La Chandeleur

1.5

Déjà testé avec plus de bonheur avec les anciens teneurs. Tout petit, tout petit.

Le petit bout de restaurant est une petite crêperie, avec un petit bout de comptoir derrière lequel un petit bout de femme s’agite dans sa toute petite cuisine. 12 ou 14 personnes peuvent y manger ensemble, si j’ai bien compté les chaises. Le côté « comme à la maison » est totalement assumé, charmant. Nappes aux jolies couleurs, soin apporté à l’ambiance et aux tables, le p’tit mot qu’il faut aux habitués. Vous nous connaissez: ce qu’on aime au restaurant fut-il une simple crêperie, c’est le contenu des assiettes.

Sauf qu’ici, c’est un peu court question maitrise de la galette et de la crêpe. 11€ la formule. Avec une jolie « salade composée » faite à l’instant, j’ai tout vu, c’est épatant. Feuilles de salade verte, fraiches comme tombées du nid, chou rouge, agréable. 14/20. La galette « complète » contient ce qu’il faut. Mais elle a mauvais gout du gras cramé: elle est ratée, le fond de l’assiette blanche est noir du gras brûlé de la crêpière. Un chemin de croix à boulotter, je vous jure. 10/20. Pour avoir un peu de plaisir j’envisage la crêpe « beurre-sucre ». Mais faudrait du beurre salé, sinon autant aller chez quelqu’un qui ne sait pas faire les crêpes bretonnes. Mais ya pas de beurre salé.

Figurez-vous que dans le truc, ya même pas de beurre. On est loin de la Bretagne, j’aime autant vous dire. En plus, elle est beaucoup trop épaisse et non cuite, cette crêpe. Du genre plâtreux et lourd comme un dessous de plat, qui te leste l’estomac pour la soirée et plus si affinités. 10/20. Rien d’autre à ajouter, sinon que faire des crêpes, c’est comme le reste: ça s’apprend dans des écoles faites pour ça ou avec quelqu’un à qui faut faire les poches du savoir. Limite un « zéro ».