La Fourchette D’Épicure

4.5

Pas tapageurs, les Gréco.

Mais les choses, faut les faire bien. Sinon, autant rester couché, regarder la télé ou aller gambader dans les collines. Mais passons. Il vous faudra prendre (un peu) les chemins de traverse pour dénicher la petite adresse reprise début 2017. Même si on trouve à la carte une proposition simpliste de salades et grillades, citer ici Epicure n’est pas forfaiture: la cuisine de Sylvie Gréco est bigrement gourmande et sacrément généreuse. J’ai l’œil sur vous: va falloir tout manger et finir les assiettes! Recettes bourgeoises à la façon des fameuses « Mères » lyonnaises dans les années 60, conçue avec des produits bruts et frais dans des assiettes qu’on doit saucer sinon c’est péché peuchère!

Et n’allez pas croire que cette cuisine porte un passéisme béat dans le propos! Au contraire! Emblématique d’un savoir-faire à la française, cette cuisine joyeuse s’autorise ici quelques écarts contemporains! Va falloir que j’argumente par l’exemple sous peine de me perdre dans les explications! Voilà-voilàààà… j’arriiiiive!.. Un « bavarois d’asperges, chantilly à la moutarde légère » que ne renierait pas Carême, Gringoire & Saulnier et Escoffier! Du circulaire gourmand droit au but, bon dans l’onctueux. Quel panache! 15/20. J’ai failli verser une larmichette quand j’ai entendu en cuisine l’action du fouet pour le beurre blanc. Il était pour la « quenelle de saumon, beurre blanc, tuiles de pain au charbon végétal ». Pas une quenelle au sens lyonnais du terme, seulement dans la forme. Beurre blanc tonique (vinaigre), poêlée de légumes aux belles couleurs et tournés au beurre, et les fameuses chips de pain noir, la seule chose qu’on mange avec les doigts. Pour tout dire, je n’ai pas fini mon assiette, vraiment (trop?) copieuse. 15/20 encore.

Impasse sur les desserts, même pas lu les propositions, c’est vous dire! Bilan: prix doux, rapport qualité-prix doué. Un charmant couple de quinqua s’occupe de votre moment, elle en cuisine et lui en salle. Du genre discrets et pourtant, ils ont beaucoup de choses à dire. Pour autant ici, la seule chose qui nous intéresse est l’éloquence de la cuisine que Sylvie et Pierre Gréco proposent à leur petite vingtaine de veinards. Une cuisine à contre-courant des tendances modeuses qui peuplent les émissions culinaires télévisuelles. Adresse d’émotion et qui fait vraiment du bien partout.

TERRASSE – GROUPES – PRIVATISATION POSSIBLE