limans, centre-ville et vieilles pierres.

Les nouveaux ne sont pas ici depuis longtemps, ce qui est normal puisqu’ils sont nouveaux. Novembre 2017, je pense. Pas grand monde d’ouvert ce midi de fin d’automne frisquet. J’y suis entré joyeux et débordant d’intentions positives, mais la grande télé à fond les manettes coupera vite le sifflet de mon entrain naturel. C’était un peu comme à la messe quand t’arrives quand cause le curé: je dérangeais. Faut dire que la direction et une table de leurs amis buvaient religieusement chaque image de l’enterrement d’un chanteur connu dont je tairais le nom pour ne pas refermer les portes du pénitencier. Enfin bon. Un simple bonjour m’aurait satisfait, ça sera un « ici ça vous va » qui se fout de la réponse, oui ma sœur, amen. Enfin bon. L’argument du prix sonne la charge: 11€ la formule et 12€ le menu complet avec alternative à chaque étage. Quand on soustrait la TVA à 10%, ça laisse encore moins dans le tiroir-caisse.

Mais je ne suis pas le comptable de la maison, ça ne nous regarde pas. Le monsieur cuisine derrière le comptoir. Notamment une entrée à la résonnance joyeuse: « œuf cocotte à la tomate ». Sauf que si l’œil est comblé, les papilles le sont moins. Sans voir, le four est probablement digne d’une dinette Barbie. Aucun assaisonnement. Ni sel, ni poivre: rien. Encéphalogramme plat du plat. 12/20. La suite, c’est le drame. « Colin épinard ». Le cuisinier charge en crème pour masquer les carences en tout: assaisonnement absent (encore), épinards hachés surgelés, et poisson en forme de tube surgelé aussi et cru dedans. Du plat de cantoche et de bouts de ficelle. La cassolette en terre cuite garde au chaud: c’est le seul intérêt du plat. 8/20.

La maison propose une belle carte des vins, notamment au verre. Bravo. C’est ainsi qu’avec mon verre de rouge des Corbières (domaine des Bories 2015) à 4€, je me régale de 2 bouts de fromage, pain correct. Je suis parti comme je suis arrivé, en zieutant des bouches bées devant la télé et des décibels plein les esgourdes. L’addition siouplé. « Ça a été »… oui, merci. Que voulez vous que je dise. 17€, et un verre de rouge facturé 5€ au lieu des 4€ annoncé. La classe internationale de la gratte sournoise. Je parie que si j’avais signalé l’erreur bien volontaire, la patronne m’aurait dit « ôh, s’cusez-moi, j’ai pas fait essprès, gnagnagna ». Si ça passe… On connait la musique.