La Rotisserie

2.5

Adresse en continuité de la première détenue par le même taulier jusqu’à peu.

Quelle idée de déménager le numéro juste à côté, même place de bagnole, même boulanger, même bureau de tabac, même chalands qu’on salue poliment en fumant sa clope sur le pas de porte. Bref! Rénovation avisée, du neuf clair grâce aux ouvertures, mobilier de belle facture, élégant bois brut raffiné, grande table campagnarde pour les amis, éclairage vintage, cuisine ouverte et suggestions à l’ardoise devenue obligatoire pour séduire le chaland qui ne goute plus la cuisine mais lit les codes. Le taulier a quitté les contraintes de la restauration traditionnelle pour fricoter avec un risqué concept urbain. Pas ou si peu de cuisine, le produit seul aux avant-postes avec un service aux règles gastro.

Plats qui débutent avec des tagliatelles à 14€ et qui montent à 24€ avec la souris d’agneau, si on excepte la côte de bœuf à 49€ pour deux. Entre, travers de porc (19€), jambonneau de Lyon rôti (18€), cochon de lait rôti (23€) etc. Pas donné mais qualité présente: on ne la rencontre pas au Buffalo-grill. Option « demi-poulet noir de Saône-et-Loire » placé en alternative au « Jaune de la Drôme ». Il m’arrive en 5 minutes, roule ma poule. Enfin mon poulet. Autant dire que la pré-cuisson est de mise. Pour autant, la chair réchauffée n’est pas sèche. Cuisse, blanc et aile ainsi que le sot-l’y-laisse délicatement déposé dessus tel un trophée. Je n’ai toutefois pas trouvé la jouissance espérée, la peau croustille bien trop peu. Ça flingue un peu l’esprit joyeux du rôti. Le vrai culot est de proposer de délicieuses patates vapeur natures et persillées, juste un poil de gras. Culot car ne pas proposer de frites dans une rôtisserie est un sacré pari, bon courage et bravo. L’ambition a le mérite de sélectionner la clientèle. Comme le tarif: 19€ pour 14/20.

Les desserts sont à 6€, ce qui est (presque) sympa avec le porte-monnaie. Vu le prix des plats, l’initiative est avisée. Le « baba au rhum » est viril, alcool violent non sirupeux, comme nature. Un gros champignon coupé en deux pas maison accompagné d’une inutile montagne de chantilly en bouteille pas maison non plus. 13/20. Pas de café puisque son prix n’est pas affiché. Bilan: bon produit, concept original, tire vers le haut. Un peu cher quand même pour ce qu’on a dans l’assiette, mais la prestation a de la gueule, même si le côté « culture gastro » coincé s’accommode mal de la truculence du genre viandard rôti, fut-il fin. Et puis dans cette grande salle vide de clients, ou presque. Nous sommes 3 mâles à la virilité indiscutable à nous regarder de loin sourire en coin: la chanson sirupeuse de 1977 « How deep is your love » des Bee Gees dégouline dans les haut-parleurs. Sans nous connaitre, nous poufferons en discrète connivence dans nos serviettes en papier orange.