Le Comptoir Des PÊcheurs

0

Route des Goudes, le sobriquet allèche.

En plus en date du 18 février 2018, Tripadvisor commente « une cuisine en fonction de l’arrivage des produits de la mer frais ». Figurez-vous que j’y ai cru, j’en rêvais. J’imaginais à ce comptoir des visages d’Hemingway burinés par les embruns et d’autres un peu couperosées avec un verre de rosé, d’anarchistes barbus sans âge avec des casquettes de marins vissées sur d’hirsutes tignasses, des poignées de mains viriles et surtout du poisson frais du matin, la filière courte, forcément. Mais non.

On n’a pas idée d’appeler un restaurant « comptoir des pêcheurs » à deux pas des vagues et ne proposer qu’une ardoise qui suinte de banalités affligeantes: camembert rôti, salade, plateau de charcuterie, entrecôte, hamburger. Et si « poisson », Vivagel bien sûr: friture de jols et surtout, les « beignets de calamars » à 13,5€. T’en veux de la pêche cher client? Hé bé tu va mordre à l’hameçon mon coco! Le serveur-barman convaincant comme Chéri-Bibi livrant des clopes de contrebande: ouai m’sieur, tout est frais et maison. D’autres questions? Alors beignets de calamars: 8 rondelles grasses comme des loukoums décongelées de frais posées sur un lit de salade en sachet, des petits bouts de tomates d’hiver, du balsamique qui dégueule oui mais les gens aiment bien le balsamique. La moitié a suffit à mon malheur, ce qui ne veut pas dire que l’autre moitié a fait mon bonheur. 7/20.

« Bien sûr m’sieur que les desserts sont maison! ». C’est plus Chéri-Bibi, c’est Mandrake le magicien. La « tarte aux pommes » individuelle est micro-ondée, molle comme un poulpe après 3 semaines au frigo. 6€ le machin industriel trop sucré au « Comptoir des pêcheurs », moins de 1€ dans tous les congélateurs de supermarché. 7/20. Sinon, y avait aussi des jeunes qui mangeaient des sandouichs. Il fait bon être jeune.