LES ARCHIVES DU BAO

Cette critique n'est (peut-être!) plus d’actualité!

Le Grain De Sel

Sincère et joyeux! « Le Grain de Sel » est boulonné dans le ciboulot de ses aficionados. Qui n’échangeraient pour rien au monde un baril de Ruiz contre deux barils de… de… qui vous voulez! Sûr qu’ils ont trouvé le truc, les Ruiz. Déjà, ils sourient quand le chaland entre dans la boutique. Ça fait toujours plaisir. Ensuite, les fines recettes se renouvellent, ne restent pas bras croisés en attendant que ça passe. Ça fait toujours du nouveau. Et pour finir, les Ruiz confirment le parti-pris des débuts: légumes des voisins, fromages des copains, pain du (vrai) boulanger, lotte et agneau qui chahutaient hier encore dans les prés, flacons de vignerons qui sont bons. Ça fait toujours de quoi se régaler. Bref! Epatantes formules du midi en semaine dès 12,50€. Menu dégustation en 7 services 45€. Entre? Menus 20€, 25€ et 30€ le week-end sauf dérogation préalable de la patronne (04.42.50.77.27). Menu-carte 30€: bim-bam-boum! Mauricette est en « état de grasse » devant son « clafoutis chèvre miel, lemon curd au curry ». Onctueux clafoutis fromager, tapis curry légumier. 16/20 pour cette assiette en mouvement, bien pensée. Poisson grand frais avec le « Saint-Pierre à la poêle, risotto d’épeautre, sabayon bière de Lambesc » qui pousse Mauricette à poésie: l’air de rien, la recette vous embarque dans son monde en deux temps et trois mouvements, et nous on avance, curieux de connaitre la fin. 15,5/20 à cause d’une cuisson un poil avancée.

 De mon côté, « l’œuf mollet, asperges et carottes marinées, espuma à la brousse du Rove ». Une palanquée de légumes frais du printemps en pleine forme technicolor, vous verriez comme c’est beau et bon. 16/20. « Epaule d’agneau confite, barigoule de petits légumes ». Souvent le dos courbé sous le poids de la tradition, le plat rassure et assure. Fabrice Ruiz lui donne une belle tonicité grâce aux légumes (encore), la barigoule débaroule! 15,5/20. Deux perles sucrées (on n’a pas essayé les autres): « la tartelette… framboise, roquette et pistache » déjà ciblée par ma pomme l’an passé, le fruit, le sucré, le salé, incisif et raffiné. Le parfait souvenir à 16/20. Prise de risque avec « la tatin à l’huile d’olive et romarin, caramel au beurre salé ». Exercice pâtissier culotté, trouver les équilibres, pousser le sel, contrer avec le sucre, valoriser le fruit, garder le croquant… On s’en fout? Vous n’avez pas tort… 16/20 tiens, ça vous apprendra! Carte des vins aux coups de cœur, laissez-vous faire: ça donne toujours envie de découvrir. Salle tenue par Alexandra Ruiz, bien secondée. Comme son mari de chef mais lui, c’est en cuisine. Des gens heureux, ça se sent, ça se voit. Ça donne toujours envie de revenir.

 

TRAITEUR À DOMICILE 10 A 450 PERSONNES
GROUPES JUSQU'A 80 PERSONNES AU RESTAURANT
TERRASSE OMBRAGÉE DISCRÈTE